Assassins Creed Unity Dead Kings - Cover

Après une sortie mouvementée due aux soucis techniques et aux problèmes de serveurs, Ubisoft a décidé de s’excuser auprès des acheteurs de Assassin’s Creed Unity en leur offrant le DLC solo Dead Kings. Alors que le jeu de départ n’a pas séduit les gamers, qu’en est-il de ce premier contenu additionnel ?

Une histoire sans grand intérêt

Le DLC se déroule un an après la fin des évènements de Assassin’s Creed Unity. Précisons d’ailleurs que vous ne pourrez pas faire le DLC si vous n’avez pas fini le jeu. C’est une suite directe et elle contient des spoilers pour ceux qui n’auraient pas terminé la campagne principale. Arno, dans Dead Kings, va s’aventurer dans les catacombes de Saint-Denis afin d’aller trouver une relique précieuse sous la basilique principale. Malgré la rencontre de Léon, un personnage auquel on peut s’attacher, le reste de l’histoire de ce contenu additionnel ne présente que très peu d’intérêt et à l’inverse de Unity où Arno était enjoué et taquin durant la plupart du jeu, on retrouve un Arno assez terne, déprimé qui déteint sur le rythme et les dialogues. En tout cas si vous avez été déçu par le scénario du jeu principal, Dead Kings ne vous passionnera probablement pas.

Assassins Creed Unity Dead Kings DLC

Des nouveautés de gameplay avec le DLC Dead Kings pour Assassin’s Creed Unity

Alors que l’on se s’attendait pas à un changement complet de gameplay, Ubisoft Montpellier a implémenté un certain nombre de nouveautés de gameplay liées aux environnements assez caverneux. Le premier est l’utilisation de la lanterne que l’on découvre au tout début de l’aventure. Celle ci doit être régulièrement réapprovisionnée en huile par l’intermédiaire de jarres se trouvant assez fréquemment sur notre chemin. Elle permet d’éclairer les endroits sombres des catacombes, mais aussi d’éloigner des rats lors d’escalades. Elle vous sera également utile lors de diverses énigmes à la Zelda qui sont bienvenue, car toutes pas forcément évidentes. Elles viennent interrompre les phases classiques d’infiltration et de parcours. Il faudra noter que l’on retrouve les mêmes soucis d’intelligence artificielle que dans la campagne principale. Les gardes, beaucoup trop nombreux, nous voient à travers les murs ce qui rend l’infiltration assez délicate à réaliser et très souvent on finit une séquence en tuant tout le monde à coup d’épée. L’autre grande nouveauté de gameplay est l’ajout d’une nouvelle arme redoutable, le mortier guillotine. Il s’agit d’un fusil mortier accompagné d’une lame tranchante. Vous pouvez vous en passer, mais si vous désirez éliminer une dizaine de gardes d’un coup, un tir de mortier fera l’affaire. Même si ces innovations ne bouleversent pas le jeu, on apprécie quand même de les découvrir.

Assassins Creed Unity Dead Kings DLC 1

Technique et contenu : statu quo

En ce qui concerne l’aspect technique, le DLC est très similaire au jeu de départ même si les environnements sont moins variés que dans la campagne principale. On a subi quelques freezes et certains ralentissements, mais ceux-ci ne sont rien comparés aux soucis rencontrés lors de notre run du jeu principal. Il en est de même pour le contenu qui est très riche pour un DLC. On y retrouve un nombre important de quêtes annexes, plein de collectibles et une dizaine de trophées/succès pour les chasseurs. De ce côté, Ubisoft continue de nous fournir des jeux à contenus quasiment illimités.

Conclusion

Pour conclure, on peut dire que le jeu n’apporte que très peu de nouveau donc n’attirera pas les gens qui ont été déçus par Unity. Pour ceux qui ont aimé la campagne principale, ils trouveront en Dead Kings une nouvelle dose de contenu sans grande innovation particulière. En plus, il est gratuit, c’est d’ailleurs son vrai point fort.

NOTES
note
5
PARTAGER
Ingénieur Etudes & Développement sur Paris, la science a bercé ma jeunesse tout comme le sport, les jeux vidéo puis le cinéma, la technologie et tout dernièrement les séries TV. Enfant unique, je me laisse facilement emporter dans les mondes de SF, heroic-fantasy que peuvent fournir ces médias.