Après un épisode 4 légèrement en deça de ce à quoi la série nous avait habitué jusque là, j’attendais avec inquiétude mais aussi impatience le 5ème et dernier épisode de Tales from the Borderlands. Un season final,c’est fondamental et ça peut vous retourner une série. C’était le cas avec le dernier épisode de la saison 2 de The Walking Dead qui justement sauvait la série de la médiocrité (mais pas de son inégalité…). Tales from the Borderlands a jusque là probablement été ma meilleure expérience avec Telltale. Je suis sensible à l’univers de Borderlands, c’est certain, mais au delà de ça, nous avons eu droit à une qualité d’écriture, de jeu et de mise en scène qui n’a été ternie qu’avec l’épisode 4 (et encore, je suis méchant). Cet épisode 5 allait-il enfoncer le clou et faire de cette série Borderlands la meilleure série Telltale à ce jour, ou allait-il l’achever sur une déception ? Voici notre test.

Fiche technique

  • Date de sortie : 20 octobre (suivant les différentes mises-à-jours des stores online régionaux) sur Xbox One, Xbox 360, Playstation 3, Playstation 4, PC, iOS et Android
  • Style : Point & Click
  • Classement ESRB / PEGI : M / PEGI 18+
  • Développeur : Telltale Games
  • Éditeur : 2K Games
  • Prix lors du test : 4,99 (EUR/Dollars) sur PS3/Xbox 360 / 5,99 (EUR/Dollars) sur PS4/Xbox One pour 1 épisode. 24,99 (EUR/Dollars) sur PS3/Xbox360 / 24,99 (EUR/Dollars) sur PS4/Xbox One / 22,99 (EUR/Dollars) sur Steam pour la saison
Tales from the Borderlands - Episode 5 - 4
Handsome Jack est dans la matrice

Un rythme dingue du début à la fin

Si vous ne vous souvenez pas de la fin de l’épisode 4, nous laissions notre groupe de héros, et particulièrement Rhys, dans une situation pour le moins délicate. L’épisode 5 reprend évidemment la suite direct et démarre donc sur les chapeaux de roues : la scène d’introduction est parfaite. C’est rythmé, c’est tendu, c’est drôle et dramatique à la fois, et elle est ponctuée par un des meilleurs génériques de la série.

Le joueur est pris dans un rythme haletant qui ne le lâchera plus jusqu’à la conclusion. Le sans-faute continue avec un combat de robot gigantesque digne de combats de Powers Rangers, entrecoupé de moments hilarants mais aussi touchants. Un des meilleurs moments de la série maîtrisé de A à Z. A aucun instant on ne s’ennuie a tel point que les 2 heures nécessaires à terminer l’épisode passent sans qu’on s’en aperçoive.

En terme de rythme, nous sommes devant le meilleur épisode de la série, sans aucune hésitation et même très certainement le meilleur épisode d’une série Telltale.

On découvre enfin l’identité de l’homme masqué

L’aboutissement de la série : Rires, larmes et cliffanghers

Tales from the Borderlands aura été jusqu’au bout une série qui n’hésite pas à impacter lourdement la licence qu’elle utilise. On se souvient de la mort d’un personnage important de l’univers Borderlands dans l’épisode 4. L’épisode 5 fait plus fort. Des morts, il y en a. La licence perd ainsi quelques éléments emblématiques de la plus belle des façons et c’est aussi pour ça qu’on aime cette série : elle prend des risques, elle surprend et rebat les cartes.

Scénaristiquement, The Vault of the Traveler ne fait pas que prend des risques, il fait rire, mais aussi pleurer. C’est un épisode de conclusion qui donne lieu à de très bons dialogues superbement interprétés notamment entre Jack et Rhys (Dameon Clarke et Troy Baker) ou encore entre Rhys et Fiona (interprétée par Laura Bailey). Aussi bien drôles que parfois dramatiques, ces échanges incarnent parfaitement l’équilibre de la série qui réussit à jongler entre l’humour et le cynisme de la licence de Gearbox. Le fait qu’Anthony Burch, le scénariste de Borderlands 2, ait travaillé sur cette série y est sûrement pour quelque chose.

