Justice-League-Logo-Film-Blanc-sur-Noir

Alors que l’Univers Cinématographique Marvel (MCU) est déjà bien établi après avoir débuté en 2008, la contrepartie DC Comics, le DC Cinematic Universe, est désormais lancée mais « peine » à avoir le même succès. Peut-être la faute au MCU justement, qui a habitué les fans du genre et les moins initiés à un cinéma basé sur un concentré d’action et d’humour – en résumant d’une manière très simpliste. Si l’on suppose qu’il est ainsi formaté, le public est exigeant et certainement moins réceptif à la profondeur de l’univers DC Comics, plus sombre en contenu et en apparence.

Il n’y a qu’à voir les retombées de Batman v Superman: L’Aube de la Justice (BvS). On ne demande pas l’unanimité dans les critiques. Au contraire, avoir un produit différent au cinéma pourtant issu de la même étiquette « super-héros », qui porte au débat et au questionnement est plus que bienvenu ! C’est ce que nous, fans, apprécions. A l’instar d’un certain Patrick Wilson (The Conjuring 2) – qui a lui aussi été dans l’univers DC au cinéma pour son rôle du Hibou dans Watchmen: Les Gardiens en 2009 -, il me semble important de rappeler que, malgré tous les commentaires négatifs lus ou entendus à l’encontre de BvS, le film a réussi à faire quasiment 900 000 000 $ de recettes au box-office mondial – le hissant au rang de 46ème film le plus lucratif de l’histoire du cinéma. Certes, c’est « bien » en dessous des résultats de The Dark Knight et The Dark Knight Rises, mais cela n’en fait pas un « mauvais film » pour autant.

Là où le DC Cinematic Universe doit « progresser », c’est dans son approche et sa recette pour faire aussi bien sinon mieux que le MCU. Dans le cas contraire, le projet « DCCU« , démarré avec Man of Steel, poursuivi avec Batman v Superman: L’Aube de la Justice et espérons-le, propulsé avec Suicide Squad, pourrait bien être sérieusement remis en question. Mais loin de nous ces terribles pensées; un enjeu majeur attend le DCCU au delà de Suicide Squad et de Wonder Woman, le très attendu Justice League (La Ligue des Justiciers) qui sera à Warner Bros./DC Comics, ce que les Avengers sont aux Studios Marvel. C’est tout le mal qu’on leur souhaite en tout cas.

JUSTICE LEAGUE

Justice League: objectif grand ciel bleu (avec un peu de gris quand même)

Le film n’est pas prévu avant novembre 2017 mais cela ne nous empêche pas de faire le point sur tout ce que l’on sait du film. Tout comme Man of Steel et Batman v Superman: L’Aube de la Justice, Justice League sera réalisé par Zack Snyder, connu également pour 300, Sucker Punch et Watchmen: Les Gardiens. Snyder a récemment indiqué qu’il prenait beaucoup de plaisir à s’inspirer des films dans lesquels « des équipes se construisent » tel que Les Sept Mercenaires par exemple, pour son travail sur Justice League. On parlait de recette pour séduire et convaincre davantage le public et justement, Zack Snyder a écouté son public et vraisemblablement appris de ses erreurs puisqu’il a promis « d’éclaircir » ses sombres productions: autrement dit adopter un ton moins dark dans l’approche de l’intrigue et des personnages, et apporter plus « d’héroïsme ». Chris Terrio (Batman v Superman: L’Aube de la Justice) écrira le script de Justice League.

Par ailleurs, Geoff Johns, Chief Creative Officer chez DC Comics, coproduira le film et aura un rôle prépondérant dans la supervision et l’accomplissement du projet DCCU – impliqué dans le développement de chaque film – , un peu à la manière d’un Kevin Feige aux Studios Marvel. Ses nouvelles responsabilités sont la conséquence directe des retours mitigés de Batman V Superman. Il a travaillé sur la récente série de comics DC intitulée « Rebirth« , qui promet plus « d’espoir et d’optimisme » dans ses histoires; ce que les managers de Warner Bros. espèrent voir au cinéma désormais. A coups sûrs, Suicide Squad de David Ayer est en bonne voie pour « éclaircir » ce sombre univers. En parallèle de Justice League, Snyder et Johns travaillent actuellement sur un curieux projet qu’ils ont confirmé comme n’étant pas un film.

Justice League aura donc deux parties: la première en novembre 2017, et la seconde en juin 2019. La première partie a commencé à tourner en avril, alors que la seconde sera filmée plus tard à priori. Pas d’enchaînement pour le tournage en conséquence. Sur le tournage de Justice League à Londres, Zack Snyder déclarait « C’est un film complet » à la presse, en parlant de cette première partie. Ce qui suggère que celle-ci aura sa propre histoire du début à la fin, contrairement à ce que laissaient entendre les premiers titres « Justice League: Part One » et « Justice League: Part Two« : les deux mi-temps d’un seul et même match. Non, il semblerait que les deux films aient leur propre axe à part entière – avec le premier ayant des conséquences sur le second, forcément. Comprenez que le tout se paraîtra davantage à Avengers et Avengers: L’Ère d’Ultron qu’à la trilogie du Seigneur des Anneaux: d’ici juin 2019 et la sortie de la seconde partie, de l’eau aura coulé entre les ponts puisque les films The Flash, Aquaman, Shazam et peut-être Batman auront été diffusés au cinéma.

