Sorti en salle le 1er juillet au Québec et le 20 juillet en France, ce long-métrage d’animation est réalisé par nul autre que Steven Spielberg. Basée sur le livre du même nom écrit par Roald Dahl, cette adaptation rend les rêves des enfants réalistes. Cette féerie amène quelque chose de plus au film. Vous pouvez retrouver la critique sur le site de Geeks and Com’. Cette fois-ci, je vous propose ma critique sur le Blu-Ray du film Le Bon Gros Géant. Qu’allez-vous faire si vous vous retrouvez parmi des géants ?

Fiche Technique

  • Date de sortie du DVD : 29 novembre 2016
  • Titre original : The BFG
  • Style : Aventure /Fantastique / Famille
  • Classification : Général / Tout public
  • Dsitributeur : The Walt Disney Pictures
  • Langue d’exploitation : Français et Anglais
  • Disponible sur DVD et Blu-ray
  • Évalué sur Blu-Ray
  • Prix lors du test : 18,99 $ CAD (DVD) / 21,99 $ CAD (Blu-Ray)
  • Version physique envoyée par le distributeur

Attention, avant de lire cette critique, il est conseillé d’avoir regardé le film, car certains éléments de l’intrigue peuvent être dévoilés. Si vous ne l’avez pas vue, c’est le temps d’aller lire d’autres articles sur le site de Geeks and Com’, maintenant ! Pour ceux et celles qui sont restés, voici le test du Blu-ray du Bon Gros Géant

BONUS

Adapter le Bon Gros Géant

C’est avec le journal de bord de Ruby Ann Barnhill, l’actrice principale du film, que commence le premier bonus. Elle explique ses journées de tournage, comment elle a été approchée par Steven Spielberg, le réalisateur et des images derrière la caméra. De plus, un côté historique sur l’auteur du livre Roald Dahl et ses intentions en écrivant ce livre sont présentés par des membres de sa famille. Adressé principalement aux enfants, il a su créer un monde imaginaire en se basant sur les rêves. Durant 3 mois, une petite équipe a travaillé sur le film dans le garage de Spielberg. Avec la présence de la scénariste Melissa Mathison, ils ont pu développer la conception de l’image pour le film.

De plus, lors du tournage, le réalisateur a décidé de reproduire des rues de Londres datant de 1982. Dans la présentation du bonus, ils expliquent que l’utilisation de la capture en mouvement et le décor réaliste aidaient au jeu d’acteurs. De plus, pour représenter les gigantesques géants, le personnage de Sophie a été tourné en taille normale, le Bon Gros Géant et ces accessoires sont quatre fois plus grands et les 9 géants habitants au pays sont six fois plus grands. Tous les costumes incluant les géants ont été décidés et recréés par ordinateur. Dans ce bonus, il y a beaucoup d’informations sur les coulisses du film le Bon Gros Géant.

Le Bon Gros Géant et moi

Dans l’histoire du film, Sophie trouve des dessins d’un jeune garçon dans l’arbre accompagné du bon gros géant et c’est ce garçon qui raconte l’histoire de ce géant. Tout le bonus est fait à partir de dessins du petit garçon racontant son expérience avec lui.

Étranges paroles : Le merveilleux vocabulaire du Bon Gros Géant

Nous apprenons un peu plus sur le vocabulaire des géants. Appelée le charabiage, cette langue a été inventée par le créateur Roald Dahl. Dans le bonus, les spectateurs peuvent apprendre de façon amusante ce drôle de langage. Animés avec des dessins, nous pouvons apprendre sur la provenance et les explications sur ces mots étranges. C’est une très bonne manière et originale de connaître l’univers de l’auteur.

Géants 101

Dans cette vidéo, nous apprenons plus sur les 9 géants vivant dans leur pays. Bouffe-chair fraîche, Croqueur d’os, Mangueur d’hommes, Mâche mioche, Bave-Bidoche, Écrabouille-fille, Gobe-gésiers, Buveur de sang et le Petit boucher sont tous des géants mesurant six fois plus que la taille d’un enfant normal. Afin d’engager les acteurs, le réalisateur a créé des entrevues pour pouvoir voir chacun des comportements des géants pour lui donner une idée. Les acteurs choisis ont développé une chimie entre eux. Passant des journées entre gars en faisant leurs personnages, c’était pour eux une expérience hors de l’ordinaire.

Melissa Mathison : Hommage

Dans ce dernier bonus du Blu-Ray, l’équipe tenait à rendre un dernier hommage à la scénariste américaine Melissa Mathison décédée le 4 novembre 2015. Le Bon Gros Géant est la dernière production à laquelle elle a participé. Étant une très bonne amie du réalisateur Steven Spielberg, c’est avec le cœur gros qu’il rend hommage à cette femme ayant participé au long métrage E.T l’extraterrestre. Il explique dans le vidéo que la scénariste avait un don pour imaginer les histoires et de les concrétiser dans la réalité.

Conclusion

Les bonus du film de Disney Le Bon Gros Géant sont intéressants à voir et à écouter. Par contre, il y a des longueurs sur quelques bonus, certains étaient plus longs à regarder parce qu’il y avait beaucoup de contenu. Les alléger aurait peut-être été une bonne solution à adopter. Ce qui est bien, c’est la beauté de l’interface dans le bonus pour que les enfants apprennent le vocabulaire des géants par exemple ou bien en savoir plus sur les neuf géants. De plus, terminer les bonus avec un hommage à Melissa Mathison clore bien l’ensemble du film et des suppléments.

NOTES
Note d'enthousiasme
7
PARTAGER

Étudiante en Animation et recherche culturelle à l'UQAM, grande admiratrice de films d'animation, oui oui parce que je suis un enfant dans l'âme. Je suis une passionnée de cinéma, de séries télé québécoise et américaine, de musique, de livres, de spectacle d'humour et tout ce qui concerne la culture.