Le ciel est bleu, la température est agréable, une petite brise souffle sur votre visage. Vous avez de la difficulté à y croire, mais ce n’est pourtant pas la réalité. Vous êtes plutôt sur un terrain de Baseball, mais le tout vous semble si réel. Pourquoi cette impression ? C’est que vous jouez à MLB The Show 17, la nouvelle mouture de Sony de son jeu annuel du sport américain par excellence. Comme le dit si bien l’arbitre-en-chef lors d’un début de partie : Play Ball!

Fiche technique

  • Date de sortie : 28 mars 2017
  • Style : Sport
  • Classement ESRB / PEGI ESRB E / PEGI 3
  • Développeur : Sony Interactive Entertainment San Diego Studio 
  • Éditeur : Sony Interactive Entertainment 
  • Langue d’exploitation : Anglais 
  • Disponible sur PlayStation 4 exclusivement 
  • Testé sur PlayStation 4
  • Prix lors du test : 79.99$ CAD, 49.99€
  • Version envoyée par l’éditeur
  • Site officiel

Que la saison commence !

Comme à chaque début de saison de Baseball, Sony nous concocte une nouvelle mouture de son jeu annuel MLB The Show. Certains viendront se plaindre qu’il n’y a malheureusement aucune compétition pour Sony puisqu’ils sont les seuls détenteurs des droits de jeu pour la MLB. Comme plusieurs autres jeux de sport, notre première crainte est souvent de nous retrouver avec le même jeu que l’an passé avec pour seule nouveauté une mise à jour des équipes. Mais laissez-moi vous dire que les développeurs ne se sont pas assis sur leurs lauriers et qu’on se retrouve devant un jeu de qualité.

Pour débuter, ma première constatation est le nombre impressionnant de modes de jeu qui nous est offert dans MLB The Show 17. Chacun y trouvera son compte dans au moins une des possibilités. Un de plus gros mode et un de ceux que j’ai le plus appréciés est le mode Diamond Dynasty dans lequel nous devons remplir certaines missions en étant mis dans des situations précises pour gagner des récompenses exclusives. On se voit attribuer des cartes de joueurs et nous devons former la meilleure équipe possible avec les éléments dont nous disposons. On peut jouer des parties rapides de trois manches lorsque l’on dispose de peu de temps devant soi. Ajoutons à cela un mode Conquête dans lequel nous devons prendre le plus de territoire des États-Unis possible sur nos adversaires. Bref, il y a de quoi faire pendant des heures !

Deuxième mode : Le maintenant classique Road to the Show dans lequel nous incarnons un jeune joueur qui désire faire sa marque dans la grande ligue. Le fait le plus intéressant dans ce mode est la variété de choix qui peut se présenter à nous durant notre carrière. Chaque choix fait une différence face à ce qui nous arrivera et il devient alors plus intéressant de tenter différentes carrières dans le temps. On y revient en raison de la grande diversité qui existe.

Finalement, le mode Franchise est ce qu’il y a de plus traditionnel en termes de mode de jeu. On prend contrôle de notre équipe préféré (ou de plusieurs si on le désire) et on tente de remporter la Série mondiale. Rien n’est vraiment innovant de ce côté, mais le tout est fait de manière très efficace. Petit nouveau dans MLB The Show 17, le mode Retro dans lequel on a voulu imiter ce qui se faisait dans le passé comme jeu de balle, mais avec la qualité graphique d’aujourd’hui. Honnêtement, c’est drôle à la première occasion, mais on perd l’intérêt rapidement.

S’attarder aux petits détails

Ce qui fait une grande différence dans un jeu qui, on le sait, va revenir l’année suivante, c’est lorsque l’on s’attarde dans les petits détails. Par exemple, dans le cas d’un jeu de Baseball, c’est les animations qui reviennent après différentes actions. Que ce soit un coup de circuit, une victoire in extremis ou bien la célébration de la Série mondiale, il ne faut pas avoir l’impression d’avoir les mêmes séquences d’animation à chaque fois. Heureusement, c’est très varié et on apprécie grandement.

Autre aspect à ne pas négliger dans un jeu de sport : les interventions des analystes et commentateurs. Il est triste lorsqu’on entend la même phrase encore et encore d’un match à l’autre. Quand il est possible de connaître la prochaine réplique uniquement parce qu’elle revient systématiquement dans un contexte spécifique, cela devient risible. Mais les développeurs ont fait un travail colossal avec les employés du MLB Network afin d’enregistre multitudes de phrases différentes. On se surprend alors à écouter ce qu’ils ont à dire sur un lanceur en particulier ou sur la dernière situation gagnante dans lequel notre frappeur s’est retrouvé. Évidemment, on apprécie beaucoup plus si on maîtrise bien l’anglais.

Personnaliser son expérience

Avec le temps, MLB The Show s’est vu attribuer différentes façons de jouer au jeu. Que ce soit comme lanceur, comme frappeur, dans le champ ou en défensive, on sera mis dans plusieurs situations. Et selon la situation, on peut alors jouer de différentes manières. Ce qui est extraordinaire dans MLB The Show 17, c’est qu’on peut personnaliser notre façon de jouer. On ne vous impose rien et vous pouvez même changer en tout temps. Vous préférez lancer avec l’analogue de droite ? Parfait ! Vous désirez frapper avec les boutons ? Libre à vous ! Bref, on tente le coup avec chacune des alternatives possibles et on choisit ce que l’on préfère, ce n’est pas plus compliqué que cela.

Verdict

Pour les amoureux de la balle, MLB The Show 17 constitue l’apothéose du jeu de Baseball par excellence. On dénote plusieurs modes de jeu, un niveau graphique fort impressionnant et une grande flexibilité dans sa manière de jouer. Maintenant que le soleil pointe le bout du nez, il est grand temps de prendre l’air… dans votre salon !

NOTES
Note d'enthousiasme
9
PARTAGER
Planificateur numérique de jour, amateurs de jeux vidéo le soir, j'aime pas mal tous les genres et je peux en parler durant des heures, tant que cela se fait dans le respect. Ce n'est pas parce qu'un jeu est mauvais qu'il l'est pour tous. Sauf E.T. sur Atari. Ça, c'est mauvais.