batman-v-superman-trinity

Des personnages cultes qui doivent plaire au public

Comme je l’ai dit précédemment, Man of Steel a démarré le DC Cinematic Universe, mais Batman V Superman l’a véritablement lancé, notamment en revenant sur les événements et les conséquences du premier cité. Suicide Squad développera l’idée d’un « univers partagé » en évoquant les actes de Superman  et en intégrant Batman à une partie de son intrigue. BvS nous a non seulement permis de voir The Trinity (la Trinité) en action (cf. image ci-dessus), mais a également témoigné de l’existence de méta-humains dans cet univers. Pour rappel, Bruce Wayne le découvre après avoir hacké les fichiers de Lex Luthor (vidéo plus bas) qui concernent Wonder Woman, Flash, Cyborg et Aquaman, autrement dit ses petits compagnons de la Justice League. A noter que là où Marvel a d’abord fait 5 films avant d’introduire son équipe de Vengeurs, Warner Bros./DC Comics eux, sortent seulement Man of Steel, Batman v Superman: L’Aube de la Justice et Wonder Woman (en juin 2017) pour annoncer la Ligue des Justiciers.

Pour l’occasion, intéressons-nous à ces êtres cultes que la communauté de fans meurent d’envie de voir réunis sur le grand écran. Ces super héros sont les personnages favoris de plusieurs générations; ils parlent aux petits comme aux plus grands et doivent donc à la fois être fidèles à leurs origines dans les comics, et satisfaire un public toujours plus exigeant. Justice League mettra en scène les personnages suivants.

Batman (interprété par Ben Affleck): fier, aguerri, violent et expérimenté dans Batman V Superman, le Chevalier Noir a pris conscience des responsabilités qu’impliquent le statut de super héros suite à la mort de Superman. Même si l’on sait que son loyal équipier Robin a perdu la vie – peut-être à cause du Joker (interprété par Jared Leto dans Suicide Squad) -, Bruce Wayne peut toujours compter sur Alfred Pennyworth (interprété par Jeremy Irons) pour lui faire la morale ou bien lui prêter main forte depuis la Batcave où il a accès à tous les joujoux de son « protégé ».

Wonder Woman (interprétée par Gal Gadot): vivant incognito au moins depuis la première Guerre Mondiale dans le monde tel qu’on le connait, l’immortelle Diana est en réalité une impitoyable guerrière Amazone et princesse sur l’île de Themyscira. Elle a prêté main forte à Batman et Superman face à l’abomination créée par Lex Luthor (interprété par Jesse Eisenberg) appelée Doomsday. Le voile sur son histoire sera levé en juin prochain lors de la sortie officielle du film Wonder Woman, réalisé par Patty Jenkins.

Cyborg (interprété par Ray Fisher): à la base étudiant sportif, Victor Stone est transformé en machine de guerre après un terrible accident. Dans Batman v Superman: L’Aube de la Justice, c’est son père, le Dr.Silas Stone (interprété par Joe Morton), qui s’emploie à utiliser l’artefact connu comme la « Mother Box » pour soigner et au final améliorer Victor aux laboratoires S.T.A.R Labs.

The Flash (interprété par Ezra Miller): méta-humain super-rapide vivant à Central City, « Barry Allen » a été vu à deux reprises dans Batman V Superman. En vidéo stoppant un hold-up dans un supermarché, et aussi, il a manifestement voyagé dans le temps pour montrer à Bruce Wayne ce qui ressemble à une version du futur (cf. The Knightmare Sequence ci-dessous) dans lequel Superman devenait un tyran après que Lois Lane ait trouvé la mort. Les premières rumeurs autour du tournage laissent entendre que le Flash interprété par Miller est âgé de 25 ans, et surtout, qu’il est drôle, énergique et enthousiaste (take that, haters !).

Aquaman (interprété par Jason Momoa): Roi des sept mers, Arthur Curry est le seigneur d’Atlantis, la cité sous-marine que nous découvrirons dans Justice League. Nous avons brièvement aperçu « Arthur Curry » dans BvS et le personnage semble extrêmement rapide et puissant. Toujours muni de son trident, Aquaman avait de curieux tatouages sur le corps au lieu de son traditionnel costume dans les comics. Sa femme Mera (interprété par Amber Heard) sera dans Justice League. Elle est capable de contrôler et manipuler l’eau par l’esprit.

Superman (interprété par Henry Cavill): le gardien kryptonien de Metropolis a perdu la vie pour sauver la Terre de l’horrible Doomsday dans Batman V Superman. Leader de la Ligue des Justiciers, la terre lévitant au dessus de son cercueil à la fin du film suppose sans trop de surprise que l’on a pas tout vu du Man of Steel. Mais dans quel état sera le monde lorsqu’il reviendra ?

