Si vous êtes amateur de jeux de détective dans le style meurtre et mystère comme la série Phoenix Wright, vous avez surement déjà essayé les jeux Hotel Dusk : Room 215 ou Window : The Secret of Cape West. Sinon, je vous les recommande fortement. Parus il y a quelques années sur Nintendo DS, ils proposaient un excellent scénario rédigé par Taisuke Kanasaki et ils utilisaient particulièrement bien les fonctionnalités de la console. Malheureusement, le studio Cing, responsable de leur développement, dut fermer ses portes. M. Kanasaki aboutit finalement chez Arc System Work (BlazBlue, Guilty Gear et Persona 4 Arena) et six ans après sa dernière création, il nous propose Chase : Cold Case Investigations — Distant Memories, un roman visuel dans le même style que ses autres titres.

Une bonne expérience à petit prix

Chase : Cold Case Investigations — Distant Memories se veut une courte histoire exclusive à la 3DS où le joueur se limite à lire les dialogues, faire quelques choix et découvrir les indices. C’est une expérience à un coût réduit soit environ 8 $ et qui offre justement une histoire assez courte d’une durée d’environ 1 h 30 qui se présente comme une sorte d’introduction à une histoire qui s’annonce beaucoup plus grande. De plus, ne vous attendez pas à retrouver des mécaniques de point et clic auquel Kanasaki nous avait habitués, mais vous retrouverez certainement un charme similaire dans le scénario.

Dans Chase : Cold Case Investigations – Distant Memories, on raconte l’histoire de deux détectives qui font partie du département policier qui s’occupe des victimes du passé dont des mystères qui sont restés non résolus dû à l’absence de preuves supplémentaires. La jeune détective, Koto Amekura fut donc très excité lorsqu’elle reçut un appel anonyme lui expliquant que la victime d’une explosion dans l’hôpital qui s’est déroulé 5 ans auparavant aurait été assassinée. La tragédie ayant préalablement été déclarée un accident, Koto souhaite à tout prix ouvrir l’enquête à nouveau. Malheureusement, son partenaire Shounosuke Nanase est beaucoup moins énergique qu’elle et même un peu bougon. On comprend que plus grand-chose ne l’impressionne et que son passé le hante toujours. C’est avec ce duo complémentaire que vous aurez la tâche de résoudre ce mystère.

Un mystère qui nous transporte rapidement

La force principale de Chase : Cold Case Investigations — Distant Memories est sans aucun doute son scénario auquel on s’accroche assez rapidement. D’une part, Koto et Shounosuke nous offrent des échanges plutôt comiques vu leur personnalité tellement différente. Puis, c’est vraiment le mystère qui prend le dessus puisqu’on découvre tranquillement beaucoup d’informations qui étaient restées sous silence jusqu’à présent. Cela laisse place à quelque chose de beaucoup plus gros qu’un simple accident qui a mené à la mort d’un concierge d’hôpital. C’est d’autant plus vrai avec la conclusion qui nous laisse sans réponse à plein de questions et nous plonge devant un nouveau mystère inattendu.

Une simple introduction?

Clairement, Chase : Cold Case Investigations — Distant Memories est une sorte d’introduction pour préparer une aventure qui s’annonce substantiellement plus complète, même s’il n’y a toujours rien de confirmé pour le moment. En une heure trente, c’est certain qu’on n’a pas vraiment eu la chance d’explorer nos deux protagonistes en profondeurs. Les développeurs se sont d’ailleurs arrangés pour mettre de l’avant quelques indices ou points d’interrogation sur leurs passés respectifs surtout celui de détective Nanase qui ne semble pas rose du tout. Si vous voulez en apprendre un peu plus sur l’histoire, je vous recommande fortement de lire quelques histoires courtes qu’Aksys Games a pris le temps de traduire sur leur site web.

Pas pour n’importe quel amateur de jeux

Mais ce qu’il est important à comprendre avant de se lancer dans cette nouvelle aventure de M. Kinasaki, c’est qu’il s’agit d’un roman visuel ce qui veut dire qu’il y a beaucoup, mais vraiment beaucoup de lecture. C’est donc important d’être alerte et de lire les dialogues attentivement puisque le jeu va parfois vous insérer des questions de manières subtiles pour tester votre écoute. De plus, ces questions auront souvent lieu lorsque viendra le temps de confronter un des trois suspects du scénario ce qui veut dire que vous devrez vous en servir pour les déstabiliser et en apprendre davantage sur cette fatidique journée ainsi que sur leur passée. L’autre aspect de jouabilité que le jeu vous propose (en très petite quantité), c’est d’observer les scènes de crime en photo pour tenter de trouver des indices supplémentaires. Ça me rappelait justement beaucoup la série Phoenix Wright, mais sur un budget un peu plus limité. J’aurais d’ailleurs aimé un peu plus d’animations, car même si la présentation est jolie, elle serait plus appréciable si elle était un peu plus animée.

Conclusion

En conclusion, même si on avait bien aimé en avoir davantage, c’est difficile de reprocher son manque de contenu au jeu avec un coût de seulement 8 $. Je dirais qu’il offre assurément un bon rapport qualité-prix à ceux qui sont amateurs du genre. Entre temps, il ne reste plus qu’à espérer que suffisamment de joueurs auront décidé d’investir cette petite somme en assumant que cela pourra aider les développeurs à se lancer dans une aventure à plus grande échelle.

NOTES
Note d'enthousiasme
7
PARTAGER
Anthony est comme Batman puisqu'il mène une double vie. De jour, c'est un simple banquier, mais le soir et les fins de semaine il se transforme en rédacteur de la section jeux vidéo sur Geeks & Com' où il partage sa passion. On peut dire qu'il aime presque tous les styles, mais il a quand même un petit faible supplémentaire pour les jeux narratifs et les JRPG !