Aidé par une bande-originale parfaitement calibrée, l’épisode alterne à merveille les moments complètement loufoques (ce combat de robot est génial, je vous le dis) mais aussi émotionellement puissants (le générique d’intro, la fin). J’ai réussi à avoir la gorge serrée sur une des dernières scènes juste avant d’avoir envie de danser sur le générique de fin (sublime). Aucune des séries épisodiques sur le marché n’avait réussit à concentrer autant d’émotions pourtant contradictoires.

Tales from the Borderlands - Episode 5 - 3

Le sommet de la formule Telltale

Je ne le dirai jamais assez, cet épisode est parfait, de bout en bout et conclue à merveille la série. The Vault of the Traveler, c’est l’aboutissement de Tales from the Borderlands mais aussi de la formule Telltale.

Prenons d’abord les choix qui nous sont proposés. Comme d’habitude, la liberté est plus simulée que réelle. Les embranchements scénaristiques ne sont pas si nombreux et surtout finissent tous par arriver à la même conclusion. Sauf que cette fois, certains choix que vous avez pu faire auront un impact sur l’équipe de Vault Hunters que vous aller regrouper vers la moitié de l’épisode. On s’aperçoit alors des différentes possibilités si nous avions pris d’autres décisions. Felix par exemple, mort dans le premier épisode dans ma partie(je l’ai tué, my bad), aurait pu être sauvé et donc recruté. Ainsi plusieurs personnages sont ou ne sont pas recrutable suivant les relations que vous avez avec eux. Certes, cela ne révolutionne pas la formule et n’a, au final, pas d’énormes implications (même le combat de robot évolue en conséquence), mais il demeure que c’est une des rares fois où on peut voir que nos choix ont des conséquences concrètes dans une série Telltale.

Il y a également très peu de scènes point & click dans cet épisode qui se concentre sur ses scènes d’actions et surtout ce combat de robot qui renouvelle la formule très imparfaite des QTE à la Telltale. En effet, pendant ce combat, chaque Vault Hunter prend les commandes de Gortys et, avec un joystick de borne d’arcade, fracasse le monstre protégeant le Vault. Chaque attaque donne ainsi lieu à une série de touche et mouvement de stick à réaliser comme pour un combo de jeu de combat classique. C’est très fun à jouer et on se surprend à se concentrer sur les QTE d’un jeu Telltale, ce qui n’était plus arrivé depuis longtemps.

Conclusion

Vous l’aurez compris, j’ai adoré chaque minute passée sur ce 5ème épisode. Drôle, émouvant, bien rythmé, The Vault of the Traveler est la parfaite conclusion de l’aventure de Rhys et Fiona. Il marque également l’aboutissement de la formule Telltale dans ce qu’elle fait de mieux, délaissant complètement un aspect point & click qui avait tendance à casser le rythme. Non content d’être le meilleur épisode de cette série, il propulse également Tales from the Borderlands au rang de meilleure série du studio Telltale. Rien de moins.

Au delà du fan de l’univers Borderlands en moi, c’est bien l’amateur de belle histoire, bien jouée et bien rythmée, qui parle. Si seulement toutes les séries Telltale pouvaient atteindre cette qualité d’écriture, le studio s’imposerait comme la référence du marché à l’heure ou d’autres acteurs comme DontNod arrivent en force. En tout cas, maintenant, j’entame une grève de la faim jusqu’à ce que Telltale annonce une saison 2 de Tales from the Borderlands. J’en redemande tellement que je vais rejouer à Borderlands 2.

NOTES
Note
9.5
PARTAGER
Communicant parisien élevé aux Sciences Politiques, je suis avant tout un passionné de jeux vidéo, mais également  un dévoreur de films, de séries, de littérature Science-Fiction, et de culture web. Accessoirement, je suis aussi un transhumaniste à tendance sociopathe, amoureux d'aliens bleues et de sorcières rousses, et fasciné par la simple idée de voir un jour l'humanité coloniser l'espace...