Lex Luthor (interprété par Jesse Eisenberg): enfermé à Iron Heights suite à ses crimes dans BvS, Lex Luthor semble prédire un bien sombre avenir à la planète Terre lorsque Batman lui « rend visite » en prison. Lex ne devrait pas croupir bien longtemps en prison et certaines rumeurs suggèrent même qu’il fera une apparition dans Suicide Squad, aux côtés d’autres détenus déjantés bien connus. Actuellement sur le tournage de Spoils, Eisenberg rejoindra les autres acteurs de Justice League à Londres en août: « J’ai adoré ce personnage et je n’ai jamais pris autant de plaisir en interprétant un rôle […] Il est si spécial et tellement complexe. En tant qu’acteur, c’est exactement ce qu’on demande […] c’est intéressant de faire partie de ces « grands films » qui sont en plus très demandés« , propos recueillis par Heroic Hollywood.

Lois Lane (interprétée par Amy Adams): meurtrie par la disparition de son bien-aimé Clark Kent alias Superman, Lois devrait jouer un rôle important dans le déroulement de Justice League. En effet, The Flash avertissait Bruce Wayne dans « The Knighmare sequence » que de la sécurité de Lois dépendait le sort de la Terre…

Zack-Snyder-Jason-Momoa-Justice-League

Commissaire James Gordon (interprété par JK Simmons): autre allié de Batman, James « Jim » Gordon fera ses débuts dans Justice League. De récentes photos publiées sur la toile montrent que celui qui avait été un brillant James Jonah Jameson dans la trilogie Spider-Man de Sam Raimi, ne néglige pas sa préparation physique pour le rôle de Gordon. « Il va y avoir du sport ».

Nuidis Vulko (interprété par Willem Dafoe): dans la famille Spider-Man de Sam Raimi je veux… Norman Osborn ! Si l’on savait que Willem Dafoe (Platoon, Antichrist) ferait partie de la distribution de Justice League, on ignorait en revanche le rôle qu’il tiendrait… jusqu’à la semaine dernière. L’acteur incarnera Nuidis Vulko, un sage politicien atlante et mentor d’Arthur Curry a.k.a Aquaman. Avant sa naissance, Vulko était politicien et conseiller de Trevis, l’ancien roi Atlante; mais à sa naissance, Vulko exiga qu’on renvoie Arthur d’Atlantis car il était blond, ce qui était une malformation dans leur espèce. Plus tard, les deux protagonistes se retrouvèrent en prison et sympathisèrent. Lorsque Arthur devint roi, il nomma Vulko régent, au cas où ses missions l’emmèneraient en dehors de la cité. Ces missions justement, Vulko les voyaient d’un mauvais œil, et à plusieurs reprises, il trahit Aquaman en jugeant qu’il n’était pas digne du trône. Willem Dafoe arborera certainement un resplendissant costume d’Atlante dans Justice League (cf. photo ci-dessus au fond à gauche); et peut-être s’opposera-t-il justement à la décision d’Arthur de rejoindre la Ligue des Justiciers. On le retrouvera sans aucun doute dans Aquaman en 2018.

Ancien Roi Atlante (probablement interprété par Kristofer Hivju): L’acteur Kristofer Hivju connu pour son rôle de Tormund Giantsbane dans Game of Thrones serait en lice pour un rôle dans le film. L’équipe de Comicbook.com a eu la chance de se rendre sur le plateau de tournage du film à Londres et a aperçu un « concept art » voyant Hivju associé à un Ancien Roi Atlante dans le film. Kristofer Hivju (The Thing, After Earth) se serait d’abord vu offrir un premier rôle, qu’il aurait décliné, soi disant en raison des pauvres répliques à tenir dans le film. Avec Aquaman de James Wan (Fast and Furious 7, The Conjuring 2) en 2018, Hivju aura probablement plus à faire si son rôle « d’Ancien Roi Atlante » venait à se confirmer. L’acteur norvégien sera d’ailleurs à l’affiche de Fast and Furious 8 aux côtés de Charlize Theron, Dwayne Johnson et Vin Diesel l’an prochain.

Warner Bros a également prévu de rajouter Green Lantern et Shazam à la super équipe. Mais les rôles n’ont pas encore été distribués et ne sont donc pas à attendre dans le film. Shazam aura son propre film en 2019, avec Dwayne « The Rock » Johnson dans le rôle de Black Adam. Green Lantern sortira seulement en 2020 et est supposé s’intituler « Green Lantern Corps« , signifiant qu’on ne pourrait pas avoir qu’un Green Lantern mais bien plusieurs tels que John Stewart et l’incontournable Hal Jordan. Mais arrêtons-nous maintenant sur le super-vilain du film, qui vient tout juste d’être confirmé.

Steppenwolf-Lex-Luthor-Communion

Un super-vilain de taille

On ne cessera de le répéter mais les bons scénarios sont bien souvent à la hauteur de leur super-vilain, de la menace qu’il représente et des enjeux qu’il fait peser sur l’intrigue. Si le dangereux coup monté par Lex Luthor, menant à la création de Doomsday et à la destruction de Superman a été joliment réussi, Zack Snyder et son équipe vont maintenant devoir se surpasser et faire encore mieux pour proposer un spectacle à la hauteur de « Justice League« . Et si possible, en évitant les travers de la suite d’un autre film de super-héros rimant avec « nageurs: air et poissons ».

