Depuis quelques années, Activision alterne entre plusieurs studios pour le développement du prochain opus de la série Call of duty. Cette fois-ci, Sledgehammer Games avait tout un défi : offrir une expérience vidéoludique à la hauteur des espérances de la communauté. Après avoir fait le saut dans le futur avec l’utilisation des exosquelettes, il était temps de revenir aux sources. Call of Duty WWII propose de prendre part, comme son nom l’indique, à la Deuxième Guerre mondiale. L’équipe de Geeks and Com‘ vous propose le test complet effectué sur Xbox One de ce tout nouveau chapitre de l’histoire de Call of duty. 

Fiche technique

  • Date de sortie : 3 novembre 2017
  • Style : Action / FPS
  • Classement ESRB / PEGI ESRB M / PEGI 18
  • Développeur : Sledgehammer Games
  • Éditeur : Activision
  • Langue d’exploitation : Disponible en français et en anglais
  • Disponible sur PC, PS4 et Xbox One
  • Évalué sur Xbox One
  • Prix lors du test : 79,99 $ CA / 59,99 €
  • Site officiel
  • Version envoyée par l’éditeur

La Deuxième Guerre mondiale

Tel que mentionné dans l’introduction de ce test, Call of Duty WWII se déroule lors de la Deuxième Guerre mondiale. La série fait, donc, un retour en arrière après avoir proposé de nombreux titres basés sur un futur plus ou moins rapproché. La communauté avait d’ailleurs furieusement critiqué ce choix et il est tout à fait normal que Sledgehammer Games, offrant son 3e opus de la franchise, tente de revenir aux sources et aux éléments qui ont fait le succès de Call of Duty. La campagne, le multijoueur et le mode zombie prennent place au cours des différents événements ayant débuté en 1939 jusqu’en 1945 avec l’opposition entre les Alliés et l’Axe.

Une campagne solo profonde et réussie

Il peut s’agir d’une surprise de débuter avec mon avis sur la campagne solo pour un test d’un opus de Call of Duty alors que ce dernier est principalement un jeu de tir à la première personne multijoueur. Cependant, la campagne solo de WWII est surprenante et selon moi c’est l’une des meilleures expériences vidéoludiques pour ce genre de jeu. La mise en scène est bien réalisée, les personnages sont attachants et possèdent une personnalité unique et sans oublier l’ambiance digne des plus grands films de guerre. Tous ces éléments permettent à la campagne solo de Call of Duty WWII d’être l’une des meilleures de la franchise, mais aussi d’apporter un vent de fraîcheur. L’aventure permet de participer aux plus grands événements de la Seconde Guerre mondiale, dont le débarquement de Normandie. Outre l’importance de ce conflit dans le dénouement de la guerre, nous sommes littéralement plongés en tant que joueur sur le champ de bataille avec les explosions, les tirs et la mort malheureuse de certains de nos camarades. Vous l’aurez compris, la campagne solo est beaucoup plus sombre que ces prédécesseurs autant dans son langage que dans son ambiance. Au total, on retrouve 11 missions relatant les différents événements importants de la Deuxième Guerre mondiale à travers les yeux de notre escouade.

L’apparition d’une jauge de vie

En terme de jouabilité, la campagne solo continue d’innover et propose désormais une jauge de vie. Contrairement aux autres opus de la série, il n’est maintenant plus possible de simplement se cacher pour que notre santé soit de retour à 100 %. En effet, il faut maintenant demander de l’aide à ses camarades de combats afin d’avoir des trousses de premiers soins et pour restaurer sa santé. Attention, il faut un certain temps avant que votre collègue puisse distribuer des trousses, vous devez donc les utiliser uniquement lorsque vous en avez besoin. À noter qu’il également possible d’obtenir des caisses de munitions et certaines armes spéciales selon nos camarades dans notre escouade.

Une direction artistique améliorée

C’est un fait, la série Call of Duty n’a jamais fait fortune ni son succès avec son incroyable direction artistique et son moteur graphique. Je dois cependant avouer que WWII est franchement très joli. Que ce soit pour les effets de lumière ou encore dans la gestion et la modélisation des visages des personnages, la campagne solo permet de constater que les développeurs de Sledgehammer Games ont travaillé très fort pour améliorer la réputation de la franchise en ce qui concerne sa direction artistique. Bien entendu, le tout ajoute du réalisme, mais permet aussi une meilleure immersion et un sentiment d’appartenance pour les différents personnages que nous rencontrons au fil de l’aventure.

