Même avant que je ne sois proprement introduit à l’univers de Star Trek, j’avais cette image en tête d’un groupe d’aventuriers à leur poste de commande individuel à bord d’un énorme vaisseau spatial. Lorsque Star Trek : Bridge Crew a été présenté avec plusieurs acteurs de la série lors de l’E3 2016, les amateurs de la série s’imaginaient déjà réaliser leur rêve en sautant dans la chaise de leurs personnages préférés. Près d’un an et quelques délais plus tard, Star Trek : Bridge Crew est finalement disponible sur les plateformes de réalité virtuelle et voici notre test du jeu.

Fiche technique

  • Date de sortie : 30 mai 2017 
  • Style : Réalité Virtuelle / Simulation
  • Classement ESRB / PEGI : ESRB E 10+ / PEGI 7
  • Développeur : Red Storm Entertainment & Ubisoft Barcelone
  • Éditeur : Ubisoft
  • Langue d’exploitation : Français et Anglais
  • Disponible sur PC via Oculus Rift ou HTC Vive et PlayStation 4 avec PS VR
  • Testé sur Oculus Rift avec Touch Control
  • Prix lors du test : 59,99 $ CA / 49,99 €
  • Site officiel
  • Version envoyée par l’éditeur

Une réalité alternative

Star Trek : Bridge Crew nous plonge dans une réalité alternative qui se déroule parallèlement aux événements du film de Star Trek de 2009. Les joueurs sont donc plongés à bord du vaisseau Starfleet USS Aegis alors que l’équipage tente de trouver une nouvelle planète habitable pour les Vulcains suite à la destruction de leur habitat. Le vaisseau se dirige alors tout droit vers la région nommée La Tranchée qui est à ce moment occupée par les Klingons. Saurez-vous mener votre équipage à destination ?

Cette nouvelle expérience VR dans le monde de Star Trek nous fait vivre exactement l’expérience qu’on s’attendait à avoir. C’est-à-dire qu’un total de quatre joueurs se place dans chacun des postes de contrôle du USS Aegis et, en travaillant ensemble, les joueurs peuvent orchestrer les différentes parties de la station pour compléter les missions. Bref, plusieurs amateurs de la série peuvent enfin vivre leur rêve en direct de la station de commande.

Quatre postes de commande

Bien sûr, chaque station a des fonctions spécifiques en commençant par le capitaine qui doit s’assurer que les actions des autres membres de l’équipage se font en harmonie afin de compléter les missions. Il doit aussi répondre aux directives du Haut Commandement puisque c’est lui qui vous impose vos objectifs.

Ensuite, il y a le timonier qui peut diriger la station, choisir une trajectoire, suivre les vecteurs et ajuster l’accélérateur.

L’ingénieur, de son côté, doit s’arranger pour maintenir et ajuster le courant dans chaque secteur du vaisseau tout en contrôlant leur efficacité. Il peut aussi envoyer des équipes de réparations aux endroits clés afin de maintenir la flotte lors de combats.

Enfin, l’officier tactique doit scanner les objets dans les alentours afin de détecter tout signe de vie et il a accès aux armes du vaisseau comme les missiles pour pulvériser les ennemis sur notre chemin.

Une jouabilité limitée

Comme la plupart des jeux VR, Star Trek : Bridge Crew propose une jouabilité qui ressemble surtout à un simulateur. En effet, les mécaniques du titre s’arrêtent à activer les boutons qui sont sous nos yeux et donc de s’assurer de faire les bonnes actions au bon moment. Ne vous attendez pas à voir un jeu à la No Man’s Sky où vous avez la chance de visiter une panoplie de planète, puisque le jeu se déroule à bord du vaisseau avec quelques perspectives sur l’extérieur de celui-ci. Le jeu est donc entièrement statique ce qui, au moins, limite les nausées crée par plusieurs autres jeux VR.

Pour ma part, ce que j’ai bien aimé, c’était le fait que le joueur doit se concentrer et garder son calme pour s’assurer d’agir rapidement pour bien répondre aux commandes. Notre cerveau est donc mis à l’épreuve tout comme notre temps de réaction. On sait donc qu’on a que nous à blâmer lorsqu’on échoue. J’imagine d’ailleurs mal les joueurs de PS VR s’adonner à ce jeu puisque la précision des PS Move n’est tout simplement pas comparable à celle de l’Oculus Touch. Bref, tout ça pour dire que c’est plutôt une expérience amusante les premières fois, mais le problème c’est que le tout devient redondant assez rapidement vu les limitations dans la jouabilité.

Enfin, Star Trek : Bridge Crew ne propose pas un nombre de missions très diversifiés ce qui fait en sorte qu’on fait assez rapidement le tour de l’aventure et même le mode qui les génère de manière aléatoire est assez limité. Qui plus est, la qualité de l’intelligence artificielle est plutôt douteuse en solo ce qui fait en sorte que vous allez préférer jouer avec quelques amis.

Star Trek : Bridge Crew brille en multi

Bien que ce soit assez difficile de trouver une partie puisque la base de joueurs est visiblement encore trop petite, Star Trek : Bridge Crew se démarque surtout comme étant un premier jeu multijoueur VR qui en vaut la peine. Si vous avez la chance d’avoir quelques amis qui possèdent aussi un casque, vous pourrez plus facilement profiter de l’expérience unique offerte ici. Franchement, je n’ai jamais joué à un titre qui requérait autant de communication que celui-ci.

Chaque joueur doit être parfaitement synchronisé pour diriger le vaisseau dans la bonne direction et je me suis surtout plu à jouer le rôle de commandant pour m’assurer de maximiser cette synergie entre les membres de mon équipage. Surtout que plusieurs actions doivent carrément être faites en même temps qu’un autre, signe que vous devrez vraiment écouter les autres et être sur le qui-vive. Évidemment, c’est aussi un scénario parfait pour quelques chicanes si jamais un des joueurs traine un peu de la patte, mais c’est de bonne guerre et c’est ce qui rend l’expérience divertissante.

Un visuel superbe

Parmi les éléments qu’on ne peut pas reprocher aux développeurs, on dénote surtout le souci des détails alors que vous serez émerveillé dès la première fois que vous allez mettre votre casque de réalité virtuelle. Avant même de me lancer dans une mission quelconque, j’ai pris énormément de temps simplement à regarder autour de moi l’intérieur du vaisseau et les nombreux détails qui faisaient partie du décor. On a plus que jamais l’impression d’être plongé dans un vaisseau du futur tirer directement de l’univers. C’est simplement dommage que la plupart des personnages clés de la série soient complètement absents.

Conclusion

En terminant, Star Trek : Bridge Crew est une expérience VR un peu décevante en solo, mais qui en vaut assurément la peine en multijoueur à condition que vous soyez en mesure de trouver une partie ou quelques amis. Le jeu brille vraiment de tous ses feux lorsqu’on se plonge sur le USS Aegis avec d’autres humains et qu’on met notre capacité de communication à l’épreuve pour orienter chaque partie du vaisseau. Bref, c’est l’expérience rêvée qu’attendaient probablement bien des amateurs de la franchise.

NOTES
Note d'enthousiasme
7
PARTAGER
Anthony est comme Batman puisqu'il mène une double vie. De jour, c'est un simple banquier, mais le soir et les fins de semaine il se transforme en rédacteur de la section jeux vidéo sur Geeks & Com' où il partage sa passion. On peut dire qu'il aime presque tous les styles, mais il a quand même un petit faible supplémentaire pour les jeux narratifs et les JRPG !