Nous avons eu la chance d’assister à la présentation d’Assassin’s Creed Syndicate dans les studios d’Ubisoft Québec. Il paraissait donc normal qu’on y joue lors de cet E3. J’ai donc pu jouer à une démo de 20 minutes avec un développeur à côté de moi qui me guidait.

Présentation de la démo

Dans cette séquence de jeu, nous contrôlions Jacob qui devait libérer un des quartiers de la ville. La première partie de la démo consistait à rejoindre une zone du jeu. Pour cela, on pouvait utiliser un des nombreux véhicules dans le jeu. Après s’être disposé du conducteur j’ai donc pu découvrir la conduite d’un carrosse tenu par un cheval.

assassins_creed_syndicate_cart_race

Ensuite, il fallait éliminer 10 cibles toutes situées dans une zone assez vaste avec beaucoup de corridors mais aussi très verticale. Et c’est là où j’ai pu tester le grappin qui me permettait d’assassiner quelqu’un et de rapidement fuir la scène. Enfin, la dernière partie de la démo consistait à un affrontement avec un gang adverse pour récupérer la fidélité des habitants du quartier.

Mes impressions à chaud

J’étais enthousiaste sur l’univers et l’histoire de ce nouvel Assassin’s Creed lorsqu’il avait été annoncé en mai dernier mais j’avais émis des interrogations sur le gameplay et notamment l’utilisation du grappin et la conduite. Pour le premier, j’ai été rassuré, il se manipule très bien et surtout offre plein de nouvelles façons de procéder dans les missions. Vous pouvez bien sur vous déplacer directement en haut d’un immeuble en appuyant sur L1 (LB) mais vous pouvez aussi vous transférer d’un toit à un autre et si un ennemi se situe dans la rue sur votre trajectoire, vous pouvez lâcher la corde et l’assassiner en plein vol. J’ai pu le faire à plusieurs reprises et c’était très jouissif.

J’ai aussi pu tester les nouvelles armes de Jacob comme les fléchettes empoissonnées qui peuvent être lancées contre des ennemis directement ou bien dans des marmites qui répandront le poison dans une zone. En ce qui concerne la conduite, elle offrait de bonnes sensations mais il y avait encore quelques bugs de collision et un comportement parfois bizarre de la part de l’IA. En revanche, le point noir de la démo fut le combat au corps-à-corps. Je l’ai trouvé peu intéressant, confus (on ne sait jamais si l’ennemi est mort ou vivant) et pas adapté à un gameplay Assassin’s Creed.

De plus, la technique est pas encore au point, le jeu est moins beau que Unity (il tournait sur Xbox One) mais s’il tourne bien à son lancement je suis prêt à l’accepter.

Bilan : MOYEN

Autant j’ai été rassuré par le gameplay d’assassinat et le grappin qui m’a donné de vraies bonnes sensations, autant le combat au corps-à-corps m’a refroidit. Espérons que le jeu sera plus équilibré lors de sa sortie à l’automne.

PARTAGER
Ingénieur Etudes & Développement sur Paris, la science a bercé ma jeunesse tout comme le sport, les jeux vidéo puis le cinéma, la technologie et tout dernièrement les séries TV. Enfant unique, je me laisse facilement emporter dans les mondes de SF, heroic-fantasy que peuvent fournir ces médias.