plants_vs_zombies_garden_warfare_3

La grande aventure de Plants vs. Zombies a, par le passé, conquis plusieurs millions de joueurs sur presque toutes les plates-formes inimaginables. Que ce soit sur tablette ou téléphone intelligent, la plupart d’entre nous ont en effet eu l’occasion d’incarner un jour une petite plante verte se défendant farouchement contre ces zombies qui, il faut le dire, sont plus amusants qu’effrayants.

C’est pourquoi je suis convaincue que plusieurs d’entre vous seront heureux d’apprendre que ce titre a récemment fait son retour sur les consoles PS3 et PS4, ainsi que sur PC, Xbox 360 et Xbox One un peu plus tôt cette année. En effet, c’est dans un genre complètement différent de celui de ses prédécesseurs que PopCap a adapté avec brio ce jeu de Tower Defense en un jeu de tir en vue objective qui rappellera a plusieurs le bon vieux Team Fortress 2 qui, depuis longtemps, fait partie des jeux les plus populaires sur Steam.

À la fois léger et humoristique, Plants vs. Zombie Garden Warfare comble un certain vide qu’il y avait quant à l’offre de jeux à la fois multijoueurs et coopératifs sur les consoles. C’est ce qui explique entre autres une partie du capital de sympathie que ce jeu a en ce moment de la part du public.

plants_vs_zombies_garden_warfare_2

Humour bien dosé

Quand on creuse un peu et qu’on explore le jeu, on se rend compte que ce jeu axé multijoueur a vraiment quelque chose d’attirant. D’abord, pour dresser un portrait rapide, on compte un total de 4 classes pour chacune des deux équipes, soit celle des plantes ou celle des zombies. Parmi les zombies, les classes sont les suivantes : fantassins, ingénieurs, scientifiques (soigneur) et sportifs (tank), tandis que pour les plantes, le joueur a la possibilité d’incarner : cactus (sniper), mordeur (corps-à-corps), tournesol (soigneur) ou pisto-pois (soldat). Bien qu’il devait être disponible seulement sur Xbox One, le « mode boss », dans lequel vous pouvez aider vos coéquipiers du haut des airs à l’aide de différentes compétences telles que l’attaque aérienne, est maintenant aussi offert sur PS4.

De façon générale, on peut dire que ces classes sont assez bien équilibrées, chacune ayant des facultés plutôt utiles pour son équipe. Ce qui marquera les esprits cependant, c’est la créativité dont ont fait preuve les concepteurs pour certaines compétences : le mordeur peut aller sous terre et avaler ses ennemis lors d’une attaque-surprise, le cactus possède des drones que l’on reconnaîtra sous la forme de gousses d’ail… Je vous laisse imaginer le genre de confrontations que cela occasionne!

De nombreuses possibilités de personnalisation

Si l’univers loufoque est un point central du jeu, une autre de ses forces se retrouve dans les possibilités de personnalisation des personnages. Chaque victoire permet de récolter des jetons qui peuvent ensuite être échangés contre différents packs qui déverrouillent, de façon aléatoire, des éléments de personnalisation. Ces packs peuvent contenir autant des personnages jouables que des accessoires. On compte au total plus d’une centaine d’objets (costumes, accessoires, chapeaux). Certains vous feront sourire à coup sûr!

En tout, le jeu comporte quatre modes multijoueurs compétitifs : jardins et cimetières, élimination par équipe, la bombe naine et bien sûr, le traditionnel élimination confirmée.  Il y a également un mode coopératif pour quatre joueurs : Jardin Ops.

plants_vs_zombies_garden_warfare_1

Un mode « tower defense » en coop

Dans le mode Jardins Ops, les joueurs ont la possibilité de partager leur écran avec leurs amis pour défendre le jardin de l’équipe des plantes contre les hordes dévastatrices de zombies. Ce mode plaira aux nostalgiques des anciens Plants vs. Zombies, car un petit clin d’œil au genre « tower defense » y est fait.

En effet, des pots de terre sont dispersés un peu partout sur la carte et vous avez alors la possibilité d’y déposer une graine qui germera immédiatement en une plante qui vous aidera à combattre la horde. Il faudra survivre à un total de 10 vagues dans lesquelles vous subirez différentes attaques de zombies, mais pendant lesquelles vous serez également confronté à différents boss choisis encore une fois, de façon aléatoire. Le gameplay devient alors un curieux mélange de planification et d’improvisation où chacune des ressources que nous possédons doit être utilisée à bon escient, car elles ne se renouvellent malheureusement pas; il faut racheter les packs de graines une fois la réserve épuisée.

Ce jeu rafraîchissant déjà adopté par un million de joueurs compte environ une dizaine de champs de batailles différents et dispose de DLC gratuits accessible pour le moment via Xbox live. Il est disponible en magasin au coût de 30 $ pour PS3 et de 40 $ pour PS4 et est définitivement un must pour tous ceux qui ont envie de vivre une expérience multijoueur et coopérative légère et humoristique.

NOTES
Note
9
PARTAGER

Imprégnée de la culture Geek, je suis une passionnée des technologies, du multimédia, mais surtout des jeux vidéo. C'est d'ailleurs ma passion pour cet univers qui m'a poussée à rejoindre l'initiative Pixelles en 2013. J'étudie actuellement à l'Université de Sherbrooke en communication, rédaction et multimédia.