Par le passé, Sony nous avait habitué à développer des jeux de quiz régulièrement sur ses consoles. Notamment, la série Buzz! avait connu passablement de succès à travers les années. Toutefois, aucun jeu de quiz n’est paru de leur part depuis l’avènement de la PlayStation 4. La gamme de jeu PlayLink tend à vouloir faire changer les choses avec Knowledge is Power qui entre dans la tradition des jeux de quiz interactifs tels que présentés dans les jeux télévisés. Voici ce que l’équipe de Geeks and Com’ en a pensé.

Fiche technique

  • Date de sortie : 24 octobre 2017 
  • Style : Party / Quiz
  • Classement ESRB / PEGI ESRB T / PEGI 3
  • Développeur : Wish Studios
  • Éditeur : Sony Interactive Entertainment Europe
  • Langue d’exploitation : Questions en anglais, application mobile en français
  • Disponible sur PlayStation 4 (Exclusif)
  • Prix lors du test : 26,99 $ CA / 19,99 €
  • Site officiel
  • Version envoyée par l’éditeur

Qu’est-ce que PlayLink?

Avant toute chose, il est important d’expliquer en quelques lignes qu’est-ce que PlayLink, une nouvelle gamme ou famille de jeu sur la PlayStation 4, d’autant plus que Sony a l’air à y fonder de bons espoirs. Rapidement, il s’agit de jeux se contrôlant à l’aide d’une application téléchargée sur un appareil mobile. Que ce soit sur cellulaire ou sur tablette, sur iOS ou Android, chaque jeu possède son application compagnon nécessaire pour jouer. Lors de fêtes ou de regroupement, il est ainsi facile de jouer en groupe sans avoir une collection de manettes pour tout le monde.

De plus, les jeux sont orientés vers une accessibilité pour tous, sans discrimination pour l’âge ou même les aptitudes ou goûts envers les jeux vidéos. Le jeu qui nous intéresse ici entre justement dans cette catégorie. Effectivement, étant un jeu de quiz, ça ne prend pas nécessairement des habiletés spécifiques pour être en mesure de performer à Knowledge is Power.

L’utilisation de PlayLink dans ce dernier se fait par l’utilisation de l’appareil mobile comme outil de réponse. En effet, lorsqu’une question est posée par le jeu sur la PS4, les joueurs doivent répondre sur l’application de leur appareil. De cette manière, les réponses sont cachées et l’interaction entre les participants et le quiz est complète.

Un jeu de quiz comme les autres?

Personnellement, je suis un amateur de jeux de quiz de tous genres. Que ce soit en jeu de table ou vidéo, mon intérêt vers ceux-ci m’amenait à être un bon candidat pour Knowledge is Power. Est-ce que j’ai été comblé? Pas tout à fait. En effet, la conception du quiz est, à mon avis, quelque peu inégale.

Tout d’abord, par rapport aux questions, elles sont variées et regroupées en grandes familles. À première vue, ce point est une réussite pour Knowledge is Power, toutefois, il est difficile de sortir des ses regroupements de questions pendant une partie. Par exemple, les joueurs ont la chance de voter pour une catégorie à chaque manche du match mais ce choix sera conservé pour toute la partie. C’est à dire que la famille de question déterminé au début sera presque conservée jusqu’au jeu final.

Ensuite, outre la possibilité de répondre sur son appareil mobile, l’utilisation de ce dernier est une partie intégrale de l’expérience de jeu de Knowledge is Power. En effet, lors de la réponses aux questions, il faut choisir un choix sur notre écran mobile mais également déjouer des pièges posés par les autres joueurs. Ceux-ci sont intéressants mais parfois trop intenses surtout s’ils sont orientés tous vers la même personne. Étant donné que leurs effets s’additionnent, il est des fois très difficile de réussir à choisir notre réponse et on perd énormément de points.

Néanmoins, il faut noter que dans une partie, à part les manches normales où la réponse à des choix de réponse le plus vite possible est de mise, trois autres changent le rythme tout en utilisant l’appareil mobile d’une autre façon. Par exemple, glisser des réponses ensemble pour faire des associations ainsi que d’utiliser le principe de Tinder en glissant la réponse à gauche ou à droite tout dépendant de où se situe celle-ci par rapport à la question. En dernier lieu, le jeu sert à départage les joueurs pour avoir qu’un seul gagnant. Le principe des pièges est encore présent et encore plus important au point où que la plupart du temps le meneur finit par se faire dépasser et ce, même par le dernier joueur.

Conclusion

Malgré ses petites imperfections, Knowledge is Power est amusant surtout lors de fêtes avec des amis. À deux joueurs, le plaisir est plutôt limité car l’utilisation de pièges sur notre unique adversaire est particulièrement ennuyeux et retarde le court normal d’une partie. Ceci dit, il satisfera les amateurs de quiz qui attendaient une version PS4 pour jouer à ce type de jeu de questions de façon interactive. Un peu dispendieux, à mon avis, mais une très belle activité à faire entre amis ou en famille. Si les questions avaient été traduites en français, le potentiel de Knowledge is Power aurait été beaucoup plus grand pour plusieurs utilisateurs.

NOTES
note d'enthousiasme
7
PARTAGER
Gamer depuis le moment où il a lancé ses premiers œufs sur Birdo dans Mario bros 2, François partage ses moments libres entre sa PS4, sa guitare et un terrain de soccer.Ses journées normales tournent autour des technologies de l'information où sa profession de géomaticien lui permet d'être geek même dans son milieu de travail.