Malgré quelques critiques à sa sortie, le premier opus de la franchise Project Cars avait réussi à conquérir le cœur des amoureux de voitures et les joueurs souhaitant obtenir une expérience réaliste et exigeante. Cependant, le titre développé par Slightly Mad Studios n’était pas sans défaut et il fallait s’y attendre pour cette jeune équipe ayant travaillé sur Need for Speed: Shift. Les développeurs sont rapidement retournés au travail pour nous proposer Project Cars 2 édité une nouvelle fois par Bandai Namco. L’équipe de Geeks and Com’ vous offre son avis complet de ce nouvel opus sur PC et tente de vous indiquer si les changements apportés permettent au titre d’être le meilleur de son genre !

Fiche technique

  • Date de sortie : 22 septembre 2017
  • Style : Course et simulation
  • Classement ESRB / PEGI : E / PEGI 3
  • Développeur : Slightly Mad Studios
  • Éditeur : Bandai Namco
  • Langue d’exploitation : Voix en Anglais, Textes en Français
  • Disponible sur PlayStation 4, Xbox One, PC
  • Évalué sur PC
  • Prix lors du test : 69.99 $ / 49,99 € 

Plus riche, plus beau et plus exigeant  !

Slightly Mad Studios n’a jamais caché ses ambitions concernant la franchise Project Cars. L’objectif est de proposer LA meilleure expérience vidéoludique de course automobile tant au niveau de la jouabilité qu’au niveau de la direction artistique. Cette fois-ci, les développeurs avaient la chance de profiter de leur expérience, mais aussi des nombreux retours des joueurs sur le premier opus de la série. Bien entendu, avoir autant de retours comprend également une dose de pression avec des attentes très élevées. Ayant moi-même bien apprécié Project Cars, je m’attendais à beaucoup pour Project Cars 2. Attention cependant, même s’il est beaucoup plus exigeant que son aîné et que ses concurrents, le titre demeure néanmoins très accessible avec de nombreux paramètres liés à la difficulté et à l’aide au pilotage. De quoi faire plaisir au puriste tout comme au néophyte !

Adapter sa conduite

L’une des principales nouveautés de ce Project Cars 2 est l’ajout du système LiveTrack 3.0. Certes le nom ne veut pas dire grand-chose, mais cette nouveauté apporte un vent de fraîcheur et augmente le réalisme de la série. Le LiveTrack 3.0 ajoute un système de météo dynamique, mais pas seulement. En intégrant de nombreuses conditions comme la pluie, la neige, le brouillard ainsi qu’un cycle jour/nuit, le système apporte aussi des modifications directement sur la piste. Alors que je parcourais les premiers tours de ma course, les nuages sont apparus et une pluie assez forte est tombée directement sur la piste. Très rapidement, j’ai remarqué que le LiveTrack 3.0 n’était pas seulement présent pour améliorer l’aspect visuel, mais aussi pour changer le comportement des voitures. Très rapidement, j’ai dû modifier ma conduite afin d’éviter de sortir de ma trajectoire ou pire encore perdre le contrôle de ma voiture et faire un tête à queue. J’ai été très surpris par le fonctionnement de cette nouveauté et elle apporte un réalisme très poussé que je n’avais encore jamais vu auparavant.

Une maniabilité et une jouabilité unique

Autre point fort de ce Project Cars 2 est le comportement des voitures. Au total, on retrouve aux alentours de 160 véhicules disponibles à la conduite. Bien entendu, ce n’est pas le catalogue le plus imposant lorsque l’on regarde vers ses concurrents. Cependant, les développeurs ont plutôt misé sur la qualité plutôt que la quantité. En effet, chaque voiture se comporte différente sur la piste et possède sa propre jouabilité. Que vous soyez au contrôle d’une monoplace ou encore d’une voiture prototype, il vous faut un temps d’adaptation. Ne vous entendez pas à maîtriser l’ensemble des voitures en quelques courses seulement. À ce niveau, j’étais extrêmement satisfait. Il y a longtemps que je souhaitais avoir ce type de fonctionnalité sur un jeu accessible et sans pour autant passer par les expériences de simulation.

Une intelligence artificielle parfois douteuse

Si la conduite de votre voiture demande un certain temps d’adaptation, les comportements de vos adversaires contrôlés par l’intelligence artificielle aussi. À de nombreuses reprises, j’ai eu la grande surprise d’apercevoir l’un de mes adversaires emprunter une trajectoire un peu étrange pour conserver son avance sur moi. Même si ce genre de comportement arrive à de nombreuses reprises dans la réalité, il est plutôt rare de constater ce genre de phénomène dans un jeu vidéo. Surtout lorsque l’intelligence artificielle semble plutôt vouloir accrocher votre voiture sans raison apparente. De ce côté le tout manque un peu de réalisme alors qu’habituellement les pilotes tentent de ne jamais entrer en contact avec les autres pour ne pas abîmer leur bolide. La franchise a toujours été exigeante, mais il faudrait peut-être, à mon humble avis, améliorer l’intelligence artificielle pour éviter de perdre une course dès le premier virage.

Des vues à couper le souffle

Je ne pouvais pas faire le test de Project Cars 2 sans aborder son aspect visuel. Le titre est sans doute l’un des plus beaux jeux de courses que j’ai eu la chance de jouer sur PC surtout avec la compatibilité 4k. À de nombreuses reprises, je me suis amusé à arrêter la course pour utiliser le mode photo et prendre de magnifiques clichés des voitures sur les plus beaux circuits du monde. Encore une fois, Slightly Mad Studios demeure très compétitif à ce niveau et remporte même peut-être le trophée.

Un mode carrière toujours aussi simple

Chaque expérience vidéoludique comporte son lot de défauts et c’est le cas aussi de Project Cars 2. Si nous pouvions pardonner les développeurs sur le premier opus de la franchise, nous ne pouvons le faire une nouvelle fois. La carrière a certes bénéficié d’ajouts de catégories et de quelques narrations de la part de notre ingénieur de course, mais demeure néanmoins très simple. Aucun de scénario, ni même de défis à devoir monter les différents échelons des catégories. Nous devons simplement enchaîner les courses et remporter les championnats pour avancer. Une fois arrivée à la fin de la meilleure catégorie disponible, il n’y a rien ! Vous pouvez simplement recommencer les épreuves auxquelles vous n’avez pas participé. J’aurai préféré peut-être un peu moins de disciplines, mais avec un peu plus d’enjeux et de sentiment de fierté.

Conclusion

Project Cars 2 est sans aucun doute l’une des meilleures expériences vidéoludiques automobiles que j’ai eu l’occasion d’essayer cette année en 2017. Selon moi, le jeu réussi a réparé les défauts du premier opus, mais aussi d’offrir des nouveautés intéressantes comme la météo dynamique et son effet sur la piste très réussis. Les développeurs de Slightly Mad Studios peuvent être fiers de leur travail, même si certains points restent tout de même à améliorer. Dans tous les cas, je garde un œil attentif sur le prochain projet du studio !

NOTES
Note
8
PARTAGER
Passionné de technologie, de musique, de jeux vidéo, de cinéma et de sports, je suis diplômé en communication. Depuis 2014, j'ai eu l'occasion d'écrire pour de nombreux sites tels que Game-Focus, l'Épée Légendaire et bien évidemment Geeks and Com'. J'ai également animé plusieurs émissions sur le web que ce soit des podcasts et des diffusions en direct notamment sur Gaming Live, l'ancienne Web-Tv de jeuxvideo.com. Je continue d'explorer ma passion pour la vidéo en ayant une chaîne YouTube connue sous le nom d'HypnoticMarc.