Depuis maintenant plus de 10 ans, le jeu World of Warcraft trône au sommet des MMORPG de ce monde. La compétition est toujours féroce dans ce domaine alors que de nombreuses compagnies tentent de lancer leur propre MMORPG gratuit. En fin de compte les amateurs du genre reviennent toujours vers ce bon vieux WoW. C’est avec le grand défi d’aller regagner les joueurs perdus que Blizzard se lance dans la sixième expansion de son jeu phare. Après plusieurs heures dans l’aventure, voici le test de Legion qui pourrait être à ce jour le meilleur de World of Warcraft.

Fiche technique de World of Warcraft : Legion

  • Date de sortie : 30 août 2016
  • Style : MMORPG
  • Classement ESRB/PEGI : T
  • Développeur : Blizzard
  • Langue d’exploitation : Multilingue
  • Disponible sur PC et MAC
  • Évalué sur PC
  • Prix lors du test : 64,99$CAN / 44,99€ version régulière

Gul’dan au commande de la Légion

À la suite de sa défaite dans les terres de Draenor, l’histoire se passe alors que la Légion, une troupe ayant comme leader Gul’dan et comme arme principale la gangrène, tente encore une fois d’anéantir Azeroth. Ayant plus d’un tour dans son sac, le sorcier en a profité pour libérer au passage un ancien personnage bien connu des joueurs, Illidan Hurlorage, afin de l’aider à dominer les terres d’Azeroth. L’histoire se déroule dans les îles brisées, nouvelle région qui se présente comme le portail des armées de Gul’dan vers notre monde. Le héros devra (on s’en doute fort) faire tout en son pouvoir pour maîtriser les troupes ennemies.

La nouvelle région compte 6 sections bien distinctes les unes des autres et c’est en grande partie ce qui démarque l’endroit. Que l’on navigue à travers Val’Sharah, les Haut-Roc, Tornheim, Azsuna, Suramar ou le Rivage Brisé, l’ambiance et l’environnement changent de façon drastique, plongeant le joueur chaque fois dans un nouvel environnement. Autre nouveauté de l’expansion, il nous est maintenant possible de choisir à notre guise notre direction au début de l’aventure et les cartes et missions évolueront au rythme de notre personnage. C’est donc dire qu’un joueur pourrait commencer son aventure au niveau 100 dans une zone, terminer 110 dans une autre zone alors qu’un autre joueur aura décidé de faire l’inverse. Ainsi, Blizzard s’assure une expérience unique à chaque joueur ainsi qu’une exploration quasi autonome de celui-ci.

2016-09-05_205026

Une immersion parfaite et longue, comme Blizzard sait le faire

À peine quelques minutes dans Legion, on remarque à quel point Blizzard a tout fait pour rendre l’immersion du joueur aussi intense que possible. Vous serez directement plongé dans la guerre impliquant la Légion et Gul’dan et connaîtrez rapidement ce que vous devrez faire pour vaincre les troupes ennemis (sans rien vous dévoiler, car nous éviterons les spoilers durant ce test). On note rapidement une excellente balance entre l’action, les scénarios et les cinématiques du jeu qui sont, à mon grand étonnement, très bien placé et pas trop envahissant comme l’étaient celles des précédents opus. On retrouve aussi de grands personnages auxquels les joueurs sont très attachés et nous serons en mesure de les suivre dans les batailles les plus intenses en leur venant en aide, ce qui augmente grandement le lien d’attachement au jeu et son immersion.

À la suite du parcours des Îles brisées et de ses régions, les joueurs de haut niveau (110) pourront s’adonner aux activités régulières d’un MMORPG considérant les neuf donjons disponibles à la sortie de Legion, une première pour World of Warcraft, ainsi que les deux raids à venir en septembre. Chaque région propose un donjon qu’il vous est possible de faire une fois la section terminée pour bien suivre l’aventure et pour avoir testé à quelques reprises le mécanisme de recherche (il n’a pas changé, mais j’aime beaucoup la nouvelle formule), vous serez capable de trouver une équipe assez rapidement pour aller vous équiper dans les plus difficiles missions. D’ailleurs, les donjons se sont dotés d’un nouveau mode, le mode mythique +, qui vous demandent les mêmes défis, mais cette fois avec un temps limité et des paliers chaque fois que vous réussissez ceux-ci, de sorte à avoir un meilleur équipement plus vous augmentez vos paliers.

Nouveauté de l’expansion, les missions d’expéditions (anciennes quêtes journalières) feront aussi partie de votre liste to-do lorsque vous aurez atteint le cap 110. Ces missions, demandant certains prérequis, apparaîtront automatiquement lorsque vous aurez ce qu’il faut pour les affronter. De quoi nous tenir en haleine bien des heures encore.