Les indices laissés par Batman V Superman et notamment la « Knightmare Sequence » (ndlr: les Paradémons et le signe Omega incrusté dans le sol désertique de la ville en ruines) supposaient que la grande menace qui s’avançait pour Justice League ne serait autre que le machiavélique et ennemi juré de la Ligue, Darkseid, accompagné des forces du mal de la planète Apokolips. Mais une vidéo d’une scène coupée au montage final, parue volontairement juste après la sortie du film, a fait se lever plus d’un sourcil tandis que d’autres comprenaient déjà ce qui attendait le DC Cinematic Universe.

D’après Zack Snyder, la vidéo en question est sa version à lui d’une scène post-générique. La scène fait partie de l’édition « Ultimate » de la version « director’s cut » du film Batman v Superman: L’Aube de la Justice, d’une durée de 3h environ – soit une bonne demie heure de plus que la version du film au cinéma. On vous laisse visionner la scène intitulée « Communion » et on en reparle après.

Dans cette scène, on voit un groupe de forces spéciales pénétrer le vaisseau du défunt Général Zod (interprété par Michael Shannon) et surprendre Lex Luthor en pleine… communion ? Le perfide Lex se trouve face à une imposante créature tenant trois artefacts dans ses mains avant de disparaître avec celles-ci. Luthor est tellement absorbé par la scène qu’il ne se retourne vers les agents pointant leurs armes sur lui qu’une fois la créature partie.

La créature en question n’est autre que Steppenwolf, oncle et général militaire de Darkseid. Dans les comics, Steppenwolf est le frère de Heggra, la mère de Darkseid, qui a été assassinée par son propre mari. Steppenwolf lui même a été tué, puis ramené à la vie plus d’une fois. La productrice de Justice League et femme de Zack, Deborah Snyder, a confirmé qu’il serait le super-vilain du film et qu’il dirigerait une armée de Paradémons. Le rôle n’a pas encore été pourvu cependant.

Avec le signe Omega vu dans Batman V Superman, il y a fort à parier que Darkseid n’est quand même pas loin de faire sa véritable entrée dans le DC Cinematic Universe. Sûrement dans le 2ème film Justice League, après avoir laissé le soin à son bras droit militaire Steppenwolf, de faire quelques dégâts sur Terre.

Batman-V-Superman-Dawn-of-Justice-Batcave

Une Ligue des Justiciers équipée sur-mesure

Avec une menace plus grande encore que Doomsday, la Ligue des Justiciers va avoir fort à faire si elle veut sauver (encore une fois) la planète Terre. Qui dit nouveaux ennemis, dit nouveaux costumes pour nos héros. Et bien oui, pour un film de la trempe de Justice League, nos super-héros favoris ont bien droit à un « léger » upgrade, non ? Les petits veinards de Comicbook.com ont eu la générosité de partager ce qu’ils ont vu en termes de costumes et de décor sur le plateau de tournage du film à Londres; alors on se dit que vous aussi, fans de Geeks and Com’, vous avez le droit à ces informations exclusives.

Pour commencer, Batman ne portera pas un, mais deux nouveaux costumes. Le premier sera rembourré d’une armure intérieure, et renforcé notamment au niveau des épaules. Il conservera un ton sombre avec le célèbre logo de chauve-souris mais virera au bleu foncé, contrairement au gris foncé de BvS; ce, dans un souci de fidélité aux comics. Costumier pour le film, Michael Wilkinson explique: « Je me suis basé sur un costume de samouraï […] Nous l’avons lié à l’histoire de Bruce Wayne qui a pratiqué les arts martiaux au Japon. Donc j’ai pensé que ce serait parfait. Nous avons modernisé l’esthétique avec la technologie Wayne […] Il paraîtra un peu plus aggressif« . Il a par ailleurs précisé que la première partie de son travail consiste à faire des recherches dans les comics pour pouvoir s’inspirer en termes de costume. Et pour Justice League justement, ce sont les œuvres d’Alex Ross et de Frank Miller qui l’ont inspiré le plus.

Quant au second costume, la « combinaison tactique » (visible en fond sur la photo de Snyder et Momoa plus haut), Wilkinson déclare qu’elle est plus « protectrice, avec encore plus d’armure strapées aux abdominaux« . Avec aussi, un nouveau dispositif de « lunettes »: les yeux du Batman réfléchiront les lumières du plateau de tournage pour donner un effet scintillant à la caméra, comme dans les comics.

S’il y a bien une chose qui caractérise le Chevalier Noir, ce sont ses gadgets. Et à priori, le père Noël de Warner Bros. sera généreux avec le petit Brucey. Tout d’abord, Batman conduira le « Crawler »: un nouveau véhicule de petit gabarit, fabriqué expressément pour se rendre dans des lieux étroits et confinés, comme le tunnel entre Metropolis et Gotham par exemple… Aussi, super-équipe oblige, super-transport à assurer: le « Flying Fox » sera de la partie. Appareil volant capable de contenir la nouvelle Batmobile (en photo ci-dessous), le Flying Fox sera aussi une véritable machine de guerre équipée d’armes et de gadgets en tous genres. Le producteur du film Charles Roven et Deborah Snyder affirment que Bruce Wayne aura pléthore de nouveaux gadgets et qu’il s’emploiera même, avec l’aide d’Alfred, à concevoir des costumes et des armes à ses coéquipiers de la Justice League (un costume de Flash avec un label « Wayne Tech » a été aperçu sur le tournage). Ça promet.

