ParDominika est une jeune danseuse de ballet. Après un terrible accident sur scène, elle doit mettre sa prodigieuse carrière de côté. Son oncle la recrute (de force) pour faire partie des services secrets russes. Dominika et plusieurs autres jeunes femmes sont entrainées à utiliser leurs charmes et leurs corps afin de servir les intérêts du gouvernement russe. Dominika a un grand potentiel et elle devient rapidement l’un des meilleurs agents. Sa première mission sera de prendre contact avec Nathaniel, un agent de la CIA déployé en Russie. C’est alors qu’un dangereux jeu de séduction et de manipulation s’engage entre les deux.

Fiche technique

  • Titre original : Red Sparrow
  • Titre québécois : Le moineau rouge
  • Date de sortie : 2 mars 2018 (Canada) | 4 avril 2018 (France)
  • Réalisé par : Francis Lawrence
  • Scénario par : Justin Haythe (basé sur le livre de Jason Matthews)
  • Acteurs : Jennifer Lawrence, Joel Edgerton, Matthias Schoenaerts, Charlotte Rampling, Mary-Louise Parker, Jeremy Irons
  • Distributeur : 20th Century Fox
  • Genre : Espionnage, Mystère, Suspense
  • Durée : 139 min
  • Classement : 18A
  • Pays d’origine : États-Unis
  • Langue : Anglais (aussi en français)

Red Sparrow, une solide histoire d’espionnage

L’histoire de Red Sparrow est un feu roulant de rebondissement. Alliant espionnage et suspense, le scénario, bien que très lent, nous tient en haleine durant 2 h 20. Je ne peux pas trop parler du scénario étant donné que ça pourrait révéler plusieurs aspects de ce film qui sont fort intéressants. Toutefois, je peux dire que le scénario m’a grandement surpris par divers revirements de situation.

L’histoire nous plonge dans la vie de cette jeune femme que son destin est bouleversé par un accident et sa nouvelle carrière ne sera pas de tout repos. Et ça, le scénario nous le fait grandement ressentir. Tout au long du film, il y a une grande brutalité. Celle-ci se manifeste durant l’entrainement avec une sexualité forcée et durant des interrogatoires (la torture). Par moment, les scènes sont très dures à regarder. Non pas parce que c’est de la violence gratuite, mais bien que ce n’est pas normal de voir ce genre de scènes. Avec tout ça, le film nous montre ce que c’est de se sacrifier pour la nation.

Je trouve que Red Sparrow a beaucoup de similitudes avec Atomic Blonde (2017). Ce sont deux films d’espionnages mettant en scène un personnage féminin fort et qui passe de durs moments (violence, brutalité). Par contre, l’action était beaucoup plus présente dans Atomic Blonde même si je m’attendais à en voir plus. Dans Red Sparrow, c’est beaucoup plus l’aspect espionnage qui prend le dessus. Et la manière dont l’histoire est présentée, il y a une intrigue constante.

Jennifer Lawrence, séductrice et dangereuse

Jennifer Lawrence incarne avec brio le personnage de Dominika. Elle dégage à la fois une sensualité et une froideur. Dans le film, il y a une scène de nudité complète pour l’actrice. Je me questionne à la pertinence de cette scène puisqu’elle n’apporte rien de particulier et elle aurait pu être expliquée de manière verbale. Déjà qu’auparavant, il y avait une scène semblable (dans un contexte autre) où elle est en petite tenue.

Aussi, la distribution du film est vraiment bonne avec Joel Edgerton, Matthias Schoenaerts, Charlotte Rampling, Mary-Louise Parker, Jeremy Irons. Joel Edgerton incarne l’agent de la CIA. Avec le personnage de Jennifer Lawrence, ils incarnent très bien ce jeu dangereux de la séduction avec l’espionnage. Les autres acteurs ont des rôles un peu plus secondaires, mais ils viennent soutenir l’intrigue principale à merveille.

 

Bref, Red Sparrow propose une histoire d’espionnage géniale où l’action se passe en Russie. Bien que le scénario soit très lent, l’intrigue qui est racontée conserve un intérêt et une tension du début à la fin. Red Sparrow avec Game Night est sans aucun doute mes films favoris en ce début d’année 2018. Je vous conseille fortement de voir ce film qui s’adresse à un public mature.

NOTES
La réalisation
9
Le scénario et l’histoire
9
Le jeu des acteurs
9
Le plaisir durant le visionnement
9
PARTAGER
Designer UX/UI et amateur de la pop-culture et de la culture asiatique (surtout la Corée du Sud avec sa K-Pop et ses K-Drama et le Japon), je suis l’un des fondateurs du site web la Zone TechnoCulturelle et maintenant, je suis rédacteur en chef de la section Culture Geek du site web Geeks and Com'. Je produis du contenu de tout type sur ce qui me passionne. C’est majoritairement des critiques écrites, mais de temps en temps, j’aime bien faire des vidéos unboxing et des critiques vidéo (Entrer dans la Zone) ou encore des baladodiffusions (Entre les cases de 2013 à 2015).