Je suis passé à travers un bon nombre de moniteurs durant les dernières années. Initialement, je basais principalement mon choix sur la grandeur avec ma bonne vieille pensée américaine : « The Bigger, the Better ». Malheureusement, cela m’a amené à regretter quelques choix si bien qu’aujourd’hui il y a une panoplie d’éléments supplémentaires que je vérifie avant de faire mon achat pour mon ordinateur consacré aux jeux. Je m’attaque donc à un nouveau moniteur dédié principalement aux jeux vidéo qui profite des nouvelles technologies d’images. Voici mon test complet du moniteur de jeu courbé CFG70 de 24 po fabriqué par Samsung.

La venue de la technologie Quantum Dot

La caractéristique qui est l’argument de vente principal que nous propose Samsung sur ce nouvel écran CFG70 est sans aucun doute la technologie Quantum Dot que Samsung a très bien su implémenter dans une grande majorité de leurs nouveaux modèles de téléviseur haut de gamme. Pour ma part, je vois ça un peu comme un complément à la technologie HDR qui augmente le contraste du noir et du blanc sur l’image, même si le moniteur en question ne propose pas cette technologie.

À la place, la technologie Quantum Dot permet une meilleure définition des couleurs en particulier au niveau du vert et du rouge ce qui vous fait profiter d’une image plus réaliste en plus de diminuer les effets néfastes d’une pièce trop éclairée. Parmi ma liste de jeux vidéo que j’ai testés, on pouvait surtout voir une différence dans des titres comme Gears of War 4 et Forza Horizon 3 dans lesquels les couleurs vertes et rouges sont très prédominantes.

De notre côté, nous n’avons pas l’équipement nécessaire pour calculer exactement la fidélité des couleurs de l’image. Par contre, selon les tests d’autres sites cet écran Samsung est capable d’atteindre 100 % du spectre sRGB et 87 % sur l’échelle AdobeRGB ce qui est supérieur aux modèles Dell SE2417DG et Eizo Foris FS2735. Ce qui ne me surprend pas considérant à quel point l’écran se démarquait de tous les autres écrans que j’ai possédés.

Évidemment, on ne peut pas parler de l’image sans mentionner le contraste de couleur qui se démarque avec un contraste statique de 3000:1. Ce qui frappe vraiment à mon avis à l’œil nu c’est qu’on n’a pas l’impression que les couleurs sont ultras exagérées contrairement à certaines télévisions. Ça ressemble beaucoup plus à des couleurs réalistes à mon avis.

Sur un écran de 24 po, ce sont assurément tous des aspects que vous allez davantage remarquer qu’une résolution plus élevée, car oui l’écran est limité à 1920 x 1080 pi, mais c’est plus que suffisant pour son format.

Un design flexible

Le deuxième aspect que j’adore personnellement, c’est qu’on peut faire à peu près n’importe quoi avec l’écran. L’an dernier, je me suis procuré un énorme écran de 34 po pour mon ordinateur et je m’étais dit qu’il allait remplacer à lui seul la place énorme que prennent mes deux anciens moniteurs de 27 po. Cependant, le support de l’écran était immense, prenait trop de place et n’offrait aucune flexibilité pour son positionnement.

Or, on n’a pas ce problème avec le CFG70 puisqu’on peut carrément tourner l’écran à notre guise jusqu’à la verticale. De plus, le bras qui soutient l’écran peut aussi être ajusté vers le bas à une distance aussi basse que 3 pouces de votre bureau et jusqu’à une extension d’environ 8 pouces. Je trouve que c’est parfait si vous utilisez deux écrans afin qu’ils soient bien ajustés un à côté de l’autre. C’est aussi idéal pour avoir l’angle parfait entre vos yeux et l’écran, peu importe votre grandeur.

D’ailleurs, si vous avez l’intention de vous procurer éventuellement un deuxième écran, le fait que l’écran soit incurvé permet une extension de l’image encore mieux réussie. Enfin, si vous préférez un support mural, sachez qu’il est inclus avec ce modèle et est compatible avec le standard VESA.

Toujours du côté du design, je dois dire que j’étais agréablement surpris par la grandeur de l’écran. J’imagine que cela est dû à l’effet de l’écran courbé, mais en sortant le modèle de la boîte, j’étais convaincu qu’on m’avait envoyé le modèle de 27 po, mais après vérification c’est bien celui de 24 po. Jusqu’à aujourd’hui, je pensais qu’une taille de 27 po était le minimum nécessaire pour mes besoins de joueurs, mais il s’avère que celui-ci est finalement plus que suffisant. Si j’avais à choisir à nouveau aujourd’hui, j’opterais pour deux moniteurs comme celui-ci au lieu d’un modèle géant comme le mien.

