La moindre des choses que l’on puisse dire, c’est que la famille de consoles Nintendo 3DS a eu droit à son lot de jeux de plateforme 2D. Malgré de très belles expériences parues l’an dernier avec Kirby : Planet Robobot et Poochy & Yoshi’s Wooly World, j’avais encore en tête mon aventure plutôt ordinaire dans l’univers de Chibi-Robo ! Zip Lash. C’est donc ce qui me faisait douter de la capacité de Nintendo à rendre le passage du monde des Pikmin à ce style de jeu intéressant. Or, Hey! Pikmin s’est finalement avéré plein de surprises et on vous en propose le test par ici.

Fiche technique

  • Date de sortie : 28 juillet 2017 
  • Style : Jeu de plateforme en 2D
  • Classement ESRB / PEGI : ESRB E10+ / PEGI 3
  • Développeur : Arzest
  • Éditeur : Nintendo
  • Langue d’exploitation : Offert en français
  • Exclusivité Nintendo 3DS
  • Testé sur New Nintendo 3DS XL
  • Prix lors du test : 49,99 $ CA / 33,99 €
  • Site officiel
  • Version envoyée par l’éditeur

Le grand voyage d’Olimar et ses Pikmin

Développé par le studio Arzest, formé de plusieurs anciens membres de Sega, Hey! Pikmin nous plonge encore dans la peau du Capitaine Olimar qui s’est encore perdu sur une nouvelle planète inconnue. Cette fois cependant, son vaisseau est toujours intact, mais il manque de Lumium qui sert d’essence afin que notre héros soit en mesure de retrouver son chemin vers la maison. Olimar part donc en quête de cette importante ressource en visitant plusieurs nouveaux endroits où, bien sûr, il fera équipe avec une panoplie de Pikmin qui l’aideront à capturer tout le nécessaire pour revenir chez lui.

Un jeu de plateforme 2D

Pour les besoins de la console, les créateurs de Hey! Pikmin ont dû complètement réimaginer le style de la série en la faisant passer d’un jeu de stratégie en temps réel à un jeu de plateforme 2D en défilement latéral. Dans l’aventure, notre héros, Olimar, est entièrement vulnérable puisqu’il est équipé de seulement un jet pack et démuni d’arme. Heureusement, l’appel des Pikmin dans la nature va lui donner un petit coup de main afin de lui permettre de traverser les nombreux obstacles qui se posent devant lui dans les nombreux tableaux que propose le jeu portable.

Étrangement, ce que j’aime beaucoup de Hey! Pikmin, c’est d’abord le fait que c’est un des rares jeux qui utilisent encore une des fonctionnalités principales de la console et je parle ici du stylet ainsi que son écran tactile. C’est donc principalement grâce à celui-ci que j’ai eu l’impression que le jeu faisait différent des nombreux autres jeux de plateformes 2D sur consoles mobiles ou de salons.

À la rescousse de tous les Pikmin

Ainsi, au lieu de se limiter à sauter d’une plateforme à l’autre, il faut regrouper le plus de Pikmin possibles et s’arranger pour qu’ils survivent jusqu’à la fin du tableau ce qui s’avère souvent une tâche ardue. Avec le stylet, on peut donc les lancer de gauche à droite de l’écran pour activer des obstacles, éliminer des ennemis ou pour aller chercher des objets hors de portée d’Olimar. Et bien sûr, il y a différents types de Pikmin qui vient varier un peu la jouabilité comme les Pikmin Bleus qui nagent ou les Pikmin jaunes qui peuvent être lancés loin et qui sont immunisés contre l’électricité. Il y a même des Pikmin qui volent pour empêcher Olimar de se blesser lorsqu’il descend au sol et d’autres qui sont en mesure de détruire des roches. Bref, ce n’est pas la diversité qui manque dans Hey! Pikmin.

Pour moi, c’est vraiment toute la partie de trouver les trésors dans chaque niveau et réussir à ramener 100 % des Pikmin en vie jusqu’à la fin de ceux-ci qui m’a gardé en haleine pendant toute l’histoire. Qui plus est, le jeu profite aussi des deux écrans de la console en prolongeant le champ de vision d’Olimar et on doit justement se servir des Pikmin pour atteindre ses endroits un peu trop loin. Mais bref, c’est surtout grâce aux nombreux casse-têtes qui sont conçus de manières très variées qu’on réussit à trouver la jouabilité amusante et originale. C’est aussi ce qui fait prolonger le plaisir et la durée de vie du jeu puisque j’ai refait plusieurs niveaux à quelques reprises simplement pour m’assurer d’avoir trouvé tous les secrets ainsi que tous les chemins possibles afin d’avoir un maximum de Lumium et de Pikmin dans mon village.

Parce que oui, ramener les Pikmin à bon port à chaque tableau nous permet de les ajouter à notre petit village de Pikmin qu’on peut visiter entre deux niveaux. Ceux-ci vont tenter de nettoyer les différentes régions du village pour découvrir des trésors et ainsi trouver encore plus de Lumium pour nous aider dans notre quête principale.

Toujours aussi mignon

Or, même si la jouabilité peut paraître simple à l’écrit, Hey! Pikmin offre un très bon défi qui m’a souvent forcé à réfléchir et à faire attention à chaque mouvement de mon personnage. C’est facile de lancer nos petits amis dans toutes les directions et en perdre un par mégarde alors que plusieurs ennemis se trouvent sur notre passage prêt à les dévorer. Ainsi, il est primordial de calculer chacun de nos gestes et d’anticiper les obstacles qui vont se poser devant vous.

Avec Hey! Pikmin, on ne peut pas non plus dire que la série a dérogé de son visuel très mignon. Effectivement, en plus de notre héros principal, les Pikmin ont un design toujours aussi adorable et on le constate encore plus avec les nombreuses animations dont ils font partie dans chaque monde. Qui plus est, le nouveau titre profite aussi d’un magnifique style artistique puisque chaque endroit visité a droit à un fantastique décor très détaillé même si tout est encore un peu pixelisé dû aux limitations de la console qui est sur le marché depuis 6 ans après tout.

Conclusion

On peut conclure que Hey! Pikmin est un bon petit jeu parfait pour les joueurs occasionnels qui aiment bien les aventures qui ne roulent pas à un rythme trop rapide. En effet, le nouveau titre du studio Arzest est plus un jeu de puzzle qu’un simple jeu de plateforme et il propose un bon défi pour le cerveau. Bref, tout ça pour dire que Hey ! Pikmin s’est avéré plus une surprise inattendue que la déception que j’anticipais avant d’y avoir joué et je crois qu’il peut s’adresser à un très large public sur la console portable de Nintendo. Je dirais même qu’il s’agit d’un bon titre pour les nouveaux initiés à cette populaire franchise, mais j’ai très hâte de voir une expérience plus complète sur Nintendo Switch dans un futur, je l’espère, pas trop lointain.

NOTES
Note d'enthousiasme
8
PARTAGER
Passionné de techno et surtout de jeux vidéo, j’ai un Baccalauréat en Administration des Affaires et j’adore mélanger les jeux vidéo à la finance. Curieux, je joue à presque tous les genres et je suis toujours prêt à essayer de nouvelles expériences vidéoludiques. Il y a toujours quelques nouveautés dans ma ludothèque prêtes à être jouées. Je suis le rédacteur en chef de Geeks & Com' et le responsable de la section Jeux vidéo.