Il y a tellement de jeux mobiles sur les marchés d’applications qu’on s’y perd. Trouver un excellent titre parmi la masse c’est un travail difficile. Il y a quelques mois, j’ai découvert le jeu Out There de Mi-clos Studio et je l’adore!

Dans ce jeu, nous incarnons un pilote de vaisseau spatial perdu aux confins de l’espace. L’introduction de l’histoire n’a rien d’extraordinaire: à la dérive on s’éveille après avoir passé un long moment cryogénisé. Nous sommes le dernier représentant de la race humaine.

Ne vous laissez pas rebuter par cette prémisse usée, le développement de l’histoire est beaucoup plus réussi. Sans dévoiler l’intrigue, le scénario du jeu offre de la variété et plusieurs fins, le rejouabilité s’en trouve décuplée.

 

Le but du jeu est simple, avec notre vaisseau, nous devons nous rendre à notre destination en passant d’un système solaire à un autre tout en y explorant des planètes. On découvre des technologies et des formes de vie extra-terrestres.

Pour survivre à ce voyage, nous ne devons jamais manquer de carburant et d’oxygène. Aussi, la coque de notre vaisseau doit être conservée en bon état. C’est ici où malgré une simplicité apparente le jeu demande de la gestion minutieuse de nos diverses ressources. L’espace cargo de notre vaisseau est limité, nos décisions peuvent faire la différence entre la vie et la mort. Si on n’a plus assez de carburant pour se rendre au prochain système solaire, il est impossible de progresser, si nous sommes à bout d’oxygène nous mourrons ou si la coque de notre vaisseau éclate, c’est aussi la fin.

Out There 3

 

Il ne faut pas se le cacher, le jeu est difficile, vous devrez souvent recommencer avant de bien maîtriser les mécaniques de base. Mais le jeu offre une belle variété d’événements inattendue et la trame narrative est fort intéressante.

La gestion de notre vaisseau est aussi un aspect important du jeu, avoir un bon équilibre dans notre espace cargo entre les ressources et les améliorations de notre vaisseau. Cette gestion peut devenir un joli casse-tête si on tente d’accumuler certains types de ressources dans un vaisseau (souvent) trop petit. Par chance, au gré de notre voyage, on a la possibilité d’échanger notre vaisseau, mais encore là chacun d’entre eux a ses forces et faiblesses.

La direction artistique est superbe! Le look rappelle une vieille bande dessinée de science-fiction et la musique atmosphérique est planante et relaxante, tout comme le jeu.

Bref, Mi-Clos a créé un jeu fort agréable avec une belle profondeur qui va plaire à un large public à condition d’aimer les défis. Ici, on doit réfléchir et les erreurs ne pardonnent pas… C’est ça voyager dans l’espace.

NOTES
Note
8.5
PARTAGER

Je suis dans l'univers télécommunications et réseautique depuis 1997. Passionné d'informatique, de mobilité et des technologies, je travaille présentement chez Vidéotron Limitée. À mes heures perdues, je brasse ma propre bière (#beergeek) et je suis guitariste dans un petit groupe sans grande prétention.