Destiny - Activision Bungie

Destiny est le phénomène de la rentrée, puisqu’il s’agit de la nouvelle licence la plus précommandée de l’histoire du jeu vidéo. Le jeu a su trouver son public, et il ne fait aucun doute que Bungie et Activision devraient rentrer dans leurs frais! Du côté des critiques, le constat est un peu plus mitigé. Le jeu n’est pas mauvais, loin de là, mais le sentiment global est que le dernier né de Bungie n’est pas à la hauteur de ce que le marketing d’Activision avait mis en avant. Cette situation n’est pas sans rappeler un certain Watch Dogs. Après plusieurs dizaines d’heures de jeu, et premières mises à jour, il est temps pour moi de vous livrer mon avis sur le jeu.

Fiche technique

  • Date de sortie : 09/09/2014
  • Style : FPS / RPG / MMO
  • Classement ESRB / PEGI : T / PEGI 16+
  • Développeur : Bungie
  • Editeur : Activision
  • Langue d’exploitation : anglais ou français
  • Evalué sur Playstation 4
  • Prix : 70 € / 65 $

Destiny prend place dans notre galaxie, 700 ans dans le futur. L’humanité a vécu un âge d’or suite à la découverte du Voyageur : une gigantesque sphère ayant fait son apparition sur Mars, apportant à l’humanité des technologies qui lui ont permis de conquérir les étoiles. Cet âge d’or a pris brusquement fin lorsque les Ténèbres ont retrouvé le Voyageur. Dès lors, le Voyageur n’a eu cesse d’écumer les ruines de sa civilisation à la recherche des Gardiens: des héros capables de manipuler la Lumière du Voyageur, et de s’en servir comme arme pour vaincre les Ténèbres.

Gameplay de Destiny : FPS et RPG

Destiny est donc un first-person shooter (FPS), teinté de RPG, MMO, multijoueur compétitif, et coopératif. Vous commencez le jeu en créant votre personnage, vous aurez le choix entre trois ethnies : Humain(e), Exo et Eveillé(e), ainsi que trois classes de personnages: Titan, Chasseur, et Arcaniste. Vous pourrez personnaliser l’apparence de votre personnage, l’outil est assez sommaire mais permet d’avoir des résultats convaincants. Après cette création, et une superbe cinématique, le jeu peut enfin commencer.

La partie FPS est très bien calibrée et efficace, rien de bien étonnant de la part des pères de Halo : la série ayant démocratisé le FPS sur consoles. Les fans de Halo retrouveront d’ailleurs très vite leurs marques tant le gameplay est similaire, on retrouve ces même sauts très aériens, cette fluidité de déplacement et cette aide à la visée. Les armes sont nombreuses et disposent de sensations de jeu bien distinctes. Vous serez également amenés à manier plusieurs véhicules, là encore l’héritage de Halo est bien là.

L’IA des ennemis fonctionne plutôt bien, mais son comportement est limité par des contraintes liées à l’architecture des MMO. Je mettrai en revanche un gros bémol sur certains combats de boss très frustrant. La façon de vaincre ces ennemis est d’ailleurs trop semblable d’un boss à l’autre, et certains partagent un défaut commun: ils sont de véritables sac à points de vie. Les combats en deviennent harassant tant ils disposent d’une jauge de vie exagérément élevée.

Concernant la partie RPG, le premier élément est la création de personnages dont j’ai parlé plus haut, mais elle ne s’arrête pas là. Votre personnage gagnera de l’expérience, montera en niveaux et débloquera des compétences. Il pourra atteindre le niveau 20 de manière classique, puis pourra arriver au niveau 30 par l’intermédiaire de la lumière: composante des pièces d’armure les plus puissantes.

Chaque classe dispose de deux doctrines, comprenez par-là spécialisation, et à la vue de l’interface du jeu, on peut facilement penser qu’une troisième fera son apparition dans le futur. Les trois classes de personnages sont assez similaires et ne procurent malheureusement pas des sensations de jeu fondamentalement différentes. Il n’y aura que la super charge, sorte de super pouvoir, de chaque classe qui les différenciera les unes des autres. Au fil de votre aventure, vous serez amené à récupérer divers pièces d’équipements (armes, armures, passereau, vaisseau, etc.) pour votre personnage. Les équipements sont classés par rareté, du peu commun à l’exotique. A haut niveau, les équipements s’améliorent en contrepartie de ressources. Nous en venons alors à l’un des problèmes du jeu : son loot.