Justice-League-Batmobile

Il ne faut pas s’attendre à un costume sensiblement différent de celui porté dans BvS pour notre héroïne Wonder Woman. En effet, Wilkinson a précisé qu’il sera le même que « celui avec lequel elle se bat depuis 5000 ans« . De discrètes modifications seront faites pour Justice League, en particulier pour le confort de la (très) jolie et convaincante interprète, Gal Gadot. Le rouge et le bleu du costume seront plus étincelants cela dit, avec de plus sombres teints aux contours. Les traces de ses combats dans l’Histoire seront visibles dessus. Vous pouvez en avoir un aperçu ici.

La combinaison de Flash a demandé du temps et de l’abnégation pour sa réalisation: pas moins de 148 pièces différentes pour 8 mois de temps de création. Ce pour un résultat splendide d’après les premiers échos, non seulement sur le mannequin, mais sur l’interprète Ezra Miller également. Le costume est coloré d’un rouge écarlate et du célèbre éclair jaune-doré sur la poitrine. Il est littéralement travaillé de la tête aux pieds puisque les chaussures portées par Barry Allen ont été spécialement faites pour The Flash. Wilkinson indique en résumé « que la combinaison dans son intégralité est conçue pour protéger Flash de son incroyable vitesse […] Nous avons regardé toutes les manières dont Flash a été présenté au fil des années […] Nous nous sommes arrêtés sur une sorte de prototype, puisque Flash sera dans une phase d’essai, cohérent avec l’univers que Zack Snyder est en train d’installer dans le script« .

Cyborg sera entièrement fait d’effets spéciaux, ou presque. Le visage de l’acteur Ray Fisher sera évidemment intacte, mais le reste de son corps sera utilisé pour une capture de mouvements. Fisher portait sur le plateau de tournage, un costume multi-couleurs destiné à la capture de mouvements, avec un point de lumière orange au milieu de son torse, et un autre au dessus de son œil (l’autre œil faisant partie de la partie effet spéciaux). Le produit fini verra Cyborg entièrement fait de métal, avec des espaces vides sur son bras, où seront utilisés les effets spéciaux. Il aura, au bout de ce même bras, son fameux canon bleu qui le caractérise. Victor Stone a.k.a Cyborg sera aussi vu habillé en tenue de tous les jours dans le film, car sa technologie permettra de camoufler son corps de métal.

La combinaison d’Aquaman se paraîtra à « une culture très ancienne » raconte Wilkinson, « en tout cas c’est ce qu’on veut« . Celle-ci est en réalité une armure de couleur verte foncée et or, recouverte de ce qui s’apparente à des écailles de poisson. Faite de polyuréthane, elle permet à l’acteur interprète d’Arthur Carry, Jason Momoa, d’être très libre dans ses mouvements. La ceinture que porte Aquaman arbore fièrement son logo officiel devant et derrière. Il aura plusieurs styles dans le film dont un jean, laissant ses tatouages apparents sur le haut du corps, et une autre combinaison similaire à la première mais sans haut, ni écailles ou logo Aquaman. Wilkinson ajoute « les écailles, le langage différent, les détails, les illustrateurs avec un travail de longue haleine, tout a été vu sous plusieurs angles« .

Une première idée de certaines scènes

Comicbook.com n’a pas seulement pu voir l’envers du décor, découvrir les costumes des personnages et autres concept arts, non, ils ont également pu assister au tournage de plusieurs scènes, que nous vous détaillons ci-dessous.

La première scène voit J.K. Simmons lors de son premier jour de tournage. Le Commissaire Gordon (habillé de sa moustache, de son chapeau et de son long impaire) rencontre pour la première fois les coéquipiers de Batman sur le toit du commissariat de Gotham City où se trouve le fameux Bat-signal. L’ambiance est sombre, le temps est humide, des statues d’anges sont aperçues dans un fond enfumé, le décor « Gotham City » est planté. Le Bat-signal éclaire Batman lors de son arrivée sur le toit où sont déjà Wonder Woman et Flash. Gordon demande « Il y en a combien comme vous ?« , ce à quoi Batman répond « Pas suffisamment » avant de dire à Flash d’éteindre le Bat-signal. Gordon répond alors « Les huit pourraient bien être vivants » (en référence à des scientifiques kidnappés); Cyborg débarque alors en disant « Neuf« , à la satisfaction de Wonder Woman. Son regard traduit la satisfaction qu’elle éprouve d’avoir recruté Cyborg dans l’équipe, et confirme les espoirs qu’elle plaçait en lui. « Le chef de S.T.A.R Labs a été enlevé ce soir » s’exclame Cyborg, en référence à son père.

Après avoir discuté du nid de Paradémons et fait une référence à Aquaman, l’équipe décide d’utiliser le « Crawler » de Batman, qui ne pourra contenir toute l’équipe, comme le fait remarquer The Flash qui disparait alors derrière Gordon. Quand il se retourne, Flash sort « Whoa! Ils disparaissent toujours… comme ça? C’est pas poli » (la voici la voilà, c’était la première dose d’humour du DCCU).

