M.Net sera (malheureusement) retiré des ondes de MusiquePlus à partir du 19 décembre

1

M-Net Denis Talbot - MusiquePlus

C’est avec une grande tristesse que nous apprenons aujourd’hui que l’émission M.Net sera retirée des ondes et que le 19 décembre prochain marquera la date de fin de cette grande aventure. Pour nos lecteurs francophones hors Québec, M.Net fait partie du peu d’émissions québécoises consacrées entièrement à la technologie. C’est donc une grande partie des « geeks »  du Québec qui seront aujourd’hui en deuil.

Même si certains doutes sur l’émission planaient depuis l’acquisition de MusiquePlus et Musimax par le Groupe V média (décembre 2013), il s’agit quand même d’une (mauvaise) surprise. Plusieurs animateurs sont aujourd’hui sous le choc et n’ont pas hésité à partager leurs sentiments face à cette annonce sur Twitter lorsque Denis Talbot a lancé le premier Tweet à ce sujet.

Tweet M-Net Denis Talbot - MusiquePlus

Il faut dire qu’il n’y a rien d’étonnant à leur désarroi, puisque l’émission M.Net est le fruit de 16 années de travail acharné par des personnes passionnées qui chaque semaine cherchaient à mettre le Québec à l’heure sur les nouveautés technologiques, les derniers gadgets, mais surtout sur le monde des jeux vidéo. La première émission a été présentée en novembre 1998 et depuis, chaque année l’animateur principal de l’émission Denis Talbot, y est fidèle au rendez-vous, et ce, avec toute sa charmante équipe.

«Pendant quelques années, j’ai eu la chance de participer à un projet fantastique entouré de gens dédiés et talentueux. Une petite bulle d’authenticité dans ce ras de marée de «vrai faux bonheur » qui semble maintenant être standard dans le milieu télévisuel québécois. Personnellement, je garde de très bons souvenirs de mon expérience. M.Net va beaucoup me manquer. Par contre, cette perte personnelle n’est rien comparativement au trou que laissera l’émission chez des milliers d’auditeurs» nous a ainsi confié Benoit Mercier, animateur/réalisateur des MysterieuxEtonnants et chroniqueur régulier à l’émission.

«Il y a exactement un an, je venais d’intégrer l’équipe de M.Net. C’était un rêve de ti-cul qui prenait forme. Denis, Claude, Alex et Jean-Félix ont pris une chance, je n’avais jamais fait de télévision. Chacun d’entre eux a cru en moi alors que ma confiance en moi était constamment testée. L’équipe était toujours ouverte à mes suggestions de chroniques et même d’invités à l’émission. En un an, j’y ai trouvé ma place avec des collaborateurs que je n’aurais jamais pensé côtoyer. Depuis le rachat de MusiquePlus par V, les rumeurs circulaient, mais personne ne voulait y croire. C’est un trou béant dans l’offre télévisuelle québécoise alors que l’industrie du jeu vidéo y est plus forte que jamais. » ajoute Nicolas Bertrand-Verge.

Alexandre Lequin Doré, chroniqueur et producteur chez StudioQi, partage également son sentiment sur la fin de l’émission : « C‘était mon rêve d’être chroniqueur pour M.Net, j’ai déménagé à Montréal pour permettre à mon rêve de se concrétiser. C’est grâce à Geek recherché, Denis et son équipe que j’ai pu le réaliser. C’est avec beaucoup d’émotion que j’ai appris la nouvelle aujourd’hui. J’attend avec impatience le prochain projet de Denis et j’espère avoir la chance d’y participer! Pour moi, il restera toujours un mentor ».

Avec plus de 26 ans d’expérience dans son domaine, il ne s’agit là certainement pas d’un adieu du public québécois au grand animateur qu’est Denis Talbot mais également les nombreuses personnes que l’on apprécie dans son équipe. Surtout que déjà, sur Twitter, certains demandent leur retour. Une page Facebook « Sauvons M.Net » a également été créée. Notez que nous déposons bien sûr ce lien de façon tout à fait innocente ;)

Dans tous les cas, toute l’équipe de Geeks and Com’ se joint à moi pour souhaiter bonne chance à l’équipe de M.Net dans leurs projets futurs, mais surtout Merci…

PARTAGER

Imprégnée de la culture Geek, je suis une passionnée des technologies, du multimédia, mais surtout des jeux vidéo. C'est d'ailleurs ma passion pour cet univers qui m'a poussée à rejoindre l'initiative Pixelles en 2013. J'étudie actuellement à l'Université de Sherbrooke en communication, rédaction et multimédia.