Destiny (120)

Pour rappel, le loot est le fait qu’un ennemi, une fois mort, peut faire tomber un objet aléatoire, de puissance variable. Jusqu’au niveau 20/23, vous n’aurez pas de réel difficulté à vous procurer de l’équipement de plus en plus puissants. En revanche, entre le niveau 24 et 30 il vous faudra impérativement des équipements légendaires, et exotiques. Ces derniers sont très difficile à se procurer car leur obtention est en grande partie aléatoire. Durant les premières semaines suivant la sortie du jeu, il n’était pas rare de récupérer un plans pour un équipement légendaire, qui après décryptage devenait un équipement rare (donc inutile), plutôt rageant!

Petit exemple de loot rageant, je termine premier de mon équipe mais ne récupère aucun objet.
Petit exemple de loot rageant, je termine premier de mon équipe mais ne récupère aucun objet.

Il faut beaucoup de temps pour trouver des objets intéressants, là où il ne suffit que de quelques minutes dans des jeux comme Diablo 3 ou Borderlands. Le système était tellement bancale que les joueurs préféraient utiliser des techniques non prévues par Bungie comme les fameuses « Caves à loot » pour dénicher de l’équipement. Une mise à jour récente est venue mieux équilibrer ce système de loot, une bonne nouvelle, bien qu’il reste encore imparfait.

Gameplay : Structure du jeu

Une fois le didacticiel terminé, il sera temps pour vous de choisir vos missions, et activités. Ces dernières sont réparties sur plusieurs planètes, chacune disposant d’une vaste zone de jeu. Il y a les missions histoires qui sont ici pour faire progresser le scénario du jeu. Les missions patrouilles quant à elles vous permettent d’explorer librement chaque zone du jeu. Les assauts sont des missions coopératives à trois joueurs où vous devrez venir à bout d’un « donjon » comprenant plusieurs boss. Les raids ont également fait leur apparition récemment, il s’agit d’assauts prévus pour une équipe de 6 joueurs de hauts niveaux. Pour terminer, il y a l’Epreuve, le mode compétitif de Destiny. L’Epreuve dispose de plusieurs modes de jeu : Choc (combat en équipe), Domination (capture de zones), Escarmouche (combat en équipe réduite), et Carnage (chacun pour soi). D’autres modes de jeu font des apparitions durant une période limitée.

Le principal problème de ces différentes missions, exception faite de l’Epreuve, sont qu’elles reposent sur la même structure. Nous nous rendons à un point de la carte, nous utilisons notre spectre, puis nous devons vaincre plusieurs vagues d’ennemis, cette boucle peut se répéter plusieurs fois dans la missions. Beaucoup d’entre elles se termineront par un combat de boss, plus ou moins important, à vaincre. Cette redondance est particulièrement dommage surtout quand on voit que Bungie a créé une mission assez différente, et très grisante, sur la Lune. On se demande pourquoi le studio n’a pas proposé plus de missions aux objectifs et aux mécaniques différentes.

Il s'agit certainement de ma mission favorite
Il s’agit certainement de ma mission favorite

Gameplay : Multijoueur et connecté

Le multijoueur compétitif est très classique mais efficace, le fait de jouer avec son propre personnage est un vrai plus. L’inconvénient est qu’il peut y avoir un certain déséquilibre entre les équipes, ce déséquilibre pourra soit énerver, soit pousser le joueur à développer d’autant plus son personnage. Rassurez-vous, de nombreux avantages sont néanmoins suspendus lors des parties multijoueurs. Récemment, un nouveau mode de jeu, la « Bannière de Fer » a fait son apparition dans l’Epreuve, et permet aux joueurs de s’affronter avec tous les avantages obtenus par leurs personnages.

DestinyEpreuve

Destiny se veut être un jeu connecté où vous partagez votre expérience avec d’autres joueurs, inconnus ou non. Je reste assez mitigé concernant ce point, l’interaction que l’on peut avoir avec les différents joueurs est trop limitée et sommaire pour réellement parler de jeu social et connecté, à moins d’avoir une bande d’amis avec qui jouer régulièrement.

Destiny est un jeu complet dans les modes qu’il propose, il y en a pour tous les goûts. Certes le jeu souffre de certains défauts, mais on ne peut pas reprocher à Bungie de ne pas proposer un contenu (global) varié aux joueurs. La façon dont vous jouez à Destiny aura une forte influence sur votre expérience de jeu. Personnellement, je recommande d’alterner très souvent entre solo, multijoueurs et coopératif. De cette façon vous limiterez l’ennui et la sensation de répétition. Quelques semaines après sa sortie, nous pouvons constater que Bungie suit attentivement son petit bébé et lui apporte régulièrement de nouveaux contenus.

