En septembre 2012, un véritable choc retentit auprès des hardcore gamers : Nintendo annonce en effet le développement exclusif, à la Wii U, de Bayonetta 2. Développé par Platinum Games et sorti de l’imagination de Hideki Kamiya, le premier épisode s’était placé sans peine comme l’un des meilleurs beat them up de ces dernières années. Nintendo a donc décidé de supporter le développement de cette suite malgré des ventes décevantes, et c’est cette fois Tatsuya Minami qui dirige le projet. Bayonetta 2 est-il à la hauteur de son héritage? C’est ce que je vous propose de découvrir aujourd’hui dans mon test.

Fiche technique

  • Date de sortie : 24 octobre 2014
  • Style : Beat them up
  • Classement ESRB / PEGI : M / PEGI 16+
  • Développeur : Platinum Games
  • Éditeur : Nintendo
  • Langue d’exploitation : Anglais, sous-titré en français
  • Évalué sur Wii U
  • Prix : 70 € / 65 $ (peut varier suivant les versions du jeu)

Bayonetta 2 est donc un beat them up  (BTU) : un jeu où le joueur doit vaincre des hordes d’ennemis à l’aide de nombreuses armes et combos. Outre le fait de compléter le jeu, l’important est également de réaliser le plus haut score possible. Bayonetta est une sorcière de l’Umbra, un clan de sorcière détenant l’Oeil Gauche du monde, et qui permet de contrôler les forces de l’Enfer. Notre héroïne est l’une des deux dernières sorcières, et autant dire que ses talents ne sont plus à démontrer. Alors qu’elle fait tranquillement du shopping, des anges se décident à l’attaquer, et l’une de ses invocations finit par se retourner contre elle. Son amie Jeanne s’interpose mais son âme est prise au piège en Enfer. Bayonetta décide alors de partir récupérer l’âme de son amie.

Un beat them up à l’équilibre parfait

Bayonetta 2 est certainement le BTU le plus équilibré auquel j’ai pu jouer. Je pense que tous les joueurs peuvent y jouer, et c’est l’une des forces de ce titre. Il peut à la fois s’adresser aux hardcore gamers, comme aux néophytes. Vous pouvez décider de jouer au jeu de manière classique, mais également avec l’écran tactile du gamepad : en dessinant des traits sur celui-ci, Bayonetta exécutera automatiquement les combos. Le jeu est donc à la fois technique et accessible. Notre sorcière bien-aimée pourra manier différentes armes : pistolets, épées, fouets, griffes, etc. Ses armes peuvent être équipées à ses mains ou à ses pieds. Vous pouvez ainsi réaliser des associations d’armes qui seront à votre goût. Vous pourrez d’ailleurs alterner entre deux combinaisons créées par vos soins. Chaque arme dispose de différents combos, et apprendre à toutes les maitriser est un véritable plaisir.

Bayonetta 2 gameplay (2)

L’un des raffinements de cet épisode provient de l’envoûtement et de l’apothéose de l’Umbra. Lorsque vous évitez une attaque ennemie au dernier moment, le temps ralentit un court instant, vous laissant alors le temps de placer quelques coups à votre ennemi. Ce système était déjà présent dans le premier épisode, mais il a été suffisamment assoupli pour rendre les combats encore plus dynamiques. Une fois votre jauge de magie remplie, Bayonetta peut entrer dans une sorte de transe : l’apothéose de l’Umbra. Dans cet état, sa puissance et l’envergure de ses attaques se voient décuplées. Le résultat est très impressionnant, de nombreuses attaques se traduisent par l’invocation d’une créature des enfers venue vous prêter main forte. Le sentiment de puissance est ici au plus haut point!

Parlons un peu des ennemis. Le bestiaire du jeu est toujours aussi original, et on reconnait sans mal l’emprunte Bayonetta. Ce second volet est l’occasion pour Platinum Games de rajouter de nouveaux ennemis aux anges : les démons. Là où le design des créatures célestes est plutôt organique, celui des démons est beaucoup plus mécanique, même non naturel (de la bouche des développeurs). Mention spéciale aux différents boss du jeu qui vous affronteront dans des combats absolument épiques!

Bayonetta 2 gameplay (11)

Bayonetta 2 est mené tambour battant, les niveaux s’enchaînent mais ne se ressemblent pas, et certains proposent même des gameplay un peu différents, à la frontière du shoot them up (d’un niveau très basique évidemment). Vous serez amené à traverser des environnements terrestres, mais l’Enfer sera également de la partie. Le level design du jeu est très classique, mais chaque chapitre camoufle de nombreux secrets.

