La petite boule rose préférée de tous, Kirby, est de retour pour une troisième fois en l’espace de trois ans et pour une seconde fois sur la console 3DS. Après deux relativement bons jeux sur Wii U et sur 3DS, HAL Laboratory et Nintendo nous arrivent avec une panoplie de nouvelles mécaniques, mais surtout une horde de robots avec Kirby : Planet Robobot. Tout comme la majorité des titres de la franchise, on a droit à un jeu de plateforme en deux dimensions, mais y a-t-il suffisamment de nouveautés pour qu’il en vaille la peine ?

Fiche technique

  • Date de sortie: 10 juin 2016
  • Style: Jeu de plateforme en 2D / Action / Aventure
  • Classement ESRB/PEGI: E pour tous / PEGI 7
  • Développeur: HAL Laboratory
  • Éditeur: Nintendo
  • Langue d’exploitation: Français, Anglais
  • Disponible et évalué sur 3DS
  • Prix lors du test: 33,50 € / 49,99 $ CA
  • Site officiel
  • Évalué à partir d’une version physique envoyée par l’éditeur

Les robots envahissent Pop Star

Par une belle journée ensoleillée, un vaisseau d’une taille immense nommée Access Ark débarque sur la planète Pop Star, maison de Kirby. C’est alors que ces méchants décident de conquérir et mécaniser la population entière. Le Roi Dadidou (King Dedede) et Meta-Knight tente de repousser l’invasion, mais c’est en vain. Même le château Dedede et le vaisseau Halberd se font détruire par de puissants lasers. Il n’y a donc plus que Kirby, qui dormait durant l’attaque, pour tenter de rétablir l’ordre sur Pop Star. Armez lui-même d’une puissante armure robot, il partira en guerre contre ces vilains colonisateurs.

Le retour de Kirby

mon côté compétitif m’a vite forcé à retourner dans le niveau pour le traverser plus vite

L’aventure principale de Kirby : Planet Robobot se décline en un total de 6 mondes qui chacun contiennent cinq tableaux, dont un boss et un tableau d’extra pour ceux qui trouvent les trois cubes cachés sur chaque niveau. D’ailleurs, c’est une des nombreuses manières qu’a le jeu de nous offrir un peu plus de jouabilité et de faire prolonger le plaisir. Ce nouveau titre de la franchise garde l’essence des jeux de plateformes de Kirby. C’est-à-dire que notre héros doit passer à travers les tableaux en complétant des casse-têtes et en éliminant quelques ennemis sur son passage. Comme toujours, notre petite boule rose peut aspirer ses ennemis et les transformer en étoile à propulser sur d’autres ennemis. Sinon, il peut carrément les avaler puisque certains lui donneront des pouvoirs particuliers afin de vous faciliter la vie. De ce côté, j’étais très content de la panoplie de pouvoirs différents que le jeu offrait. Au total, on peut en compter plus d’une vingtaine, ce n’est pas peu dire.

Mais plus encore, Kirby : Planet Robobot introduit de nouvelles mécaniques grâce à un nouvel équipement de robot que Kirby peut enfiler pour combattre les ennemis. Cette addition vient transformer notre héros en une énorme machine de guerre qui peut pratiquement tout pulvériser sur son passage. De plus, il peut aussi absorber certaines créatures pour obtenir leurs pouvoirs. Par contre, ils auront des fonctionnalités bien différentes sur votre robot que sur Kirby. Cela vient diversifier la jouabilité. Il faudra aussi souvent passer d’une perspective à l’autre pour réussir les casse-têtes que le jeu présente et vous devrez user de beaucoup d’imagination pour trouver tous les cubes et les vignettes cachés.

vous devrez user de beaucoup d’ IMAGINATION pour trouver tous les cubes et les vignettes cachés

L’aventure principale de Kirby : Planet Robobot se termine assez aisément en cinq ou six heures qui peuvent facilement s’étendre sur une dizaine d’heures si on commence à chercher tous les petits secrets de chaque tableau. Or contrairement à certains jeux de plateforme parue dans les derniers temps comme Chibi-Robo : Zip-Lash, je ne me suis jamais tanné. À mon avis, c’est surtout à cause de la diversité autant dans les mécaniques de jeu que dans les décors très variés.

L’autre mode qui est offert dès le départ, c’est « Les Défis 3D de Kirby ». Dans une perspective un peu en disons 2,5D presque 3D, le jeu nous présente quelques défis dans lesquels il faut avaler les ennemis et en éliminer le plus possible d’un seul coup. Plus on enchaîne les éliminations, plus notre pointage va monter et on obtient un score final lorsque le tableau est terminé. Ce n’est pas particulièrement long et c’était le mode que j’ai le moins aimé, mais j’étais bien content de retrouver Kirby dans une autre perspective que 2D. J’ai bien hâte que Nintendo nous offre une nouvelle aventure complètement en 3D avec un de ses personnages légendaires.

