Avant-propos: Le test qui suit, même s’il ne divulgue rien de déterminant sur le jeu, fait suite aux précédents épisodes, ainsi qu’à leurs tests. Il est donc conseillé et nécessaire d’avoir joué à Game of Thrones – Iron From Ice, au minimum, si vous souhaitez comprendre correctement les lignes qui suivent. Vous voilà prévenus.

Nous voici dans la dernière ligne droite, avant le grand final de notre aventure sur Game Of Thrones A Telltale Games Series. La longue descente aux enfers à Ironrath continue, pour le plus grand malheur des Forrester. Même si une once d’espoir se profile à l’horizon, vous remarquerez rapidement que cet opus, intitulé A Nest of Vipers, porte très bien son nom.

Fiche technique

  • Date de sortie de l’épisode : 21 juillet 2015
  • Style : Aventure / Point&Click
  • Classement ESRB / PEGI : M / PEGI 18
  • Développeur : Telltale Games
  • Éditeur : Telltale Games
  • Langue d’exploitation : Voix et Textes en Anglais
  • Disponible sur PlayStation 4, PlayStation 3, Xbox One, Xbox 360, PC et iOS
  • Évalué sur PC.
  • Prix lors du test : 27,99€ / 29,99$ Steam 5,99€ / 4,99$ Xbox360, XBoxOne, PS4

Come On, Westerosi

Il était vraiment temps qu’on sorte de ce système de choix à réponses communes, qui jusqu’à présent faisait grandement défaut à ce titre

A son retour à Ironrath, Rodrik se retrouve en fâcheuse posture, face à un Ramsay Snow toujours aussi cynique et impitoyable. Ce dernier compte bien profiter de sa position, tenant le Lord Forrester à sa merci. Mira n’a plus le choix et doit se reposer sur le peu de liens qui lui restent à King’s Landing, des liens qui se font rares depuis la scène de ménage avec Lord Andros. Asher se voit contraint à trouver un plan de secours, malgré le succès de l’attaque de Meereen. Daenerys n’a en effet pas l’intention de lui laisser la moindre armée, ce qui est impensable pour son retour dans Westeros. Gared a du mal à garder ses partenaires calmes, surtout depuis leur rencontre avec une sauvageonne apparentée à Cotter.

En ce qui concerne le soin apporté à l’environnement et la direction artistique, ainsi que la bande-son et la maniabilité de Game Of Thrones A Telltale Games Series, rien n’a changé. Je vous propose donc de revenir sur le test de Iron From Ice, celui de The Lost Lords, celui de The Sword in the Darkness, ainsi que Sons of Winter pour de plus amples informations.

Telltale nous offre enfin un épisode qui se lâche et qui épouse à fond l’esthétique imposée par la série. Et ce en grande partie grâce au retour du personnage de Iwan « Ramsay » Rheon au doublage d’un des meilleurs personnages de Game Of Thrones. A côté de cela, A Nest of Vipers propose au joueur de prendre en considération de véritables décisions impactantes, ou du moins le seront-elles, à première vue, sur le dernier opus de Game Of Thrones A Telltale Games Series. Il était vraiment temps qu’on sorte de ce système de choix à réponses communes, qui jusqu’à présent faisait grandement défaut à ce titre.

Espérons que Telltale aille jusqu’au bout de cette orientation. Et que ce soit bien fait. Car avec le climax imposé par le cliffanger, nous sommes  en droit de nous attendre à un dernier épisode épique. Sans compter ce choix douloureux et incertain que nous devons faire à ce moment-là, et qui nous laisse, dans le bon sens du terme, sur notre faim.

Problems of Thrones

Nous sommes surpris, mais l’effet de stress et d’impuissance ne fonctionne pas. Dommage

Malheureusement on ne peut pas dire que A Nest of Vipers soit le plus rigoureux des épisodes de Game Of Thrones A Telltale Games Series. On a droit à une mise en scène de situations un peu rébarbative, provoquant une sensation de déjà-vue assez pénible. A cela on ajoute quelques incohérences de ton, de situation et de caractère de certains personnages, selon la situation.

Pour n’en nommer que deux: Tout d’abord, mini-spoil sans incidence, mais tout de même, Rodrick est entièrement rétabli de sa paralysie partielle, en l’espace d’une seule nuit, assez particulière d’ailleurs. Alors que ce dernier a souffert le martyre pendant quatre épisodes.

il est assez sidérant ensuite de voir le traitement du personnage de Daenerys dans Game Of Thrones A Telltale Games Series. C’était déjà un détail que nous pouvions discerner quelque peu dans Sons of Winter, mais c’est flagrant dans A Nest of Vipers. Les scénaristes n’ont pas réussi à comprendre le tempérament et le caractère de la Mère des Dragons, au point qu’elle paraît méconnaissable.

Parlons maintenant mise en scène, censée être le point fort du titre. Une scène de chasse avec Gared est plutôt mal introduite, avec des contrôles assez approximatifs se révélant être un moment plutôt succin et assez inutile par ailleurs. Autre élément troublant, la façon dont fut aussi introduit l’espion dans les épisodes précédents et dont sa révélation fait un joli flop, tellement cela est téléphoné. Rien n’a pu permettre au joueur de ressentir la véritable menace de ce personnage. Nous sommes surpris, mais l’effet de stress et d’impuissance ne fonctionne pas. Dommage.

Conclusion

Ce cinquième épisode de Game Of Thrones A Telltale Games Series avait tout pour plaire. La partie avec Mira par exemple, mais qui ne sera pas explicitée dans ce test, pour raison de spoil. Un final aux conséquences importantes et potentiellement désastreuses. Une aura qui n’aura jamais été aussi proche de la série de Georges R.R. Martin. On n’en retiendra malheureusement que l’absence de peaufinage et de rigueur qu’aurait mérité A Nest of Vipers, ce qui n’est plus un détail anecdotique au bout du cinquième épisode. Nous sommes tout de même loin de la catastrophe, mais gageons d’un épisode 6 mémorable si la licence compte rester dans les mémoires comme la plupart de ses prédécesseurs.

Game of Thrones episode 5 - Telltale Games 1

NOTES
Niveau d'enthousiasme
7
PARTAGER
Rédacteur en Chef de la section Jeu Vidéo, administrateur d'une association sur la thématique du Jeu, et grand aficionado du domaine numérique. Passionné de Cinéma, de musique, de dessin, de jeu, de littérature, de NBA, et de la vie en général.