Bayonetta 2 gameplay (4)

Malgré une durée de vie un peu courte pour le mode histoire (sans chercher à atteindre le 100 %), Bayonetta 2 dispose d’un contenu plus que généreux. Outre les armes à trouver, vous aurez d’autres secret à dénicher, des personnages et costumes à débloquer, et même un mode deux joueurs nommé Double Apothéose. Ce dernier mode est à la fois jouable en coopération locale, en ligne, mais vous pouvez également laisser l’ordinateur contrôler le second personnage (et il est loin d’être mauvais!). Ce mode est à la fois coopératif et compétitif. Les deux joueurs combattent 6 vagues d’ennemis et doivent tous deux rester en vie jusqu’à la fin du combat. Le vainqueur sera celui ayant le plus haut pointage. Dernier point, et non le moindre, le premier opus est offert dans toutes les éditions physiques du jeu!

Maîtrise artistique et graphique

S’il y a bien un point sur lequel Bayonetta se différencie des autres BTU, c’est bien sûr sa direction artistique. Mais avant d’en parler plus en détails, parlons un peu plus technique. Les graphismes du jeu sont plus raffinés que son aîné, et la fluidité du jeu n’est jamais prise en défaut! Ce qui est un grand avantage pour un beat them up. Bayonetta 2 est beau comme un dieu, ou plutôt comme une déesse dans ce cas. La Wii U nous prouve qu’elle est en mesure de supporter de très beaux jeux, sans être au niveau de la PlayStation 4 ou de la Xbox One, bien entendu.

Esthétiquement parlant, Bayonetta 2 est une pure merveille. La direction artistique du jeu est particulière, mais pour peu qu’elle vous plaise, vous serez littéralement aux anges! Tous les personnages, boss et ennemis du jeu profitent d’un design particulièrement soigné. La mise en scène du jeu est toujours là pour mettre en valeur les combats dantesques auxquels les protagonistes se livrent. Je pense notamment aux affrontements entre Bayonetta et le Sage Lumen.

Bayonetta 2 gameplay (3)

La bande-originale du jeu est également de grande qualité. Les morceaux sont à la fois beaux, entraînants, marquants, et décuplent le plaisir que l’on a à enchaîner les affrontements. Les bruitages sont également de bonne facture, tous comme le doublage anglais. Du côté bande-son il n’y a donc pas grand-chose à reprocher, en tout cas rien qui n’est venu perturber mes oreilles.

Un scénario bien orchestré

Quand on pense à Bayonetta ou à un BTU de manière générale, ce n’est pas le scénario qui nous vient instinctivement en tête comme point fort (exception faite de la série God of War). Néanmoins, je dois bien avouer que celui de Bayonetta 2 m’a agréablement surpris!

Tout d’abord, l’univers du jeu gagne en profondeur et la narration se veut beaucoup plus fluide que dans le premier épisode. En résulte un scénario bien plus agréable à suivre, notamment grâce à un rythme très bien maitrisé. Nous en apprenons plus à la fois sur l’origine du monde, mais également sur la vie passée de Bayonetta.

Les personnages du jeu sont tous attachants et charismatiques, malgré un design un peu douteux pour Luka, mais cela fait partie du personnage! Bayonetta est ici présentée comme une héroïne qui n’a besoin de personne pour « prendre son pied », elle use et abuse de ses charmes mais ne tombe jamais dans une vulgarité dérangeante ou mal placée. Son hypersexualisation devient une force au service du personnage qu’on ne voit pas comme un objet, mais pour ce qu’elle est : une femme forte sachant ce qu’elle veut et ne se laissant dicter sa conduite par personne. Les autres personnages réservent leur lot de surprises et de révélations, mais je n’en dirai pas plus pour ne pas vous révéler le scénario.

Le dernier point qui m’a séduit concernant cette histoire est son lien avec le premier épisode. Il est difficile d’en parler concrètement sans en dire trop, mais il ne s’agit pas simplement d’une suite. L’ensemble du scénario de la série bénéficie d’une cohérence bienvenue, la présence de Hideki Kamiya au scénario de Bayonetta 2 y est sûrement pour quelque chose.

Conclusion

Bayonetta 2 est à l’image de l’association entre Nintendo et Platinum Games. Le jeu est peaufiné dans ses moindres mécaniques de jeu. Il impose par son style, sa technicité, son allure graphique, son contenu, et même jusque dans son scénario et sa narration. Platinum Games prouve une nouvelle fois qu’ils font partie des orfèvres japonais du jeu vidéo. Si vous avez déjà une Wii U, je ne peux que vous conseiller de vous procurer le dernier chef-d’œuvre du studio. Bayonetta 2 surclasse son prédécesseur à presque tous les niveaux, ce qui est en soi une vraie performance!

NOTES
Note
9
PARTAGER
De nature passionné et rêveur, je suis avant tout un fervent joueur, amateur des cultures de l'imaginaire, et fan de Metal Gear Solid, Kojima-San, Mass Effect et Deus Ex. Le Jeu Vidéo me passionne aussi bien en tant qu'art, qu'en tant qu'industrie. J'aime également la science-fiction, la fantasy, le cinéma, les séries TV, la culture japonaise et bien d'autres choses.