Une fin qui ouvre des portes

contrairement à certains jeux de plateforme parue dans les derniers temps comme Chibi-Robo : Zip-Lash, je ne me suis jamais tanné

Une fois que vous avez fini l’aventure, deux nouveaux modes s’ouvrent dont un qui vous propose de replonger dans les tableaux avec un nouveau personnage. Je vais taire son nom pour ne pas vous gâcher la surprise, mais disons que son arrivée transforme la jouabilité. Je me suis même surpris à refaire cet univers d’un trait avec ce nouveau héros. Il y avait même un nouveau boss plus puissant à la toute fin. Bien sûr, il est toujours possible de ramasser les vignettes, mais dans ce mode, on fait plus une course contre la montre. Cette aventure est séparée en six sections qui sont chronométrées. Lors de ma première tentative, j’ai réussi le tout en seulement 2 heures, mais j’ai vu par Streetpass qu’il y avait déjà quelques personnes que j’aie croisées plus rapides que moi. Bref, mon côté compétitif m’a vite forcé à retourner dans le niveau pour le traverser plus vite. C’était bien plaisant et je n’ai pas vu le temps passer.

La fin de l’histoire principale débloque aussi le mode Arène. Alors, si vous avez bien aimé les nombreux combats contre les boss, vous pouvez tous les refaire un à la suite de l’autre grâce à ce mode. C’est quand même un bon défi puisqu’on a une quantité limitée de points de vue et on enchaîne les combats les uns après les autres. J’ai même eu à utiliser un amiibo pour me donner un coup de main supplémentaire, mais on reviendra là-dessous un peu plus loin. Finalement, en terminant le mode Arène, on retrouve le défi ultime que les joueurs plus experts vont bien apprécier. En effet, le mode Arène Ultime vous offre aussi d’enchaîner les boss, mais cette fois une version 2.0. J’ai eu beaucoup de difficulté d’ailleurs à passer à travers celui-ci, mais j’ai trouvé que c’était un défi assez amusant.

Kirby Planet Robobot 1

Un excellent défi en coop aussi

Pour une fois que les amiibo sont particulièrement pratiques, pourquoi ne pas vous en procurer un ou deux ?

Lorsque vous avez un ami dans l’entourage qui possède Kirby : Planet Robobot, il est possible d’essayer le mode « L’attaque des Kirby » en coop. À noter qu’il est aussi possible d’y jouer avec trois personnages, contrôlez par l’intelligence artificielle, mais vous aurez beaucoup de difficulté à compléter tous les tableaux. Ce mode enchaîne donc de nouveaux boss à éliminer en groupe de quatre. De plus, le joueur a le choix entre quatre pouvoirs différents qui sont légèrement différents de l’aventure principale. En plus d’offrir un défi grandissant d’un tableau à l’autre, j’ai aussi bien aimé que nos personnages puissent monter de niveau afin d’améliorer leurs attributs. Le seul problème, c’est qu’on ne peut pas y jouer en ligne par connexion internet. On doit se limiter à y jouer avec quelqu’un près de vous qui possédez une console et le jeu.

Une nouvelle gamme d’amiibo

Le lancement de Kirby : Planet Robobot coïncide aussi avec la sortie d’une nouvelle gamme de quatre amiibo à l’effigie de différents personnages du jeu. Leur utilité est bien sentie puisque chacun d’entre eux vous permet d’offrir un nouveau pouvoir à votre Kirby ainsi que de lui redonner un peu de points de vie. Pour une fois que les amiibo sont particulièrement pratiques, pourquoi ne pas vous en procurer un ou deux ? Je trouve qu’ils sont parmi les plus jolis parus jusqu’à présent.

kirby amiibo

Kirby : Planet Robobot parmi les meilleurs de la série

Kirby : Planet Robobot est un joli jeu très coloré qui reprend l’essence de la franchise tout en introduisant plusieurs éléments nouveaux. Les amateurs seront bien heureux de retrouver plusieurs pouvoirs, plusieurs ennemis, plusieurs personnages et la bonne vieille musique ainsi que les sons iconiques de la série. Moi qui me disais initialement : « Ah non, pas un autre jeu de plateforme 2D », j’en suis finalement ressorti agréablement surpris. Le tout dernier jeu de Kirby fait partie des meilleurs de la série. Bref, vous en aurez amplement pour votre argent et vous tomberez probablement sous son charme.

NOTES
Note
8.5
PARTAGER
Anthony est comme Batman puisqu'il mène une double vie. De jour, c'est un simple banquier, mais le soir et les fins de semaine il se transforme en rédacteur de la section jeux vidéo sur Geeks & Com' où il partage sa passion. On peut dire qu'il aime presque tous les styles, mais il a quand même un petit faible supplémentaire pour les jeux narratifs et les JRPG !