Pendant qu’on attend tout le volume 2 avec impatience, voilà que Telltale Games a quelque chose à mettre sous la dent des amateurs de Marvel et de Guardians of the Galaxy. En effet, le premier épisode de Guardians of the Galaxy : The Telltale Series est désormais disponible au grand public sous la formule à laquelle le studio nous a habitués. C’est avec impatience que j’attendais de voir l’approche que les développeurs allaient cette fois prendre suite à l’excellente adaptation d’un autre superhéros, celle de Batman paru l’an dernier. Voici notre verdict de cette première partie intitulée « Tangled Up in Blue ».

Fiche technique

  • Date de sortie : 18 avril 2017 
  • Style : Jeu d’aventure interactif
  • Classement ESRB / PEGI ESRB T / PEGI 16
  • Développeur : Telltale Games
  • Éditeur : Telltale Games
  • Langue d’exploitation : Voix anglaises, sous-titres français
  • Disponible sur Xbox One, PS4 et PC
  • Testé sur Xbox One
  • Prix lors du test : 29,99 $ CA / 34,99 €
  • Site officiel
  • Version envoyée par l’éditeur

Ces héros mal compris

Dans ce premier épisode, on retrouve les cinq personnages principaux que forment les Gardiens de la Galaxie soient : Peter Quill aka Star-Lord, Gamora, Rocket le raton, Drax le Destructeur et bien sûr le célèbre et sympathique Groot. Ils sont sur les traces de leur ennemi juré Thanos et leur vaisseau s’écrase justement sur la planète sur laquelle se cache l’infâme vilain. C’est assez rapidement qu’ils réussissent à le confronter et, après un long combat épique, ils arrivent même à mettre fin à son règne en l’éliminant. Suite à cette victoire, le groupe est reçu en héros, mais ils remettent désormais en question leur raison d’être. C’est finalement un mystérieux artéfact que Thanos avait laissé pour contre et qui remet les Gardiens sur les traces d’une nouvelle aventure.

En avant la musique

Tout comme les adaptations cinématographiques, Guardians of the Galaxy : The Telltale Series se démarque d’abord et avant tout par son excellente trame sonore qui débute dès le menu principal avec Livin’ Thing de Electric Light Orchestra. Je ne veux pas vous gâcher la surprise des chansons qui vous attendent dans ce premier épisode, mais à mon avis nous sommes aussi bien servis qu’avec le premier film. Encore une fois, les développeurs semblent avoir fait la sélection parfaite pour chaque scène clé afin de nous immerger encore plus dans notre aventure tout comme ce fût le cas avec Tales from the Borderlands.

Une nouvelle histoire

Au niveau de l’histoire, ne vous attendez pas à une simple adaptation du film en un jeu vidéo. Les développeurs ont plutôt opté pour une histoire originale qui reprend exactement les mêmes personnages. De plus, ils ont aussi choisi de mettre de côté l’idée d’une histoire dédiée à leurs origines puisque cela semblait une mauvaise idée. L’importance pour les développeurs était de garder l’essence d’une bonne histoire de Gardiens de la Galaxie. C’est-à-dire un groupe de personnes un peu marginales qui n’ont plus vraiment de famille, mais qui réussissent à trouver un second souffle à leur vie en travaillant ensemble.

Explorez les relations entre les personnages

On peut donc dire que c’est une réussite à ce niveau puisque le jeu vient toucher des cordes sensibles en abordant de plus près la relation de Peter Quill et sa mère avant la mort de celle-ci. De plus, on a aussi droit à quelques interactions entre Gamora et sa sœur par adoption Nebula qui prend décidément très mal le fait que son père adoptif soit mort. Il faudra voir si le studio ira au bout de ses idées lorsque plus d’épisodes seront parus, mais c’est assurément une approche intéressante jusqu’à présent.

L’autre aspect intéressant qui est touché, c’est les tensions entre les différents personnages et c’est principalement autour de ceux-ci que tournent les choix de Star-Lord. Dans ce premier épisode, Gamora et Rocket ne sont pas tout à fait sur la même longueur d’onde et notre héros doit choisir entre les deux à quelques reprises ce qui crée certains froids dans le groupe. Même Drax et Gamora ont une altercation et ce sera à vous de prendre les bonnes décisions pour que le groupe reste tout de même uni malgré les conflits.

Une scène d’action épique

Ce premier épisode de la première saison de Guardians of the Galaxy est aussi remplie d’action pour une introduction. Je ne m’attendais vraiment pas à vivre un combat aussi amusant que celui contre Thanos dès le début. Durant cette scène, le jeu nous fait passer d’un personnage à l’autre alors qu’ils essayent de réunir leur effort pour anéantir Thanos. Le résultat est génial et c’est une des meilleures scènes que nous a offertes Telltale Games tous jeux confondus.

Malheureusement, l’épisode voit souvent son rythme être ralenti par des scènes d’explorations un peu ennuyantes entre les moments d’action intenses. Même si Telltale Games a en quelque sorte réglé une partie du problème en nous permettant de marcher un peu plus rapidement, ce ne fut pas assez pour soutenir le rythme intense imposé par les scènes d’actions.

Les Gardiens à leur meilleur

Si on regarde les dialogues de plus près, vous allez constater que les développeurs n’ont pas oublié que Guardians of the Galaxy met aussi beaucoup de l’avant son humour sarcastique. Vous allez sûrement rire à plusieurs moments et on peut dire que le studio assume bien son ridicule. Ce que j’ai trouvé différent par rapport aux autres jeux de Telltale, c’est qu’on ne nous plonge pas dans la peau d’un personnage original comme ce fut le cas dans Tales from the Borderlands ou the Walking Dead.

À la place, on incarne Star-Lord, un personnage que les gens connaissent bien donc ses choix de dialogues nous donnent souvent l’impression de choisir entre le côté drôle et sarcastique de celui-ci, son côté baveux et parfois peureux ou son côté plus charmant et romantique. C’était souvent difficile de faire un choix, car je voulais vraiment répondre comme Peter Quill aurait répondu et non comme j’aimerais moi-même répondre. Ça fait changement et j’ai bien aimé.

Du côté du graphisme, c’est certain qu’on reconnaît la touche bande dessinée interactive de Telltale Games. Cependant, j’ai trouvé que certains personnages comme Drax avaient un curieux rendu qui me faisait penser à la série animée « Reboot ». Je ne sais si c’est sa couleur verte, mais j’avais réellement l’impression d’être plongée de ce même univers. De plus, contrairement à la majorité des jeux de Telltale Games, je n’ai jamais eu de ralentissement ou de problème de latence dans ce premier épisode. Il semblerait que le studio a enfin réglé ce problème qui date de plusieurs jeux maintenant… il était grand temps.

Conclusion

Dans l’ensemble, le premier épisode de Guardians of the Galaxy : The Telltale Series met très bien la table pour la suite de l’histoire et nous permet de profiter d’une bonne petite histoire secondaire en attendant la sortie du prochain film dans quelques semaines. Le studio a très bien répliqué l’essence de cette série et j’ai bien hâte de voir la suite.

NOTES
Note d'enthousiasme
8
PARTAGER
Passionné de techno et surtout de jeux vidéo, je suis bachelier en administration des affaires concentré en finances. J'adore donc tout ce qui touche les deux domaines. Je suis aussi consultant pour le blogue Branche-Toi de Bestbuy.ca. Enfin, je suis rédacteur en chef Amérique du Nord pour la section Jeux Vidéo de Geeks and Com' et je co-anime la balado-légendaire. PSN: AtotheG / Xbox live: Sparmoro