Un multijoueur classique

Sans doute l’un des points les moins surprenants de ce Call of Duty WWII, le titre propose une expérience multijoueur classique qui fera plaisir aux plus nostalgiques d’entres-nous. Ici il n’est pas question d’exosquelettes ou encore de double saut. On retrouve des affrontements de soldats sur des cartes plus ou moins grandes sans la possibilité de contrôler des véhicules. Certes, cela peu en décevoir certains, mais selon moi il était nécessaire de revenir aux fondamentaux. Heureusement, les développeurs ont tout de même ajouté certaines nouveautés dont notamment le mode Capture de drapeau, mais aussi un mode de jeux inspirés du football américain dans lequel on doit transporter un ballon jusqu’à la zone indiquée pour marquer des points. Outre ces petites nouveautés, on retrouve toujours le système de prestige d’arme et de personnage.

Choisir sa Division !

Autre nouveauté intégrée dans ce Call of Duty WWII est l’utilisation des Divisions. Ces dernières peuvent sembler très intéressantes, mais pour être franc, elles n’ajoutent pas grand-chose à l’expérience globale. On se retrouve principalement avec 4 bonus passifs et actifs au fil du temps, tout en appliquant un bonus à une classe d’arme spécifique. Cependant, l’ajout des caisses de récompenses qui peuvent être récupéré à l’aide de missions et de défis (ou encore avec de l’argent réel) sont des nouveautés pour la franchise Call of Duty qui tente vouloir s’approcher des expériences disponibles sur le marché et très populaires telles que Battlefield 1 ou même Destiny 2.

Un hub central tout comme Destiny 

Call of Duty WWII s’inspire fortement d’une autre licence détenue par Activision : Destiny. Ce n’est pas vraiment un secret surtout si on prend le temps de regarder l’une des nouveautés principales du jeu qui consiste à la création d’un hub central permettant de rencontrer ses amis, mais aussi de s’entraîner avec toutes les armes du jeu, d’explorer les différentes séries de points d’élimination, accepter de nouveaux défis ou encore affronter ses amis dans un mode 1 vs 1. Le tout fonctionne parfaitement et donne un élément plus intéressant à la personnalisation des personnages déjà disponible depuis plusieurs opus. Cette fois-ci, j’ai trouvé fort agréable d’organiser des tournois de match 1 vs 1 et de pouvoir les observer en direct sans aucun chargement tout en pouvant les reconnaître simplement avec leur vêtement et casque personnalisés. Une petite nouveauté intéressante qui permet à la franchise de monter la barre un peu plus haute.

Le retour des zombies nazis

Confirmé dès l’annonce de Call of Duty WWII, le mode zombie est de retour cette fois-ci avec une ambiance beaucoup plus sombre et qui utilise la même direction artistique que le mode solo. Que ce soit en coopération en local ou en ligne, le mode zombie m’a franchement bien impressionné. Je n’ai jamais été un grand amateur de célèbre mode, mais j’adore mon expérience jusqu’à maintenant. On y retrouve toujours la possibilité d’incarner plusieurs personnages et de parcourir la seule carte disponible pour le moment qui comporte de nombreux secrets. Les développeurs de Sledgehammer Games ont aussi ajouté les modifications d’armes et de compétences tout en améliorant l’interface globale du jeu.

Conclusion

Call of Duty WWII est selon l’un des meilleurs opus de la franchise ! Le mode solo est beaucoup plus complet et soigné en offrant une ambiance sombre et une mise en scène réussie. Le multijoueur reprend les fondamentaux du genre tout en y intégrant quelques nouveautés. Le mode zombie est sans doute l’un des plus réussis autant dans ses séquences de gameplay que dans son habillage visuel et sonore. Le studio Sledgehammer Games a réussi son pari et selon moi de nombreux amateurs seront au rendez-vous pour Call of Duty WWII.

NOTES
Note
8.5
PARTAGER
Passionné de technologie, de musique, de jeux vidéo, de cinéma et de sports, j'étudie présentement en Animation et Recherche Culturelle à l'UQAM. Malgré mon jeune âge, j'ai déjà quelques expériences dans le domaine des communications. Rédacteur pendant 1 an pour le site Game-Focus, j'ai ensuite rejoint l'équipe de l'Épée Légendaire jusqu'à la fusion avec l'équipe Geeks and Com'. J'ai aussi eu l’occasion d'être streamer pour le site français Jeuxvideo.com. Je continue d'explorer ma passion pour la vidéo en ayant une chaîne YouTube connue sous le nom d'HypnoticMarc.