Synopsis : Il y a bien longtemps, dans une galaxie très lointaine… La guerre civile fait rage entre l’Empire galactique et l’Alliance rebelle. Capturée par les troupes de choc de l’Empereur, menées par le sombre et impitoyable Dark Vador (David Prowse, avec la voix de James Earl Jones), la princesse Leia Organa (Carrie Fisher) dissimule les plans de l’Etoile Noire, une station spatiale invulnérable, à son droïde R2-D2 (Kenny Baker) avec pour mission de les remettre au Jedi Obi-Wan Kenobi (Alec Guinness).

Accompagné de son fidèle compagnon, le droïde de protocole C-3PO (Anthony Daniels), R2-D2 s’échoue sur la planète Tatooine et termine sa quête chez le jeune Luke Skywalker (Mark Hamill). Rêvant de devenir pilote mais confiné aux travaux de la ferme, ce dernier se lance à la recherche de ce mystérieux Obi-Wan Kenobi, devenu ermite au coeur des montagnes désertiques de Tatooine…

Star Wars IV - Personnages 2
Tout le monde est prêt ? C’est parti !

Une histoire simple, au service d’un univers solide !

Il est question ici d’un personnage ordinaire, vivant dans un environnement isolé du monde extérieur. Le héros rencontre un mentor, qui lui explique la nécessité de partir à l’aventure, suite à des événements majeurs impliquant le destin de tout un univers : un incident l’incitera à accepter ce devoir. Ces personnages rencontreront des ennemis et des alliés, feront face à la mort, mais sortiront grandis par cette aventure. L’histoire de la Guerre des Étoiles n’est ni plus ni moins que l’illustration cinématographique du “voyage du héros” ! Autrement appelé “Monomythe” il s’agit d’une narration dévoilant le voyage initiatique du Héros. Ce procédé permet de détailler une histoire aux enjeux simples et cohérents : un grand nombre d’oeuvres se sont inspirés de ce concept (la trilogie du Seigneur des Anneaux, par exemple).

La narration n’est pas le seul élément à construire l’univers solide de la saga Star Wars : la création d’un “Futur usé” ! En effet, quel meilleur moyen d’immerger le spectateur au sein de cette histoire, qu’en lui indiquant de nombreux détails à propos d’un passé scénaristique non-expliqué dans le film ? Cela se voit et comprend notamment au travers de la technologie utilisé : la découverte du Faucon Millenium par Luke en est un parfait exemple, puisqu’il déclare que ce vaisseau est une “poubelle”. Cette remarque démontre au spectateur qu’il y a tout un background autour de cette “Galaxie” : cela donne alors du corps à l’histoire !

Star Wars IV - Obi-Wan
Alec Guinness, envoûtant en Maître Jedi !

Des effets visuels et sonores envoûtants !

Un univers de science-fiction aussi travaillé soit-il, doit avoir une crédibilité visuelle, avec de bons effets-spéciaux. George Lucas créa en 1975 la société “Industrial Light & Magic” (ILM) afin de développer visuellement cette Guerre des Étoiles, sortie en 1977 : ce fut une véritable révolution dans le monde du Cinéma ! L’utilisation de maquettes et de costumes (“practical effects” en anglais) permet une immersion totale pour le spectateur : il croit à ce qu’il voit car, à quelques exceptions, ce ne sont pas des effets-spéciaux !

Néanmoins, tous les éléments du film ne pouvaient pas être recréés durant le tournage. En effet, des effets visuels et sonores ont dû être créés par la suite. C’est ainsi que les bruitages mythiques de la saga ont vu le jour : le sabre laser, les séquences en vaisseau, les tirs de blasters… La musique composée par Monsieur John Williams a également marqué toute une génération, avec ses nombreux orchestres et ses thèmes grandioses qui magnifient encore aujourd’hui le genre du “space-opéra”. Tout ceci permit à la saga Star Wars d’avoir sa propre identité visuelle et sonore dés 1977 !

Star Wars IV - Personnages
Luke, Leia et Han Solo prêts au combat !

Des personnages attachants !

Que serait la Guerre des Étoiles sans ses protagonistes ? Pas grand chose… En effet, ils disposent tous d’une personnalité attachante pour le spectateur. Cela dit, ce ne sont pas tant leurs personnalités que l’on retient, mais plutôt leur évolution émotionnelle ! Le personnage de Luke est un jeune adulte ignorant les mondes qui l’entourent, mais va devenir un membre clé de la rébellion. Han Solo va passer de l’antihéros égoïste au résistant, sauvant ses amis. La princesse Leia sous son apparence de femme fragile, va dévoiler une femme forte bien plus utile et intéressante que certains rôles féminins récents (la Sarah Connor de Terminator : Genisys ou Madeleine Swann de 007 Spectre).

Conclusion

Star Wars : Episode IV – Un nouvel espoir est un classique du Cinéma ! Son scénario peut paraître “simple” mais est aux service d’un univers solide. Les effets-spéciaux restent efficaces malgré les années (hormis le combat de sabre laser) et les personnages sont marquants.

NOTES
Note
8
PARTAGER
Bonjour tout le monde ! Je me nomme Adrien, je suis âgé de 25 ans et actuellement étudiant en Droit. Je suis néanmoins un grand passionné du Cinéma et de la " Culture Geek " en général. Je suis un pur produit des années 90, fan absolu d'Harrison Ford et plutôt attaché à l'univers DC Comics !