Proclamer que la vingt-quatrième mission de l’agent britannique était très attendue par de nombreuses personnes, est un doux euphémisme : en effet, Skyfall réussissait le parfait mariage entre tradition et modernité ! Ayant récolté plus d’un milliard de dollars au box-office mondial, les spectateurs étaient plus qu’impatients de découvrir ce nouveau volet, d’autant plus que le duo Daniel Craig/Sam Mendes (à la réalisation) est également de retour. Qu’en est-il finalement de 007 Spectre ?

Un scénario agréable, mais prévisible…

Depuis l’arrivée de Daniel Craig en tant que nouvel interprète de l’agent britannique, les producteurs de la saga semblent avoir décidé de développer un fil rouge scénaristique tout au long des différents films/missions. Spectre rejoint complètement cette volonté, car l’histoire fait directement suite à son aîné Skyfall : James Bond, suite à un assassinat remonte les pistes jusqu’à découvrir les agissements d’une organisation nommée “S.P.E.C.T.R.E”…

En parallèle, la “section double-zéro” est grandement remise en cause et jugée archaïque et inutile. Il est agréable de s’apercevoir qu’au fur et à mesure des différentes missions, un lien se tisse entre les scénarios : il s’agit davantage d’une saga cinématographique qu’auparavant ! De plus, l’histoire se concentre sur la jeunesse de 007 (ce qu’avait déjà entrepris Skyfall). Bien que plaisant à suivre, ce scénario pêche par des retournements vraiment prévisibles et cela est dommage car ce n’était pas aussi décelable lors des opus précédents…

Spectre - Image Craig
Daniel Craig, toujours efficace en tant que James Bond !

Une réalisation impeccable et maîtrisée de Sam Mendes !

S’il y a bien un élément à propos auquel on ne peut pas reprocher grand-chose, c’est la réalisation : Sam Mendes est sans doute l’un des meilleurs metteurs en scène de la saga ! Son travail effectué lors du précédent film était très bon, mais il manquait de plans marquants : c’est maintenant chose faite avec ce nouvel opus ! La séquence d’introduction en est un premier et excellent exemple : sans révéler ce qu’il s’y déroule, sachez que le procédé de mise en scène utilisé est dés plus immersif et est magnifiquement maîtrisé par le réalisateur.

Sa manière de filmer les scènes d’action est également très efficace : alliant rapidité et plans larges, le spectateur n’est aucunement perdu par rapport à ce qu’il regarde. De plus, cela permet d’admirer les différents lieux et villes choisis pour cette mission, qui n’en sont que plus impressionnants ! Avec ce nouveau film, Sam Mendes laisse définitivement son empreinte sur la saga James Bond, en étant parfois traditionnel dans sa mise en scène, mais en faisant preuve également de modernité : cela alors Spectre très agréable à regarder.

Spectre - Image Voiture
Ce petit bolide nous promet une belle course-poursuite !

Des scènes d’action parfois trop exagérées, en rupture avec “l’esprit réaliste” du reboot !

Malheureusement, bien que l’action du film soit efficace, une autre caractéristique de la saga effectue son retour durant de cette nouvelle mission : l’aspect “exagéré” de certaines scènes, annulant toute tension ! Il est évident que l’agent britannique sera toujours en vie quoi qu’il lui arrive.

Toutefois, depuis le film Casino Royale en 2006, les spectateurs redécouvrent James Bond en tant que tueur froid, plutôt qu’en agent aux bonnes manières : il pouvait lui arriver n’importe quoi jusqu’alors, il s’en sortait toujours d’une manière de plus en plus grotesque. L’arrivée de Daniel Craig a apporté un réalisme à ces films, qui n’était pas vraiment présent auparavant. Même si Skyfall ajoutait de petites touches traditionnelles à cette nouvelle direction, Spectre lui embrasse encore plus cette volonté de revenir aux sources !

Ainsi, nous pouvons ressentir un désintérêt pour certaines scènes, tant ce qu’il s’y déroule semble excessif. Cela supprime toute l’intensité de l’action, qui amène parfois des facilités scénaristiques afin de “justifier” la survie de l’agent 007.

Spectre - Imaga Léa Seydoux
Si seulement le personnage de Léa Seydoux était plus intéressant…

Certains personnages inintéressants…

En ce qui concerne le traitement des différents personnages, cela oscille entre le bon et le moins… Daniel Craig, dans le rôle de James Bond, est toujours efficace : sa performance ne diffère pas vraiment des précédents films, mais elle est amplement satisfaisante (mélangeant le sérieux, avec une pointe d’humour). Ralph Fiennes qui interprète “M” le responsable de la “section double-zéro”, est assez charismatique et reprend efficacement le rôle de l’actrice Judi Dench jusqu’alors. Ben Whishaw est également correcte dans son jeu d’acteur, néanmoins ce n’est pas vraiment le cas à propos de deux personnages clés de ce film : les protagonistes de Léa Seydoux (Madeleine Swann) et Christoph Waltz (Franz Oberhauser) !

Ce n’est pas vraiment la performance de ces acteurs qui est en cause, mais plutôt l’écriture de leur personnages. Lors d’interviews, Léa Seydoux proclamait que son rôle était différent des précédentes “James Bond Girls” : Madeleine Swann n’est pas différente des précédentes femmes de la saga ! Elle possède certes un fort caractère, mais cet aspect n’est pas assez appuyé. Alors que l’on retenait la complexité du personnage d’Eva Green, celui de Léa Seydoux est assez oubliable et n’est pas vraiment utile au scénario. Ce même constat peut être appliqué au rôle de Christoph Waltz : sous-exploité et oubliable (et même parfois ridicule). Finalement, le souci ne concerne pas les acteurs mais plutôt le traitement de leurs personnages au sein du scénario !

Conclusion

Venir après Skyfall n’était pas chose aisée… Spectre n’est finalement qu’une mission « correcte » de l’agent britannique : les scènes d’action sont sympathiques, mais parfois exagérées et surtout les nouveaux personnages sont inintéressants ! Toutefois si vous appréciez la formule « classique » de la saga, n’hésitez pas, mais si vous préférez un aspect plus « réaliste » soyez prévenus : ce n’est plus totalement le cas…

NOTES
Note
7
PARTAGER
Bonjour tout le monde ! Je me nomme Adrien, je suis âgé de 25 ans et actuellement étudiant en Droit. Je suis néanmoins un grand passionné du Cinéma et de la " Culture Geek " en général. Je suis un pur produit des années 90, fan absolu d'Harrison Ford et plutôt attaché à l'univers DC Comics !