Suite aux nombreuses critiques sur le premier opus de la franchise, plusieurs amateurs vidéoludiques avaient certaines craintes concernant Watch Dogs 2. Cependant, dès son annonce, le studio Ubisoft a tenté de rassurer tout le monde en proposant plusieurs vidéos tirées directement du jeu. Est-ce que ces dernières étaient réellement représentatives de ce qu’offre ce titre ? L’équipe de Geeks and Com’ tente de répondre à cette question avec le test complet de Watch Dogs 2 sur Xbox One.

Fiche technique

  • Date de sortie : 15 novembre 2016 
  • Style : Aventure et Action
  • Classement ESRB/PEGI ESRB M / PEGI 7
  • Développeur : Ubisoft Montréal
  • Éditeur : Ubisoft
  • Langue d’exploitation : Français et Anglais
  • Disponible sur PC, Xbox One et PS4
  • Test effecuté sur Xbox One
  • Prix lors du test : 79,99 $ CA / 59,99 €
  • Site officiel
  • Version envoyée par l’éditeur

DedSec prend le contrôle

Cette fois-ci, on abandonne Aiden Pierce pour le remplacer par un protagoniste beaucoup plus jeune, Marcus Holloway. Ce dernier, accusé à tort par l’entreprise Blume, doit s’infiltrer dès les premières minutes de jeu afin d’effacer son dossier criminel et disparaître. Le tout est, bien sûr, sous l’observation du groupe de pirate informatique DedSec qui le recrutera dès sa sortie des bureaux de Blume. Voici la base du scénario de Watch Dogs 2. Une histoire principale beaucoup moins sombre, offrant une panoplie de missions secondaires. Chacune d’entres-elles peuvent s’enchaîner un peu comme vous le souhaitant sans gâcher l’expérience du jeu. On reprochait à Watch Dogs premier du nom de ne proposer aucune diversité dans ses différentes missions. Ubisoft a bien compris son erreur et les activités sont très variées pour ce deuxième opus de la franchise. Que ce soient des courses de eKart ou encore de voilier en passant par le vol de document et l’exfiltration d’otage, Watch Dogs 2 propose une diversité très appréciable pour un jeu à monde ouvert. En ce qui concerne le scénario, le seul défaut est la ligne directrice presque inexistante de l’histoire. Beaucoup plus légère, le scénario manque des missions très sérieuses permettant aux joueurs de prendre conscience des messages du groupe DedSec.

Adieu, Chicago, bonjour San Francisco

La nouveauté la plus importante de ce Watch Dogs 2 est le terrain de jeu du protagoniste, Marcus Holloway, soit la baie de San Francisco. On dit, donc, adieu à la ville sombre et pluvieuse du premier opus de la franchise pour accueillir à bras ouverts un environnement vivant et coloré. Les décors sont époustouflants et la ville américaine offre des points de vue à couper le souffle. Proposant une carte beaucoup plus grande que Watch Dogs premier du nom, on y retrouve une ambiance très vivante avec des centaines d’interactions avec la population. Même si ces dernières ne sont pas nécessairement importantes à la progression de l’histoire, elle offre de drôle de moments que je vous laisserai découvrir par vous même.

Le moteur graphique est très joli et est compatible 4K, mais on y retrouve certains bogues de collision avec des objets et des problèmes de chargements de textures lors des voyages rapides. Des problèmes qui ne sont pas très graves et qui pourraient être réparés sans doute à l’aide d’une mise à jour.

Des personnages qui amènent un vent de fraîcheur

Peu de joueurs, voir aucun, ne se sont reconnu en Aiden Pierce, le premier protagoniste de la série. Il était, donc, normal qu’Ubisoft change le tout en proposant une équipe et des personnages plus jeunes avec un beaucoup plus d’humours. Même si certains seront déçus de cette décision, les dialogues et la personnalité de chacun des acteurs sont hilarant à de nombreuses reprises. Autant en voix originale (anglaise) qu’avec la traduction française. Marcus Holloway n’a peut-être pas la même prestance qu’Aiden Pierce, mais il fera plaisir aux amateurs vidéoludiques avec de nombreuses références sur le cinéma, les séries télévisée et bien plus encore.

