Google et le jeu vidéo : la société choisira-t-elle un angle différent ?

0

Google-Nexus-Q

Petite précision en guise d’introduction, bien que je m’exprime essentiellement au futur tout ce qui suit ne sont que de simples spéculations s’appuyant en grande partie sur la perception de l’actualité et l’imagination d’un passionné. Ne prenez donc pas à la lettre ce qui va suivre.

Le célèbre et très sérieux Wall Street Journal a affirmé d’une source sûre que Google serait en train de préparer sa propre console dédiée aux jeux vidéo. Une nouvelle Nexus Q est également évoquée. Depuis un certain moment déjà, je l’attendais ou du moins je me doutais que cette console devrait arriver tôt ou tard. Dès l’annonce de la défunte Nexus Q, malgré ma première réaction qui fût d’être perplexe, j’ai eu le sentiment que ce n’était pas un produit fini. Loin de là, c’étaient les prémices de quelque chose de bien plus grand.

La Google Nexus Q est morte. Imaginons la Nexus Q 2.0!

Depuis l’année dernière, le Google Play a bien grandi, et propose un contenu pléthorique. On retrouve beaucoup de musiques, de livres et surtout des films et des séries. En ce qui concerne les applications on ne peut pas éviter les jeux qui font partie des plus populaires. Avec un tel contenu, il faut à Google un centre qui permettrait à la fois de le réunir, et de le diffuser à de nombreux appareils. Et une Nexus Q 2.0 serait tout à fait adaptée pour ça ! Cette Nexus Q, qui porterait alors un autre nom, et j’opte sans grande inspiration, mais en toute logique, à Nexus Play, serait alors un super mediacenter. Super, car il permettrait en plus de ses fonctions de mediacenter de se connecter à tous les appareils de la maison pour en streamer le contenu. La navigation Internet y serait naturellement optimisée, mais elle serait avant tout faite pour la recherche de contenu et la mise en avant de celui-ci. L’intérêt est bien évidemment de consommer du Google Play. On rechercherait bien entendu un peu tout et n’importe quoi à la voix grâce à Voice Search.

Ce Nexus Play sera sous Android, forcément, mais Chrome ne sera pas en reste et sera certainement prépondérant pour faire fonctionner à merveille toutes les possibilités de l’engin. Comment ? Eh bien je reconnais que je n’ai ni les compétences théoriques ni techniques pour vous l’expliquer comme il se doit. Je vous rappelle par contre que depuis mars 2013 Sundar Pichaï qui était alors à la tête de la division Chrome & Google Apps a été nommé en plus de cette fonction à la tête du développement d’Android. La convergence entre Chrome et Android devrait se faire sentir de plus en plus. Ajoutons que Chrome est central dans la stratégie de Google, c’est à la fois un navigateur et un OS, et son avantage est qu’il est présent sur une multitude de plateformes pouvant ainsi atteindre un nombre fulgurant d’utilisateurs.

Une console de jeu ou un véritable mediacenter par Google ?

Bon et maintenant vous vous demandez où se trouve la console dans tout ça. Comme vous vous en doutez, ce Nexus Play sera la console. Mais je n’aime pas vraiment l’appeler console. Car, à l’image de ce que Microsoft aurait aimé faire comprendre à travers sa Xbox One, ce n’est pas une console de jeu, mais bien plus un mediacenter. Celui-ci serait apte à faire tourner des jeux vidéo, et pas uniquement les jeux Android, mais des jeux bien plus développés équivalents à ce que l’on peut trouver chez Sony, Microsoft ou Nintendo. Un contact sur Google+ m’a permis de comprendre que Chrome permettrait ces jeux plus développés, plus axés “gamers”, à l’aide d’outils de développement dédiés au navigateur et qui utiliseraient la puissance des serveurs de Google. Si c’est le cas, si c’est bien grâce à Chrome que les jeux pourront tourner, la connexion serait effectivement nécessaire pour jouer. Si les jeux sont développés pour la machine, via des kits de développement, cela ne devrait pas être obligatoire. À noter que l’on trouve tout de même des jeux disponibles en hors-ligne sur Chrome. Mais Google vient d’Internet, et celui-ci sera évidemment central dans la zone vidéoludique du mediacenter.