Pour moi, deux défauts ressortent au niveau du design. D’abord, il y a le fait que le bras arrière prend quand même assez d’espace et si vous n’avez pas l’intention de mettre le moniteur à son extension maximale, vous allez avoir besoin d’un peu plus d’espace entre votre écran et le mur derrière. Mais le plus dérangeant est le fait que le moniteur tremble au moindre mouvement. Si vous jouez régulièrement avec une manette comme moi, cet aspect va un peu moins vous déranger, mais si vous avez tendance à faire aller votre souris beaucoup, vous risquez de trouver ça un peu ennuyant.

Beaucoup d’espace, mais peu de ports

Du côté des ports que Samsung a choisi d’intégrer à son moniteur CFG70, on en retrouve un nombre un peu trop limité à mon goût. Pour moi, un moniteur qui possède un ou plusieurs ports USB est maintenant un standard, mais ce n’est pas le cas ici. C’est peut-être une bonne chose considérant que le moniteur vibre beaucoup, mais je trouve ça un peu décevant. On retrouve donc deux ports HDMI ainsi qu’une entrée du nouveau standard DisplayPort en plus d’un port audio 3.5mm.

Des caractéristiques spécifiques aux joueurs

Si vous avez joué à un niveau le moindrement compétitif que ce soit dans des jeux de tirs, des jeux de stratégie, des MMO ou des MOBA, vous connaissez sans doute l’importance d’avoir un temps de réponse adéquat. Or, le CFG70 de Samsung offre le plus haut niveau de standard pour le temps de réponse avec 1 ms. Cette fraction de seconde qui est si importante dans les jeux en ligne multijoueurs vous permettra d’avoir un avantage clair et net sur vos adversaires. Ce n’est pas pour rien que les joueurs lors de la compétition eSports du Northern Arena qui se déroulait au Centre Bell il y a quelques semaines étaient équipés de ce moniteur.

En plus, le CFG70 propose aussi un taux de rafraîchissement d’écran à 144 Hz qui permet à votre image d’être beaucoup moins flou que sur un moniteur standard puisque l’image est moins saccadée lorsque vous déplacez la prise de vue. Encore une fois, c’est une caractéristique que vous allez facilement ressentir en passant à un moniteur en 144 Hz.

Puis, si vous avez fait le saut du côté des cartes graphiques AMD, sachez que le moniteur prend en charge la technologie AMD FreeSync. Celle-ci donne un bon coup de main à la fluidité et réduit les déchirures qui se font parfois dans l’image.

Les « gamers » comme moi aiment aussi beaucoup lorsque leur matériel brille de multiple couleur. Ce n’est pas pour rien qu’une compagnie comme Razer réussit aussi bien avec ce segment du marché grâce à des périphériques qui flashent beaucoup. Samsung a donc choisi une approche similaire qui est assez amusante en proposante des lumières sous le moniteur qui peuvent s’allumer et s’éteindre au rythme de vos haut-parleurs. C’est un petit ajout qui s’agence justement particulièrement bien avec mon clavier et ma souris Razer qui s’illuminent de toutes les couleurs.

Samsung a aussi créé quelques profils d’images qui sont mieux ajustés selon le type de jeu que vous préférez. Du lot, on retrouve un mode RTS (stratégie), un pour les jeux à la première personne, un pour les RPG et pour les AOS mieux connus sous le nom MOBA. C’est vraiment très utile pour moi, car je n’ai généralement pas tendance à ajuster l’image selon mon type de jeu. Je suis bien heureux qu’on moniteur s’en charge lui-même pour moi. Bref, il y en a pratiquement pour tous les types de joueurs qui s’adonnent à des jeux multijoueurs en ligne de manière compétitive.

Alors on achète ou pas ?

Pour conclure, la grande question demeure si on achète le Samsung CFG70 ou non ? Ma réponse courte et rapide : Oui. Si vous êtes un avide compétiteur qui consacre une bonne partie de son temps sur son ordinateur à jouer, vous n’aurez aucun regret. Même qu’idéalement, vous pouvez pallier du fait qu’il s’agit d’un modèle un peu petit, en optant pour un 2e moniteur identique. Ce modèle de Samsung se positionne avantageusement au niveau du prix si on le compare au modèle 24 po Dell équivalent (plus de 100$ plus dispendieux) et celui de Eizo (pratiquement introuvable au Canada). Sinon, vous pouvez toujours patienter pour la version 27 po qui devrait paraître dans un avenir rapproché, mais il n’y a aucun doute que vous serez équipé pour veiller avec ce nouveau modèle.

Vous pouvez vous procurer le Samsung CFG70 chez Best Buy au prix régulier de 599,99$ + taxes.

NOTES
Design
7
Fonctionnalité
9
Connectivité
6
Performance
9
Image
9
PARTAGER

Passionné de techno et surtout de jeux vidéo, j’ai un Baccalauréat en Administration des Affaires et j’adore mélanger les jeux vidéo à la finance. Curieux, je joue à presque tous les genres et je suis toujours prêt à essayer de nouvelles expériences vidéoludiques. Il y a toujours quelques nouveautés dans ma ludothèque prêtes à être jouées. Je suis le rédacteur en chef de Geeks & Com’ et le responsable de la section Jeux vidéo.