Batman-v-Superman-Dawn-of-Justice-Zack-Snyder-2016-DC-Movies-WB-Ben-Affleck

Ils ont également été témoins d’une autre scène. Zack Snyder a toutefois tenu à préciser que le travail de montage sur celle-ci n’était pas terminé, et que des effets spéciaux y seraient ajoutés. Dans celle-ci: Barry Allen rentre chez lui. Il fait sombre dans ce qui s’apparente à une sorte de vieil entrepôt. Plutôt étrange – avec de hauts plafonds, « l’appartement » est alimenté par un disjoncteur que Barry parvient à faire fonctionner après avoir utilisé un commutateur. Une fois enclenché, une dizaine de lumières et d’écrans de télé pendants au plafond s’allument. Bruce Wayne est assis là, alors qu’il attendait Barry. « Barry Allen… Bruce Wayne » s’exclame Bruce à un Barry décontenancé, « Dis moi si c’est normal qu’un étranger soit assis dans ma deuxième chaise préférée« . Bruce montre alors une impression de la capture d’écran de la vidéo surveillance (qui voyait Barry en action pour stopper un hold-up dans BvS). Bruce demande à Barry ce qu’il faisait à ce moment précis quand il a été vu sur la caméra, mais Barry répond ironiquement qu’il s’agit de quelqu’un d’autre qui lui ressemble énormément, simplement « un juif beau gosse« .

Ce qui ne prend pas avec Bruce qui lance une de ses chauve-souris (gadget) à Barry, voyant s’activer le slow-motion avec quelques flashes de lumière et du vent accompagner la scène. Barry se décale pour éviter la chauve-souris qui l’aurait touché en pleine tête sinon, et réalise que Bruce Wayne est Batman. Il attrape la chauve-souris et pose son regard sur Bruce. Le temps revient à vitesse normale et Barry dit à Bruce « Tu es le Batman« , ce à quoi répond Bruce « Et tu es rapide« . Barry lui sort alors que « c’est plus compliqué que ça« . Bruce révèle à Barry qu’il recrute des gens comme lui et Barry n’hésite pas une seconde. Après une pause, Barry dit à Bruce « qu’il a besoin d’amis » et demande à garder la chauve-souris.

Parademons-Dawn-of-Justice

D’après Deborah Snyder, les Paradémons auront un rôle important à jouer dans Justice League après avoir été découverts dans la « Knightmare Sequence » de Batman v Superman: L’Aube de la Justice. Ils auront d’ailleurs un aspect différent, avec des tons virant au vert pour certains, et au marron pour d’autres.

Suite à la première scène décrite, James Gordon va envoyer Batman, Flash, Wonder Woman et Cyborg sur l’île Stryker en direction de la « Ventilation’s Tower » pour secourir les scientifiques disparus. La prétendue superbe scène d’action commencera avec une vue sur le nid des Paradémons, qui, tels des chauve-souris, sont suspendus dans l’ombre par centaines. Malgré son sous-nombre, la Ligue des Justiciers va pouvoir compter sur la technologie Wayne et notamment le « Crawler » de Batman, qui va les tirer d’affaire en lançant des flammes et en tirant des balles aux Paradémons.

L’implication de ces créatures n’est qu’un clin d’œil de plus au grand méchant Darkseid que l’on verra probablement dans le second film Justice League. D’ailleurs, le premier film Justice League regorgera de clins d’œil aux comics et références en tout genre, selon les producteurs du film.

Batman v Superman - Dawn of Justice - Bruce Wayne Unmasked

L’impact de la mort de Superman

La mort de Superman dans Batman v Superman: L’Aube de la Justice a été une véritable surprise pour les spectateurs. Moins peut-être, pour les fans de comics qui savaient que la créature Doomsday était synonyme de mort pour le Man of Steel. Sa mort sera un élément déclencheur dans la formation de la Ligue des Justiciers, et en particulier pour Batman qui en ressort particulièrement affecté, dès la fin de BvS. Interrogé par Comicbook.com à propos de Superman dans Justice League, puis sur le thème du film, les producteurs du film Deborah Snyder et Charles Roven déclarent:

« Et bien, de toute évidence Superman fait partie de la Ligue des Justiciers […] Enfin, vous voyez où on allait avec tous ces personnages. Et il n’y aurait pas de Justice League sans Superman, mais je crois que son retour parmi nous… Vous savez, je ne veux pas en dire trop. Mais il apparaîtra. Il fera son retour. »

« Je pense qu’il s’agit de l’enjeu qu’être un héros implique. Et je crois que la mort de Superman a tellement affecté Batman, qu’il retrouve foi en l’humanité et dans la bonté de ce monde. Parce qu’il y a cet alien qui a donné sa vie, pour nous. Et je pense que ça change vraiment Batman et l’homme qu’il est. Il ressent aussi le « besoin » de l’honorer car il a le sentiment d’être passé à côté de ça lorsqu’il était encore vivant. Donc je pense que vous voyez l’ascension de ces héros dans le film« , Deborah Snyder

« Et ce qu’a fait Superman n’encourage pas seulement Batman, bien que ce soit une énorme source de motivation pour lui, mais également Diana. Comme vous pouvez le voir à la fin de Batman v Superman: L’Aube de la Justice« , Charles Roven