Je tiens également à tirer mon chapeau au studio et à Activision qui ont su donner au jeu un lancement exemplaire puisque aucun problème de connexion au serveur n’est survenue le jour du lancement. Nous sommes bien loin de Sim City ou Diablo 3, ou plus récemment de Drive Club!

Maitrise graphique et artistique absolue

S’il y a bien un domaine dans lequel Destiny excelle, c’est la maîtrise graphique et artistique. Bungie a réalisé un travail colossal pour rendre chaque environnement de Destiny plus magnifique les uns que les autres. Les textures sont détaillés, les couleurs flatteuses, tout comme la modélisation et le design de tous les personnages et ennemis du jeu. Destiny nous fait voyager dans notre système solaire d’une bien belle manière! Il faut ajouter à cela une fluidité exemplaire en toute occasion, que ce soit en solo, ou en multijoueur.

Chacune des différentes planètes du jeu profite d’une aura visuelle particulière, et on reste bouche bée devant bon nombre de paysages, et décors absolument sublimes. Mes environnements favoris reviennent sans aucun doute à la Terre et à la Lune. Les différents factions ennemis disposent également d’un design particulièrement léché, bien que assez classique.

Destiny ce n’est pas qu’un visuel, c’est aussi une bande-son. Autant le dire tout de suite, le jeu n’aura fait que renforcer l’avis que je m’étais fait lors de l’apha et la bêta. Les musiques sont sublimes et évoquent par moment les compositions de John Williams pour Star Wars. Le doublage français est plutôt de qualité, j’ai d’ailleurs une préférence pour celui-ci.

Un univers et un scénario sous-exploité

Je vais maintenant passer au dernier défaut important de Destiny : son univers et son scénario. Si vous cherchiez en Destiny le prochain Mass Effect, alors oubliez vite cette idée. Destiny ne réussit pas à convaincre malgré un univers très prometteur. Le scénario souffre d’un manque flagrant de narration et de profondeur. Le scénario n’est pas mauvais en soi, mais Bungie ne le raconte pas suffisamment. C’est d’autant plus dommage que les rares cinématiques du jeu sont en général très réussis avec une mise en scène légère mais efficace.

A la fin des missions du scénario, j’avais l’impression que le prologue était terminé, et que l’histoire allait pouvoir commencer. Il ne reste plus qu’à espérer que les deux prochaines extensions corrigeront en partie ce problème et qu’elles sauront insuffler plus de corps à cet univers.

Quel avenir pour Destiny ?

Destiny est un jeu conçu pour durer sur une période de dix ans. Bungie pourra-t-il parvenir à faire vivre son jeu sur une si longue période? Dans l’état actuel des choses, non. Si les créateurs de Halo veulent que Destiny perdurent dans le temps, il faut que plusieurs éléments de leur jeu soient repensés, à commencer par la structure des missions et le système de loot. Je pense qu’il serait également sage que le niveau maximal des personnages soit augmenté, et que le nombre de compétences soit revu à la hausse. Bungie possède le talent nécessaire pour faire perdurer sa nouvelle licence, d’autant plus que le studio semble être à l’écoute de sa communauté. Il ne reste donc plus qu’à attendre les futures mises-à-jour pour constater si Destiny laissera une marque durable, ou si il disparaîtra aussi vite qu’une étoile filante.

Conclusion

Destiny n’est pas un mauvais jeu, loin de là. Il est même plutôt bon dans de nombreuses choses qu’il propose, à commencer par sa variété de modes de jeu, sa composante FPS, son aspect graphique et artistique, ou encore sa mise en scène plutôt efficace. Néanmoins, il souffre de défauts desservant un peu trop l’expérience globale. La structure des missions se répètent trop, et le système de loot n’est pas assez équilibré pour donner envie aux joueurs de jouer de la manière dont Bungie l’a pensé. L’avenir de Destiny est encore incertain mais nous pouvons rester enthousiaste, pour le moment, car le studio semble conscient des lacunes du jeu. Les mises-à-jour sont régulières et l’expérience globale a déjà été amélioré. Le succès de Destiny dépendra donc de la capacité de Bungie poursuivre à cette amélioration, mais également de la patience des joueurs.

NOTES
Note
7.5
PARTAGER
De nature passionné et rêveur, je suis avant tout un fervent joueur, amateur des cultures de l'imaginaire, et fan de Metal Gear Solid, Kojima-San, Mass Effect et Deus Ex. Le Jeu Vidéo me passionne aussi bien en tant qu'art, qu'en tant qu'industrie. J'aime également la science-fiction, la fantasy, le cinéma, les séries TV, la culture japonaise et bien d'autres choses.