Intelligence Artificielle : Facebook ouvre un centre de recherche à Paris

0

Facebook AI Research ​​(FAIR) Paris

Facebook vient d’annoncer l’ouverture d’un Centre de Recherche consacré l’Intelligence Artificielle à Paris. Si des équipes dédiées travaillent déjà à New York et à Menlo Park, il s’agit d’un premier laboratoire hors des États-Unis.

L’objectif affiché par Facebook est ainsi de développer des applications et services qui pourront mieux trier les informations de plus en plus en nombreuses chaque jour (textes, images, vidéos…) pour les utilisateurs. Le fils de nouvelles, les photos ou la recherche sont ainsi mis de l’avant parmi les nombreuses possibilités d’amélioration possible grâce à ce travail.

Comme pour les autres Facebook AI Research, le bureau de Paris va donc travailler sur des projets ambitieux à long terme de recherche en reconnaissance d’image, traitement du langage naturel, la reconnaissance vocale, et les types d’infrastructures physiques et logiques requises pour exécuter ces systèmes d’IA.

On parle ici de recherche en profondeur (Deep Learning) c’est-à-dire le fait que les machines puissent apprendre par elles-mêmes et donc mieux détecter certains contenus qu’ils soient sous forme de texte, de vidéo ou de son. Facebook n’est pas le seul à s’intéresser à cela et on pourrait par exemple citer l’assistant vocal Google Now, Skype Translator de Microsoft, mais également Amazon, Baidu et Alibaba.

De son côté Facebook avait déjà dévoilé son programme de reconnaissance de visage Deep Face en 2014, mais également une vidéo de démonstration de la technologie qui reconnaissait automatiquement les différents sports :

Some of the leading minds in AI research are working at Facebook to build intelligent machines. They recently developed AI that could identify 487 different categories of sports, and tested it by showing some regional and lesser-known sports.

Posted by Facebook Engineering on jeudi 26 mars 2015

L’ensemble du Facebook AI Research est sous la responsabilité de Yann LeCun, un Français, professeur à la New York University qui a rejoint Facebook en décembre 2013 pour superviser la recherche dans ce domaine.  Il fait partie d’un des chercheurs au coeur du mouvement sur le Deep Learning et qui construit ce travail depuis les années 80 avec la construction de réseaux d’ordinateurs pour reproduire le réseau des neurones dans le cerveau.

De son côté, le Centre de Recherche Facebook sur l’Intelligence Artificielle de Paris sera dirigé par Florent Perronin qui vient du Xerox Research Center. Il compte aujourd’hui six personnes notamment Hervé Jégou (INRIA), Nicolas Usunier (maître de conférences spécialisé dans la théorie statistique de l’apprentissage), Gabriel Synnaeve (expert de l’AI appliquée aux jeux vidéo), Camille Couprie (ingénieure en traitement d’images) et Holger Schwenk (cofondateur de DeepLingo – solutions de traduction informatisée). À terme il devrait y avoir une trentaine de personnes à temps plein pour le bureau de Paris.

« Nous prévoyons de travailler ouvertement avec et d’investir dans la communauté de la recherche en Intelligence Artificielle en France, dans l’Union européenne, et au-delà » peut-on d’ailleurs lire dans le communiqué de presse de Facebook. Comme Microsoft Research, Facebook a d’ailleurs signé un accord avec l’INRIA pour la mise en oeuvre d’études conjointes.

PARTAGER
Éditeur de Geeks and Com', je suis un passionné de nouvelles technologies, de sport et de tout ce qui touche au monde des communications/marketing. Je suis également consultant en communication numérique pour Signature sur le Saint-Laurent (construction du nouveau pont Champlain à Montréal).