Snyder et Roven ont bien veillé à ne rien divulguer dans leur propos, en particulier concernant le retour de Superman, qui n’est pas tant une surprise. Celui-ce portera d’ailleurs un costume sombre, noir et gris, dans le film et aura les cheveux plus longs, à en croire les rumeurs. Après avoir évoqué le destin de Clark Kent, le Man of Steel, intéressons-nous maintenant à son allié, un temps adversaire, Bruce Wayne, le Batman.

batman-v-superman-bat-suit

« Batfleck »

L’interprétation de Ben Affleck dans la peau de Batman a été l’une des grands réussites de Batman v Superman: L’Aube de la Justice. Certes Christian Bale a définitivement laissé son empreinte sur le personnage, comme certains avant lui d’ailleurs, mais les fans qui sauront rester objectifs, admetteront qu’Affleck a été un génial Bruce Wayne, fier, arrogant, intelligent, impitoyable et violent, comme on l’aime. En interview avec certains journalistes présents à Londres, Affleck explique que son personnage sera approché différement dans Justice League en 2017:

« Batman s’est rendu dans un endroit très sombre qui a toujours fait parti de son traumatisme, affectant ceux qu’il a aimé, ceux avec qui il a travaillé et ce qu’il a vu […] Ce n’est plus le cas désormais. Il n’est plus autant impulsif. Il a appris certaines choses des conséquences de BvS et maintenant… J’essaie de le dire sans rien dévoiler, mais il a le sentiment de devoir se repentir et il veut que les Hommes soient reconnaissants, que le monde soit moins sombre, après avoir fait le bilan de BvS. »

Après avoir évoqué son personnage, Ben Affleck est entré sur le terrain de Justice League, et du ton moins sombre qu’il adoptera, suite aux critiques essuyées par Batman V Superman.

« Les films DC sont, je pense, par leur nature, un peu plus gothique ou plus « mythique » (au sens de fiction) que la plupart des films adaptés de comic books le sont, mais BvS était un film poignant et sombre. Il se rapportait vraiment au Dark Knight Returns, qui est un livre poignant et sombre. Ce n’est pas ça ici. C’est une étape de l’évolution vers la réunion de tous ces personnages – certains qui ont déjà vu leurs origines explorées – vers l’esprit d’équipe, vers l’espoir. Il s’agit ici d’un travail d’équipe et du type de conflit qui peut survenir quand vous travaillez en équipe. C’est un monde où tous ces autres super-héros existent. »

La cohésion et l’esprit d’équipe. C’est ce qu’ont remarqué les équipes présentes sur le tournage à Londres. En effet, le sentiment retenu à l’issu de ces visites a été unanime: les acteurs et l’équipe technique s’entendent bien, il y a une très bonne ambiance et le film adoptera toutes ces ondes positives dans son approche. Si vous doutiez que l’univers DC pouvait être fun, voici la réponse de Batfleck:

« Il y a de la place pour l’humour dans ce film, absolument […] La comédie était en quelque sorte évidente, puisqu’il s’agit de personnes essayant de travailler ensemble pour atteindre leurs objectifs ensemble, ce qui selon moi est le cœur d’une comédie, donc il y aura forcément des moments sympas dans le film, propres à ces personnages et ces histoires. »

BEN AFFLECK BRUCE WAYNE

Enfin, l’acteur qui a par le passé incarné l’avocat Matt Murdock a.k.a Daredevil pour Marvel, a confirmé l’étendue de son implication pour le projet de film Batman, qui devrait sortir avant juin 2019 et « Justice League 2« .

« Je suis un producteur exécutif (de Justice League) car je réalise un autre des films, et les histoires et les personnages se croisent en quelque sorte, je ne veux rien révéler mais en gros il se peut qu’il y ait des choses qui se passent dans le film Batman qui affectent mon personnage et vice-versa […] Ici nous sommes au commissariat de Gotham City (au moment du tournage de Justice League), ce qui est potentiellement quelque chose qui existera dans cette histoire […] C’est très créatif de la part de DC, de « m’autoriser » à être à la fois réalisateur d’un tel projet et aussi personnage principal, ce qui permet de voir les deux côtés de la chose […] S’il y a collaboration et supervision alors j’ai plus de chance d’éviter le naufrage et de risquer de causer des incohérences et des problèmes d’un film à un autre. C’est aussi une certaine forme de courtoisie. Je sais ce qu’ils (DC/Warner Bros.) préparent alors je sais quel chemin suivre. Je peux jouer sur certains aspects qui, plus tard, pourront avoir des conséquences sur le projet Batman.«

Et il a évoqué la date de sortie du projet de film Batman: « Je crois qu’ils ont déjà une date […] Mais je ne sais pas si je serai en mesure de la respecter. Mon script n’est pas encore prêt. Et je ne vais pas faire un film avant d’avoir un bon script car je suis déjà passé par cette case et ça ne finit jamais bien pour le film […] Nous travaillons encore sur le script et je ne suis pas assez confiant dans celui-ci pour lancer la production du film Batman, pour lequel je veux faire les choses « à la perfection » je dirais. Je me dois de faire quelque chose de très bon, et je le veux. Ce n’est pas genre ‘Ouais ça pourrait être pas mal. C’est parti on s’y met’. «

Le script en question est travaillé en étroite collaboration avec Geoff Johns qui, vu sa position chez DC Comics, ne pressera certainement pas Affleck qui a déjà prouvé ses talents de réalisateur par ailleurs. Passionné, Ben Affleck l’est et ses propos le démontrent. Il a remporté l’Oscar du Meilleur Film pour Argo, et le prix du scénario le plus original pour Good Will Hunting avec Matt Damon. A l’image de Argo, The Town et Gone Baby Gone ont reçu de très bonnes critiques et l’acteur a été félicité par les fans pour son travail à la réalisation. Il semble impliqué et surtout enthousiaste pour le film Batman au cinéma, ce qui est de très bonne augure pour notre communauté de fans.

