Qui Gon Jinn Anakin Obi-Wan Lucasfilm

Avant-propos : première critique des six épisodes de la saga et nous commençons par le moins bon de tous. Et c’est moi qui m’y colle. Je vous assure je n’ai perdu aucun pari. La Menace Fantôme est sorti à la fin des années 90 et ce fût le retour de George Lucas derrière la caméra.

L’histoire de ce premier épisode concerne deux Jedi qui sont envoyés par le conseil afin de faire état de la situation de Naboo, une planète pacifiste. Ils comprennent alors que la Fédération du Commerce a encerclé la planète. Ils vont faire en sorte de permettre à la reine de Naboo de quitter discrètement la planète pour qu’elle puisse s’exprimer au sénat intergalactique. Ai-je besoin de vous rappeler l’histoire plus en détails ? Si oui, je vous invite à retourner regarder le film avant de continuer votre lecture.

L’épisode le plus handicapant de la saga

On ne refera pas l’histoire de Star Wars, surtout celle de ce premier épisode. La Menace Fantôme permet de nous introduire dans un monde préimpérial dans lequel les Jedi sont mis au statut de gardien de la paix dans toute la galaxie. Je reviendrai en fin de critique sur les principaux défauts et reproches qui ont été faits à plusieurs reprises au film, histoire de garder le meilleur pour la fin. Plusieurs choses m’ont plu dans ce premier épisode, je pense notamment à la course de pods qui est plutôt bien réalisée. On a quasiment l’impression d’assister à une course de formule 1 version galaxie lointaine, très lointaine.

C’est la première fois que nous découvrons l’Ordre Jedi, ce fameux ordre dont nous avait parlé ce bon vieux Obi-Wan dans l’épisode 4. On nous amène donc ainsi une nouvelle fois dans un Star Wars regorgeant de nouvelles races et planètes qui font la richesse de son univers.

George Lucas a voulu intégrer de la technologie 3D dans le premier opus dont notamment Jar-Jar. Ce personnage était une fierté pour lui. Mais les fans n’ont pas été réceptifs et n’ont trouvé qu’en lui un personnage idiot, niais et pas du tout intéressant. Un autre reproche fait à cet épisode est qu’il introduisait la Force comme quelque chose de purement scientifique grâce aux Midi-Chloriens. Là non plus, les fans n’ont pas beaucoup apprécié que l’on touche ainsi à l’un des fondements de la saga. Bien que je sois d’accord concernant Jar-Jar, je ne comprends pas le reproche concernant l’explication de la Force. Celle-ci a toujours été quelque chose de vague dans la trilogie originelle et donc nous apporter une explication scientifique sur son existence me semble être plutôt bienvenu.

Star-Wars-Episode-I-La-Menace-Fantome_conseil jedi

« Ce n’est pas parce que tu parles que tu es intelligent » Qui Gon Jin

Mais malheureusement, les quelques qualités qu’on peut trouver au film ne parviennent pas à faire oublier ses défauts. Je pense notamment à certaines maladresses scénaristiques ou encore aux acteurs assez mal dirigés par moment. C’est dommage car Star Wars aurait pu repartir de plus belle, comme on peut espérer que cela soit le cas en décembre prochain, et ainsi battre les résultats du box-office des années 2000.

On pourrait me reprocher de faire une généralité au niveau des acteurs, mais je l’assume. Autant Jake Lloyd était un enfant, certes énervant, au moment du tournage, mais le reste du casting n’était pas non plus très convaincant. Avec des acteurs comme McGregor, Nielson et Portman, on pouvait s’attendre à un sans faute. Pourtant on a ici la preuve que malgré les qualités de jeu, si le réalisateur ne sait pas y faire, cela se ressent très fortement. La menace représentée par Dark Maul ne se fait ressentir qu’à la fin du film, bien trop tardivement.

On notera tout de même le retour de John Williams pour la musique ce qui permettra de nous immerger tant bien que mal dans ce premier épisode, réussi au niveau sonore.

Ainsi, malgré le fait que l’épisode 1 soit le deuxième plus gros succès commercial de la franchise Star Wars, le succès critique n’a pas suivi. Il a récemment été dit que c’est une des raisons pour lesquelles George Lucas a vendu sa compagnie, car il avait été choqué par les propos des fans à la suite de la sortie de la trilogie.

Dark Sidious Dark Maul Lucasfilm

La Menace Fantôme représente donc un faible point d’entrée d’un point de vue cinématographique pour quiconque veut connaître la saga, mais permet aux non-initiés de découvrir un des plus grands univers fictifs ayant jamais existé en commençant par le début de l’histoire.

NOTES
Note
5
PARTAGER
Jeune français autodidacte de la culture geek et de l'E-Sport, mes rêves se trouvent dans une galaxie lointaine, très lointaine. L'écriture me permet de partager mes passions. À mes heures perdues, je lis différents ouvrages qui vont de la science à la philosophie et l'univers comics de chez DC. Actuellement en Master management du tourisme, je désire travailler dans ce domaine.