Une conduite améliorée, mais encore inefficace

L’un des plus gros points faibles du premier Watch Dogs était sa conduite particulièrement exécrable. Dès l’annonce du deuxième opus, Ubisoft a confirmé que les développeurs avaient effectué toutes les modifications nécessaires afin d’améliorer l’expérience de conduite pour les joueurs. On remarque bien que le tout a été grandement modifié, mais ce n’est pas encore très efficace. Les mouvements des véhicules manquent de précisions. À de nombreuses reprises, j’ai accroché le joystick analogique gauche de ma manette de quelques millimètres et ma voiture a effectué un virage brusque directement dans le mur. Le freinage est aussi une expérience atroce alors que votre véhicule s’arrêtera trop rapidement dès que vous appuyez sur la gâchette. On retrouve, donc, un manque de précision et de sensation au volant des différents bolides mis à notre disposition dans Watch Dogs 2.

ctOS 2.0 et la protection des données

Le sujet principal de ce Watch Dogs 2 est la vente et l’utilisation de nos données personnelles sur internet par les multinationales. Les scénaristes donnent leur point de vue via les actions du groupe DedSec. Marcus et son équipe sont de brillants personnages et peuvent facilement pirater l’ensemble des objets de la ville de San Francisco. En plus des feux de circulation, des portes et des égouts, le joueur peut désormais contrôler les voitures ou tout objet électronique. Une fonction très intéressante alors que les automobiles sans conducteur sont au cœur de plusieurs débats dans le monde entier en ce moment. Bien entendu, il vous faudra être patient afin de devenir le meilleur pirate et déverrouiller l’ensemble des fonctions de piratages disponibles dans le jeu. À chaque fois que le groupe DedSec atteint un certain palier d’abonnés sur les réseaux sociaux, vous débloquez des points de recherches. C’est avec ces derniers que vous accéder à des capacités bien plus puissantes à l’aide d’un arbre de compétences. Le tout est standard et je suis d’accord avec les développeurs d’Ubisoft souhaitant une expérience progressive afin d’augmenter la durée de vie. À ce niveau, le jeu vous prendra une vingtaine d’heures pour terminer les missions principales sans compter les nombreuses activités, défis et objets cachés dans la baie de San Francisco.

Mission en coop et personnalisation

Même si la fonction multijoueur permettant d’entrer dans la partie de vos amis pour les déranger et les pirater a été désactivée au lancement, les développeurs d’Ubisoft permettent d’effectuer certaines missions exclusives en ligne. Une fonctionnalité bien appréciée et qui offre certains fous rires lorsque l’un veut effectuer l’objectif discrètement et l’autre foncer en tirant un peu partout. Cette option multijoueur ajoute encore un peu plus d’heures de jeu supplémentaires. Bien entendu pour vous démarquer de vos compagnons, il est possible de personnaliser votre personnage un peu comme vous le souhaitez avec de nombreux magasins offrant des styles plus différents les uns que les autres.

Conclusion

Watch Dogs 2 rattrape bien la balle, un peu comme l’avait fait Assassin’s Creed 2. Le titre est intéressant, propose un terrain de jeu suffisamment grand et animé, un moteur graphique dans la moyenne, un scénario plus coloré et humoristique, des personnages attachants et de nombreuses missions. Cependant, le titre souffre encore de quelques bogues, offre une conduite de voiture peu précise ne proposant aucune joie au volant et ne fait pas suffisamment de liens entre les missions principales et secondaires ensemble. Dans l’ensemble Watch Dogs 2 est un jeu qui fera taire les craintes qu’avait la communauté

 

NOTES
Note d'enthousisasme
8.5
PARTAGER
Passionné de technologie, de musique, de jeux vidéo, de cinéma et de sports, je suis diplômé en communication. Depuis 2014, j'ai eu l'occasion d'écrire pour de nombreux sites tels que Game-Focus, l'Épée Légendaire et bien évidemment Geeks and Com'. J'ai également animé plusieurs émissions sur le web que ce soit des podcasts et des diffusions en direct notamment sur Gaming Live, l'ancienne Web-Tv de jeuxvideo.com. Je continue d'explorer ma passion pour la vidéo en ayant une chaîne YouTube connue sous le nom d'HypnoticMarc.