Tout a déjà été inventé… ou presque. C’est pourquoi, de nos jours, on nous offre des copies ou des alternatives de ce qui existe déjà. Cependant, une imitation peut être flatteuse et même surpasser ce qu’elle tente d’imiter. L’équipe du studio montréalais Thunder Lotus Games ne s’en cache pas avec leur nouveau-né, Sundered. Ici, on s’inspire grandement des classiques comme Metroid ainsi que Castlevania. Peut-on parvenir à, du moins, égaliser la qualité à laquelle ces jeux nous ont habitués ou bien est-ce peine perdue ? Seul le test du jeu Sundered nous le dira !

Fiche technique

  • Date de sortie : 28 juillet 2017 
  • Style : Aventure 
  • Classement ESRB/PEGI ESRB T/PEGI 12
  • Développeur : Thunder Lotus Games
  • Éditeur : Thunder Lotus Games
  • Langue d’exploitation : Anglais, Français 
  • Disponible sur PlayStation 4 et PC 
  • Test effectué sur PlayStation 4
  • Prix lors du test : 26,99 $ CA/19,99 €
  • Site officiel
  • Version envoyée par l’éditeur

Se préparer pour le chaos

Vous incarnez Eshe, une magicienne plus puissante qu’elle n’y parait au départ. En fait, c’est plutôt au fil de l’aventure que celle-ci décuple sa force. Voyez-vous, on se trouve dans un labyrinthe gigantesque dans lequel on découvre peu à peu ses recoins et ses secrets. Le jeu est tout sauf linéaire : un segment est trop difficile, il est alors possible de passer par un autre chemin et tenter de trouver une autre alternative. Évidemment, certains passages sont bloqués sur notre route, il devient alors impératif de trouver le pouvoir qui convient afin de venir à bout de cette embuscade. La grande particularité est que le chemin que nous devons emprunter n’est pas nécessairement le même chaque fois qu’on y joue. Honnêtement, cela n’apporte pas grand-chose, mais ça reste intéressant comme approche.

Eshe dispose également de pouvoirs et ceux-ci peuvent être décuplés selon vos préférences. Êtes-vous plus du genre à attaquer sans relâche ou bien vous préférer la défense ? Faites comme il vous plait et apportez les modifications à votre héroïne.

Un style graphique particulier

Tout comme leur dernier titre Jotun, Thunder Lotus a décidé d’y aller avec un style graphique qui devient de moins en moins commun, mais qui reste toujours d’une grande qualité, lorsque bien réalisé. Fait à la main, on remarque immédiatement tout le travail acharné qui est derrière tout cela et on ne peut faire autrement qu’applaudir le résultat final. Somme toute, le style ancien et la nouvelle technologie d’aujourd’hui connaissent quelques difficultés puisqu’on retrouve des problèmes de rafraichissement d’images lorsqu’il y a trop d’éléments qui se retrouvent à l’écran, généralement lorsque l’on doit faire face à plusieurs ennemis. Ce n’est rien de trop grave, mais on espère que le tout sera ajusté lors d’une mise à jour.

Des boss gigantesque

Lors de votre premier périple dans Sundered, il y a un aspect en particulier que vous allez remarquer immédiatement. En fait, il s’agit peut-être du point principal qui restera gravé dans votre mémoire une fois le jeu terminé et même bien avant. Les boss que vous allez affronter durant votre périple sont tous absolument gigantesques. Par leur taille hors-norme, ils vont vous donner bien du fil à retordre en raison de leur grosseur à l’écran. Néanmoins, leur personnalité demeure, somme toute, attachante bien qu’ils se retrouvent du mauvais côté. Quoi qu’il en soit, on en garde d’excellents souvenirs et on ne peut qu’admirer le travail qui a été fait par les développeurs afin de s’assurer que notre parcours soit vraiment mémorable.

Certains y trouveront leur compte cependant puisque le niveau de difficulté lors de l’affrontement peut être particulièrement élevé. Cela dépend grandement de ce que vous avez fait jusqu’à maintenant. Assurez-vous d’être réellement prêt avant de tenter d’éliminer ces gigantesques ennemis. Ce qui est pratiquement une certitude, c’est qu’il vous faudra plus d’une fois afin de venir à bout d’un boss. L’apprentissage fait partie du jeu et cela rend le tout fort intéressant.

Malgré le fait que les boss soient une bonne épreuve, il arrive que notre frustration se fasse sentir à des moments où on s’y attend le moins. Une vague d’ennemi peut survenir de nulle part et c’est à ce moment que le duel semble être inégal. On veut nous éliminer pour de bon et cela parait très bien ! Il est juste dommage de devoir refaire tout le chemin accompli afin de retourner où nous étions rendus. Des gens comme moi y trouveront un défi avec cette difficulté non négligeable, mais d’autres personnes y verront uniquement une raison de laisser le jeu de côté rapidement et de passer à autre chose.

Des difficultés techniques

Comme je l’ai mentionné auparavant, le niveau de difficulté est mal balancé dans certains cas, ce qui fera rager certains joueurs. N’en demeure pas moins que l’on peut faire abstraction de cela et considérer le tout comme une montagne à surmonter plutôt que de s’abattre. Cependant, il reste tout de même un dernier point négatif de Sundered qui n’est aucunement surmontable et devient navrant. Les temps de téléchargement, lorsqu’il y en a, sont excessivement longs et viennent couper notre élan. Il n’est pas normal qu’en 2017 nous devions attendre encore une minute en moyenne avant que l’action reprenne. En toute sincérité, on ne devient pas frustré par le fait d’être mort une autre fois. C’est plutôt le fait de savoir que l’on va devoir attendre patiemment avant de reprendre l’aventure qui nous enrage. Au moins, l’équipe travaille d’arrache-pied afin de régler la situation, mais cela n’en demeure pas moins frustrant pour l’instant.

Conclusion

Sundered parvient à créer une surprise alors que l’on ne s’attendait pas à cela. D’une très grande beauté, d’une durée fort intéressante et disposant d’une excellente qualité, on est satisfait du résultat final. Si quelques pépins techniques viennent un peu gâcher le tout, il n’en reste pas moins que Thunder Lotus va dans la bonne direction en ce qui concerne leur avenir.

NOTES
Note d'enthousiasme
8
PARTAGER