La franchise SingStar n’a pas vraiment besoin de présentation auprès des amateurs de PlayStation. Depuis sa première itération en 2004, un bon nombre de titres ont fait leur apparition dans la série au fil du temps. Cette fois, SingStar Celebration amène la série dans un modernisme et une facilité d’accès propre à l’auditoire qu’il tente de rejoindre. Est-ce que le pari tenté par Sony est réussi? Notre test!

Fiche technique

  • Date de sortie : 22 novembre 2017 
  • Style : Social / Musique et rythme
  • Classement ESRB / PEGI ESRB T / PEGI 12
  • Développeur : Sony Interactive London Studio
  • Éditeur : Sony Interactive Entertainment America
  • Langue d’exploitation : Disponible en français
  • Exclusif à la PlayStation 4
  • Prix lors du test : 29,99 $ CA / 18,99 €
  • Site officiel
  • Version envoyée par l’éditeur

Une recette connue

Lors de la prise en main de SingStar Celebration, les amateurs de la série SingStar ne seront pas dépaysés surtout à cause des ressemblances avec les dernières itérations de la franchise. De plus, ne vous méprenez pas, SingStar Celebration ne réinvente pas le genre. Il s’agit bien d’un jeu de chant uniquement où la succession des chansons et la liste de lecture musicale sont, en quelques sortes, les raisons principales de jouer.

Tout comme précédemment, SingStar Celebration comprend une trentaine de chansons de différents genres musicaux. De la pop à la musique alternative en passant par la musique électronique/dance, les goûts de la plupart des joueurs seront comblés. Pour ceux en voulant un peu plus, le SingStore est toujours présent où il est possible d’acheter des titres à la pièce ou dans un pack d’artiste. Si vous aviez déjà acheté des chansons dans les versions antérieures de SingStar, notez qu’elles sont disponibles sans frais et ce même si l’achat avait été fait sur PlayStation 3.

Un réseau social musical

SingStar est devenu avec les années une sorte de réseau social musical où les joueurs peuvent partager leur performances en ligne pour se comparer avec d’autres participants à travers le monde. Que ce soit de façon uniquement numérique par un classement des joueurs selon leurs points obtenus suite à la réussite d’une chanson ou par la soumission d’une vidéo, l’emphase est mis énormément sur le côté social du titre.

Pour ce qui est des vidéos, celles-ci sont captées à l’aide de la PlayStation Camera qui nous filme pendant nos séances de chant et prend également quelques photos. À la fin de chaque chanson, SingStar nous montre le résultat de la vidéo et tente de prendre une photo pour immortaliser notre performance. À mon avis, c’est un peu agaçant. Au lieu de nous obliger à subir ces étapes, elles devraient être optionnelles pour permettre aux gens aimant partager leurs séances de jeu sur SingStar ou sur les réseaux sociaux conventionnels. Personnellement, je trouve que nous ne sommes pas toujours à notre meilleur en faisant du karaoké d’autant plus que souvent, nous avons notre téléphone mobile dans le visage.

Et PlayLink dans tout ça?

Tout comme expliqué dans le test de Knowledge is Power, PlayLink est une nouvelle gamme de jeu élaborée par Sony utilisant des appareils mobiles (cellulaires ou tablettes) pour rehausser l’expérience de jeu présente sur console et permettre de démocratiser les jeux vidéos à des auditoires moins traditionnels. Ici encore, SingStar Celebration possède sa propre application iOS et Android permettant aux joueurs de participer à des séances de karaoké très facilement.

Une fois téléchargée et installée sur notre appareil, l’application compagnon SingStar reconnait le jeu facilement et permet principalement deux choses : l’utilisation d’un micro et la gestion de listes de lecture. Dans le premier cas, deux joueurs peuvent jouer simultanément à SingStar Celebration en ayant chacun le appareil mobile faisant office de microphone. Contrairement à ce que je pensais, le résultat est impressionnant et il y a même une jauge de puissance affichée sur le micro de l’application indiquant si nous chantons assez fort.

Personnellement, je n’avais de micro physique sous la main pour comparer la qualité de captation de son des appareils mobiles mais étant donné que le but premier de la gamme PlayLink est de rejoindre le plus grand auditoire possible, l’utilisation des mobiles est très efficace.

Deuxièmement, l’application compagnon SingStar permet de créer des listes de lecture en temps réel lues par le jeu sur PlayStation 4. Donc, facilement avec leur appareil, les joueurs peuvent devenir des DJs et préparer d’avance quelles chansons feront partie de leur séance de karaoke. Au départ, je trouvais la fonction quelque peu inutile jusqu’à je l’utilise et réalise qu’on pouvait gagner beaucoup de temps et d’efficacité en préparant nos listes d’avance.

Conclusion

SingStar Celebration ne réinvente pas la roue du genre des jeux de chant. Toutefois, la simplicité de son interface et l’intégration facile et intuitive de l’application PlayLink en font une expérience intéressante pour vos réunions de famille ou entres amis. Seul, le divertissement et passablement moins important. Le catalogue musical de base est, à mon avis, correct mais aurait pu être un peu plus garni forçant moins les joueurs a devoir acheter des chansons supplémentaires. Toutefois, la possibilité de récupérer nos achats passés est appréciée. SingStar Celebration est un bon ajout a votre bibliothèque de jeux de fêtes ou à celle des amateurs de la série.

NOTES
note d'enthousiasme
7.5
PARTAGER
Gamer depuis le moment où il a lancé ses premiers œufs sur Birdo dans Mario bros 2, François partage ses moments libres entre sa PS4, sa guitare et un terrain de soccer.Ses journées normales tournent autour des technologies de l'information où sa profession de géomaticien lui permet d'être geek même dans son milieu de travail.