À chacun son arme, à chacun son domaine

Legion n’est pas seulement une nouvelle carte et une nouvelle histoire, c’est aussi une très grosse modification au niveau des armes et des améliorations qui y ont été apporté. Tout d’abord, il faut savoir que chaque personnage possède dorénavant sa propre arme qu’il lui sera possible d’augmenter en puissance, mais aussi de personnaliser au niveau visuel. Les joueurs ayant accueilli cette nouveauté avec la critique du manque de différence entre tout un chacun, on réalise très rapidement qu’il sera presque impossible de croiser quelqu’un avec le même assemblage que le nôtre. Les quêtes régulières vous donneront de l’expérience d’arme qui pourra être dépensée pour améliorer sa force ou certaines techniques utilisées. À noter que l’utilisation d’une autre arme que celle de son personnage est toujours possible, mais ne sera pas personnalisable comme celle mentionnée plus haut.

Warlord of Draenor avait son fief, cette espèce de base personnalisable qui en a divisé plus d’un, et Legion a son domaine, endroit où tous les joueurs d’une même classe se réuniront. Beaucoup plus simple et beaucoup plus « social » que de vivre dans son fief, ces domaines seront en réalité l’endroit de prédilection pour améliorer votre arme principale, mais aussi pour envoyer vos troupes en mission, concept repris ici du fief. Méthode simplifiée et plus efficace, il vous sera comme à l’habitude possible d’envoyer vos alliés dans des missions pour récolter de l’expérience, mais aussi de l’amélioration d’arme. Petite nouveauté ici, les ressources seront utilisées non plus pour construire des bâtiments, mais pour aider les alliés à ramener d’avantages de récompenses ou des récompenses plus adaptées à ses besoins. Votre domaine ne remplacera pas Dalaran pour ses nombreuses boutiques et possibilités, mais vous permettra une gestion plus facile de votre personnage et de ses améliorations.

Illidan et ses Illidaris, chasseurs de démons

Pour la première fois depuis Mist of Pandaria, une nouvelle classe fait son entrée dans les nombreuses possibilités de World of Warcraft. Nous vous parlions d’Illidan un peu plus haut, ce démon a non seulement retrouvé la vie, mais a aussi amené ses amis illidaris avec lui, ce qui a permis la création de la classe chasseur de démon. Ces nouveaux personnages possèdent comme concentration la fureur qui se recharge à chaque attaque de base que vous faites ou grâce à certaines techniques (par exemple, morsure du dragon) et seront dépensés pour des attaques plus fortes ou des combos plus percutants. Le chasseur de démon est disponible en deux types soit tank ou DPS, ce qui est plutôt anormal pour une classe de Blizzard. Votre humble serviteur qui écrit ses lignes a opté pour le type DPS (car la protection et moi, c’est zéro) comme pas mal de joueurs que j’ai croisé sur les serveurs.

La mobilité de ce personnage en fait son plus grand plaisir à le jouer. En effet, aucun temps d’attente pour les attaques, vous pourrez lancer chacune d’elle sans le moindre délai. De plus, les chasseurs de démons possèdent une vision qui permet de voir à travers les murs et obstacles (pratique lors de certaines missions où l’on cherche un ennemi spécifique) et un double saut suivi d’un vol plané de courte durée. Malgré toutes ces capacités, ce qu’on retiendra est sans contredit la transformation en démon (nous rappelant celle d’Illidan) pendant une trentaine de secondes, modifiant la force des attaques et les récupérations. Ne serait-ce que pour le plaisir de jouer une race qui s’apparente à celle de monsieur Hurlorage, lancez-vous sans hésiter dans l’histoire du chasseur de démon, je vous avoue avoir eu beaucoup de plaisir à la découvrir et la mise en contexte est excellente. À noter que vous commencerez au niveau 98 avec ce personnage.

Vos classes actives y passent aussi!

Alors que Warlord of Draenor amenait son remodelage visuel du jeu, rare sont les mises à jour qui ne touchent pas les capacités actuelles de nos personnages et Legion n’en fait pas exception. Ceci dit, Blizzard retouche en grand la majorité des classes actives pour la première fois depuis le lancement du jeu. Retrait du mana pour certaines classes, modifications des attaques pour les autres et changements de spécialisation pour le reste. Le conseil que je vous donnerai sera simplement d’aller visiter vos personnages et apprendre les modifications directement là, car elles sont nombreuses à énumérer. Le jeu devient donc un peu plus accessible aux nouveaux joueurs qui arrivent dans l’univers du MMORPG alors que certains puristes trouveront peut-être certains changements discutables. En terminant, difficile de se prononcer sur la matière des changements considérant que chaque joueur est unique, nous vous laisserons donc faire votre opinion sur ce sujet.

NOTES
Note d'enthousiasme
9
PARTAGER

Que ce soit en amuse-­gueule ou en plat principal, le Geek en moi dévore chaque petite nouveauté technologique, de Mario ou Kratos, en passant par Sanctuaire et Azeroth. Le jour, vous me trouverez formateur en télécommunication pour une compagnie du Québec, alors que le soir, je vous propose d'être votre humble serviteur de chroniques technologiques.