Batman_v_superman_dawn_of_justice-critique-cover

Le synopsis officiel dévoilé

Avec ce flux massif d’informations dans la semaine, on finit par celle que vous avez peut-être déjà lue et qui ne nous apprend pas grand chose par rapport à tout ce qu’on a pu vous raconter au dessus: l’arrivée d’un premier synopsis officiel.

Mais avant, petite précision. Nous n’en avons pas parlé précédemment, mais les prochains films à venir dans le DC Cinematic Universe devraient avoir une intrigue commune – en partie basée sur la série de comics New Gods – menant au premier film Justice League puis certainement au deuxième: les Mother Boxes. Les Mother Boxes sont d’anciens artefacts très puissants dont l’étendue des pouvoirs est justement plutôt floue. Elles ont été créées par le scientifique d’Apokopolips, Himon. Dans la vidéo « Communion« , on peut voir Steppenwolf détenant les trois Mother Boxes avant de disparaître. Les rumeurs veulent que l’une d’entre elles se trouve parmi les humains, une autre sur Themyscira, l’île des Amazones et la dernière à Atlantis, au fin fond des océans. Dans Batman v Superman: L’Aube de la Justice, une première Mother Box a été vue à S.T.A.R Labs dans la vidéo montrant Silas Stone essayant de soigner son fils Victor, qui devient alors Cyborg grâce à l’énergie de l’artefact. Si l’intrigue tourne effectivement autour de ces Mother Boxes, on entendra très probablement dire que celles-ci sont au DCCU, ce que les Gemmes de l’Infini sont au MCU… Sans plus attendre, voici le synopsis officiel de Justice League:

Encouragé par sa foi retrouvée en l’humanité et inspiré par l’action héroïque de Superman, Bruce Wayne accepte l’aide de sa nouvelle alliée Diana Prince pour affronter un ennemi encore plus puissant. Batman et Wonder Woman vont recruter ensemble une équipe de méta-humains pour lutter contre cette nouvelle menace. Mais malgré la formation de cette ligue de héros jamais vue -Batman, Wonder Woman, Aquaman, Cyborg et Flash- il est peut-être trop tard pour sauver la planète d’une attaque aux dimensions catastrophiques.

Justice-League-Logo-Film-Noir-sur-Blanc

Justice League est une production DC Comics/Warner Bros. réalisée par Zack Snyder, d’après un script de Chris Terrio. Le film est coproduit par Charles Roven, Dan Lin, Doug Mitchell, Barrie M. Osborne, George Miller, Deborah Snyder, Geoff Johns, Wesley Coller, Ben Affleck et Jon Berg. Justice League est actuellement en tournage à Londres pour une sortie officielle le 17 novembre 2017. Tom Holkenborg alias Junkie XL (300, Deadpool, Mad Max: Fury Road) reviendra en tant que compositeur après son travail sur Batman v Superman: L’Aube de la Justice.

Distribution: Batman/Ben Affleck (Daredevil, Gone), Wonder Woman/Gal Gadot (Triple 9, Fast and Furious 6), The Flash/Ezra Miller (We Need to Talk about Kevin, Les Animaux Fantastiques), Ray Fisher/Cyborg (The Good, The Bad and The Confused), Aquaman/Jason Momoa (Conan Le Barbare, Game of Thrones), Commissaire James Gordon/J.K. Simmons (Spider-Man, Whiplash), Lois Lane/Amy Addams (Big Eyes, Il Etait une Fois), Nuidis Vulko/Willem Dafoe (Spider-Man, Platoon), Mera/Amber Heard (The Danish Girl, Hell Driver), Lex Luthor/Jesse Eisenberg (Insaisissables, The Social Network), Dr.Silas Stone/Joe Horton (Scandal, Eureka), Alfred Pennyworth/Jeremy Irons (Le Roi Lion, The Borgias), Martha Kent/Diane Lane (Infidèle, Sous le Soleil de Toscane), Perry White/Laurence Fishburne (Hannibal, Passengers) et Superman/Henry Cavill (Les Immortels, Sans Issue). L’acteur Kristofer Hivju (The Thing, After Earth) incarnera à priori un Ancien Roi Atlante dans le film.

PARTAGER
Atteint du syndrome de Peter Pan, je vis accroché à mes rêves d'enfant en espérant qu'ils se réalisent un jour. En attendant,  j'ai enchaîné les mois et les années sur les bancs de l'école jusqu'à la fac, jonglant entre comics, ciné, séries, football, réseautage professionnel et voyages linguistiques. J'attends toujours que le professeur Chen me donne mon premier Pokémon.