Après avoir eu de bons commentaires avec sa sortie sur la Xbox One, voilà que l’équipe de Black Tusk Studio en collaboration avec Microsoft nous propose la version PC de Gears of War Ultimate Edition. Le titre reprend l’histoire du premier opus de la franchise tout en y intégrant diverses améliorations multijoueurs et, bien entendu, une meilleure qualité graphique. L’équipe de Geeks and Com’ vous propose, donc, son test complet de l’édition PC de ce titre.

Fiche Technique

  • Date de sortie : 1er mars 2016
  • Style : Action, TPS
  • Classement ESRB/PEGI : M/PEGI 18
  • Développeur : Black Tusk Studios
  • Éditeur : Microsoft Studios
  • Langue d’exploitation : Traduit en français
  • Disponible sur PC et Xbox One
  • Évalué sur PC
  • Prix lors du test : 29,99 $
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur

Une édition Windows 10

Avant même de débuter cette critique, il est important de noter que cette version PC est réservée aux utilisateurs de Windows 10. Voici d’ailleurs les configurations minimales pour y jouer :

  • Windows 10 64-bit
  • Intel Core i5 cadencé à 2,7 GHz / AMD FX 6 coeurs
  • 8 Go de RAM
  • NVIDIA GeForce GTX 650 Ti 2 Go / AMD Radeon R7 260x 2 Go
  • 60 Go d’espace sur le disque dur

Le jeu est disponible uniquement à l’achat via le Microsoft Store Windows 10 de votre ordinateur. De plus, les utilisateurs PC peuvent accéder à certaines fonctionnalités exclusives. Tout d’abord, on y retrouve la possibilité de jouer au titre avec une résolution 4k, personnaliser ses contrôles avec la manette Xbox ou encore obtenir des éléments de personnalisation pour vos armes et vos personnages en ligne.

Un scénario classique

Tel que mentionné dans l’introduction de cette critique, Gears of War Ultimate Edition reprend l’histoire et le scénario du premier opus de la franchise. Sur la planète Sera, l’humanité s’est entre-déchirée lorsqu’elle a découvert l’imulsion, une nouvelle source d’énergie. Quatorze ans après le « Jour de l’Émergence », l’humanité est toujours en guerre et c’est à ce moment que Marcus Fenix intervient afin de reprendre le contrôle de la planète. Outre l’histoire classique, sachez que le titre comprend 90 minutes de campagne bonus issues de la version PC de Gears of War initialement sorti en 2007.

Une jouabilité améliorée

Les développeurs ont profité de cette nouvelle version de Gears of War afin d’apporter quelques petites nouveautés à la jouabilité de l’édition de base. Le premier opus de la franchise avait été longuement critiqué pour l’impression de lourdeur des personnages. Le tir a été corrigé sur la Ultimate Edition et il est même possible de recharger vos armes tout en étant en pleine course. L’accroupissement des protagonistes s’effectue, également, plus facilement et vous pouvez même soigner vos coéquipiers directement depuis cette position. Ce jeu de tir à la troisième personne garde ses bons côtés et le joueur enchaînera les scènes d’actions les unes après les autres et devra affronter des locustes de plus en plus puissants. Même si on remarque rapidement que l’on ne fait qu’avancer dans des couloirs bien linéaires, les cinématiques et l’action des phases de jeu permettent d’oublier complètement cet aspect.

De la haute résolution

L’idée de rééditer un jeu survient souvent lorsque l’équipe de développement a envie de faire patienter la communauté de joueurs avant un prochain opus tout en proposant du contenu de qualité. C’est le cas de Gears of War Ultimate Edition alors que le quatrième opus de la franchise est toujours prévu pour 2016 sur Xbox One. Même si cette version PC propose une fréquence d’image à 60 fps, on se rend rapidement compte que cette dernière n’est pas bien optimisée. Dès les premières minutes de jeux, le titre à du mal à suivre même si vous possédez une très bonne configuration. Lorsque l’on se dirige dans les paramètres, on remarque également qu’il n’y a pas beaucoup d’options graphiques permettant d’avoir une expérience fluide. Si à une résolution de 1980 x 1080, Gears of War Ultimate Edition n’est pas fluide, imaginer lorsque vous essayer de faire tourner le jeu en 4k. Le résultat est un peu décevant, surtout lorsque l’on sait que les développeurs travaillent uniquement sur cette version PC depuis plusieurs mois. Bien entendu, Microsoft a annoncé vouloir régler ces soucis de fluidité dans une future mise à jour.

Un multijoueur complet

Pour se remonter un peu le moral, dirigeons-nous vers le mode multijoueur de cette Ultimate Edition. Ce dernier est très stable si l’on oublie les problèmes mentionnés dans le paragraphe précédent. C’est un plaisir de rejouer en ligne sur un opus de Gear of War. Le choix des armes et des modes de jeux est très diversifié. On retrouve, notamment, les classiques tels que le match à mort ou la capture de zones. Le matchmaking est efficace et se fait rapidement, ce qui vous permet d’enchaîner les parties les unes après les autres.

Conclusion

Ayant bien apprécié mon expérience sur la version Xbox One de Gears of War Ultimate Edition, j’avais bien hâte de tester cette édition PC. Cependant, cette dernière me déçoit dû à son manque d’optimisation malgré les nombreux mois de travail menés par les développeurs. Même s’il propose une résolution 4K, cette dernière n’est pas utilisable si vous souhaitez garder un jeu fluide avec une bonne fréquence d’images. Cependant, pour les joueurs n’ayant pas de console nouvelle génération de Microsoft, l’édition PC reste un bon choix, mais je vous conseille d’attendre quelques mises à jour si vous souhaitez profiter de l’ensemble des capacités de cette version. Autre problème, il est nécessaire d’avoir Windows 10. Même si de nombreux utilisateurs sont passés sous ce système d’exploitation, certaines personnes ne l’ont toujours pas et ne peuvent pas profiter de Gears of War Ultimate Edition. Ce dernier est offert pour une trentaine de dollars dès maintenant.

NOTES
Note d'enthousiasme
7
PARTAGER
Passionné de technologie, de musique, de jeux vidéo, de cinéma et de sports, je suis diplômé en communication. Depuis 2014, j'ai eu l'occasion d'écrire pour de nombreux sites tels que Game-Focus, l'Épée Légendaire et bien évidemment Geeks and Com'. J'ai également animé plusieurs émissions sur le web que ce soit des podcasts et des diffusions en direct notamment sur Gaming Live, l'ancienne Web-Tv de jeuxvideo.com. Je continue d'explorer ma passion pour la vidéo en ayant une chaîne YouTube connue sous le nom d'HypnoticMarc.