Après des jeux de simulation d’avion, de train, de pain et de vie de chèvre, voilà que le studio Vile Monarch nous arrive un simulateur d’insultes. Le jeu Oh… Sir !! The Insult Simulator est maintenant disponible depuis quelques mois sur Steam/iOS et c’est l’expérience parfaite pour vous relaxer tranquillement, mettre votre regard sérieux de côté et simplement rire un bon coup. Entre deux sessions stressantes de Resident Evil VII, disons que ce fût le remède parfait pour me détendre.

Fiche technique

  • Date de sortie : 25 octobre 2016
  • Style : Simulation / Comédie
  • Développeur : Vile Monarch
  • Éditeur : Gambitious Digital Entertainment
  • Langue d’exploitation : Voix anglaises et sous-titres anglais seulement
  • Disponible sur PC et iOS
  • Évalué sur PC Steam
  • Prix lors du test : 2,19 $ CA / 1,99 €
  • Site officiel

Préparez vos meilleurs insultes

Oh… Sir !! The Insult Simulator n’est manifestement pas un jeu qui se prend au sérieux. Le but du jeu est de participer à un duel épique d’insultes où deux personnages étranges s’affrontent dans un argumentaire aussi absurde que la plupart des phrases que vous allez lancer. Le principe est simple. Les joueurs disposent d’une banque de mots commune et doivent tenter de former la phrase la plus insultante possible à l’endroit de son adversaire en choisissant chaque mot au tour par tour. Les personnages possèdent aussi une jauge de points de vie qui descendra selon la puissance d’insultes de l’autre et si vous touchez des points sensibles vous ferez encore plus de dégât. Par exemple, si vous faites de commentaires touchants le sujet de la mort avec la pauvre Mme Maggie, vous risquez de toucher une corde sensible qui lui fera perdre plus de vie. Bien sûr, le résultat final n’a pas toujours l’impact escompté et on peut parfois risquer de manquer de mots alors mieux vaut être très stratégique et même anticiper les choix de l’opposant.

Des scénarios absurdes

Pour vous démontrer le ridicule de certains scénarios de Oh… Sir !! The Insult Simulator, je vous partage l’un d’eux. La scène autour de l’étang place deux personnages devant le corps d’un homme apparemment récemment décédé. Sur chaque main du défunt se trouve une tasse de thé. La conversation débute avec un personnage qui demande à l’autre si le corps lui appartient. Il lui répond qu’il l’a simplement emprunté pour y mettre ses tasses de thé. Le premier enchaîne en lui demandant s’il a tué cet homme seulement pour avoir un endroit afin d’y déposer son breuvage. Ce à quoi il répond qu’il ne peut pas être le tueur puisqu’il était caché dans des arbustes avec son fusil toute la matinée. Suite à la réponse, le premier personnage dit au second dit qu’il a vraiment un alibi parfait, mais qu’il ne peut pas nier que… et le combat d’insultes est lancé. Comme vous voyez, on a l’impression d’être témoin d’une conversation entre deux psychopathes qui n’ont pas toute leur tête et c’est ce qui rend le jeu aussi amusant. Visiblement, les créateurs n’ont pas eu peur du ridicule et s’assument très bien.

Développer la meilleure stratégie

Puis, pour quelqu’un qui vit en Amérique du Nord comme moi, l’accent anglais européen des personnages détonne vraiment ce qui m’a fait sourire davantage et les voix se prêtent parfaitement à chacun d’eux. Ils sont d’ailleurs très stéréotypés ce qui en fait d’excellentes caricatures pour le jeu. D’ailleurs, je vous recommande de lire la biographie de chacun non seulement elles sont hilarantes, mais c’est aussi ainsi que vous allez découvrir leurs faiblesses pour mieux les attaquer.

Parce que comme je le mentionnais, il y a un côté assez stratégique à Oh… Sir !! The Insult Simulator que vous allez apprendre à maîtriser à force de vous pratiquer contre l’ordinateur. D’abord, il faut réussir à compléter des insultes grammaticalement correctes ce qui peut être difficile vu la banque de mots assez limités qui est disponibles. D’ailleurs, n’assumez jamais que le prochain mot que vous pensiez utiliser sera toujours là au prochain tour surtout si celui-ci pouvait bien s’agencer dans la phrase en cours de votre adversaire. Un peu comme un jeu d’échecs, il faut anticiper les prochains coups ce qui va suivre et anticiper différents scénarios. En plus, chaque joueur a toujours deux mots cachés de l’adversaire qu’il peut utiliser et si vous n’êtes pas satisfait vous pourrez en obtenir deux nouveaux une fois par ronde de manière complètement aléatoire. Il faut bien maximiser ces cartes cachées.

Une fois que vous êtes confortable avec vos phrases et que vous connaitrez bien chaque personnage, vous voudrez amener votre stratégie à un autre niveau. Pour se faire, il faut utiliser les bons mots qui vont affecter davantage l’adversaire comme Dieu en l’attaquant sur ses complexes familiaux ou M. J Shufflebottom qui n’aime pas du tout que l’on attaque sur son style. Cela vous permettra de maximiser les points de vie que vous allez soutirer à l’autre personne. Puis, vous voudrez appuyer autant que possible sur le même point afin de faire une combinaison plus puissante. C’est-à-dire que plus vous utilisez un même mot, plus votre insulte fera mal ce qui peut aussi jouer contre vous, donc soyez prudent avec les choix que vous laissez à l’autre surtout si vous êtes le premier à choisir.

Quelques défauts

Tout ça pour dire que même si à la base, Oh… Sir !! The Insult Simulator propose une jouabilité plutôt simple, ça prend de la pratique pour le maîtriser pleinement. D’ailleurs, l’intelligence artificielle n’est pas particulièrement brillante et vous aurez donc beaucoup plus de plaisir à affronter un ami.

Ce qui m’amène à parler des quelques faiblesses du jeu. Outre l’intelligence artificielle un peu douteuse (c’est assez rare que l’ordinateur réussît à former des phrases aussi drôles et insultantes que les nôtres), le jeu est assez limité dans la quantité de scénarios et dans sa banque de mots à utiliser ce que j’ai trouvé un peu dommage. C’est donc une expérience que vous aimerez en petite quantité et qui deviendra quand même assez rapidement redondante. De plus, on peut seulement y jouer en multijoueur local ce qui ne fait pas très 2017. Par contre, difficile de leur en tenir rigueur considérant le petit prix qu’il en coûte pour tous les fous rires que vous aurez.

Conclusion

En conclusion, Oh… Sir !! The Insult Simulator est un jeu amusant qui offre un bon rapport qualité-prix à ceux qui aiment déconner de temps en temps et rigoler un bon coup avec quelques amis. J’espère sincèrement que le studio Vile Monarch va penser à continuer de développer son jeu et proposer peut-être une suite qui serait une expérience plus complète quitte à se positionner à un prix supérieur. Enfin, c’est aussi un jeu qui se prête très bien aux appareils mobiles et je me suis aussi procuré la version iOS qui est très bien réussie aussi. Bref, si vous aimez l’humour un peu immature, n’hésitez pas à vous le procurer.

NOTES
Note d'enthousiame
8
PARTAGER

Passionné de techno et surtout de jeux vidéo, j’ai un Baccalauréat en Administration des Affaires et j’adore mélanger les jeux vidéo à la finance. Curieux, je joue à presque tous les genres et je suis toujours prêt à essayer de nouvelles expériences vidéoludiques. Il y a toujours quelques nouveautés dans ma ludothèque prêtes à être jouées. Je suis le rédacteur en chef de Geeks & Com’ et le responsable de la section Jeux vidéo.