Je m’explique. Tout d’abord, les jeux seront tous au format dématérialisé. Plus de boîtes, plus de CD, de Blu Ray, ni d’ailleurs de lecteur optique. Les jeux seront associés à notre compte Google et donc à notre nom. Les jeux seront bien nominatifs. La Nexus Play aura évidemment accès à nos cercles Google+, ainsi grâce à cela, nous pourrons partager nos jeux avec nos cercles, comme un prêt d’un jeu physique. À l’exception que ce prêt sera limité dans le temps et en nombre d’utilisations. Grâce à l’authentification des jeux, nous pourrons revendre nos jeux achetés. Nous pourrons alors partager la vente sur Google+, ou plutôt sur Google Mine (le prétendu prochain service de Google permettant de cataloguer des biens et de les partager). La vente effectuée, nous perdrons l’accès au jeu et celui-ci sera au nom de l’acheteur. Autre fonctionnalité qu’il est facile d’imaginer, on la retrouvera en lien avec YouTube, c’est la possibilité de prendre une vidéo du jeu et de la poster sur sa chaîne, ou bien de streamer en direct le jeu. Les Hangouts seront également de la partie pour les jeux multijoueurs ou tout simplement pour discuter quand nous jouons. Par ailleurs, on pourra très bien jouer puis lancer un Hangout, ou bien être sur un chat Hangout et lancer une partie multijoueurs avec les participants du Hangout.

Ce côté très connecté sera, je l’espère, mis à contribution dans les jeux, et ils utiliseront cet Internet permanent au sein même des jeux, et pas forcément pour faire du multijoueur. L’imagination reste notre seule barrière.

Question gameplay, il y aura une manette classique comme un pad DualShock 4 ou un pad Xbox One. Mais nous aurons également droit à de puissantes interactions avec les smartphones et tablettes. Les quelques Chrome Experiment que l’on peut trouver çà et là introduisent le concept, et j’espère que ça ira plus loin. Petite parenthèse mais un jeu de salon étant en interaction avec le jeu Ingress ce serait le pied !

Maison connectée par Google ? Imaginons plus loin que le mediacenter…

Revenons au Nexus Play, à la machine en elle-même. On a vu le contrôle du contenu multimédia principalement. On sait, ou du moins on suppose, que l’on pourra tout comme la Nexus Q à son origine, streamer du contenu sur de nombreux appareils dans la maison. Et cette idée d’un centre de contrôle pourrait être un petit peu plus approfondi, et mon petit doigt me dit qu’à long terme cela sera le cas. La machine pourrait ainsi être l’interface entre nous, utilisateurs, et notre maison. On pourrait y régler la lumière, lancer la machine à laver, le lave-vaisselle, régler le chauffage, etc. Que l’on soit à la maison, au bureau ou en train de promener son chien nous aurons accès à ces contrôles à l’aide de nos téléphones intelligents et tablettes. Cela renforcerait l’idée d’une connexion permanente à Internet. D’un autre côté, cela permettrait à Google, en plus de connaître nos goûts musicaux, cinématographiques ou vidéoludiques, d’en savoir un peu plus sur notre électroménager, les marques que l’on utilise, etc. Et ça pour la publicité, il faut avouer que cela est bien pratique !

On s’éloigne beaucoup du jeu vidéo, mais c’est bien là tout le sujet. Ce n’est pas une console de jeux que prépare Google, mais bien un super ordinateur. Google nous a toujours surpris à innover, et la Nexus Play sera The Next Big Thing.

PARTAGER
Passionné par les nouvelles technologies et la culture geek, il se plaît à faire l'analyse de l'actualité hi-tech et à comprendre les aboutissants de cette industrie en constante évolution. Il aspire à voir un jour une société où la technologie est au service de l'homme et de la société, au point que cela en soit un fondement.