Nos impressions du Video Games Live à Québec et Montréal !

0

Scène-Video-Games-Live-Québec

Dans un précédent article, nous revenions sur le phénomène Video Games Live avant sa venue à Québec. Et bien, ça y est, la première représentation dans la plus vieille ville d’Amérique du Nord a eu lieu ! Nous avons pu y assister, ainsi qu’à celle de Montréal et nous tenions à vous faire part de nos impressions. Alors, que vaut la setlist de cette nouvelle tournée ? Est-ce qu’il y en a pour tous les goûts ? Découvrez-le ci-dessous !

Un spectacle rassembleur et rythmé

Il ne faut pas se le cacher, le Video Games Live vise principalement les joueur.euse.s. Ce sont eux.elles qui vont suivre l’actualité des tournées, en parler et se sentir le plus connecté.e.s à ce qui est diffusé sur les écrans. Mais, comme cela est très bien expliqué par la communication du VGL et par Tommy Tallarico sur scène, le spectacle rassemble de façon bien plus large.

En effet, si vous êtes un.e joueur.euse et que vous aimez les musiques de vos jeux favoris, quoi de mieux que de pouvoir les découvrir sur scène ? Mais si vous n’êtes pas familier.ère avec les différents univers ou très peu, est-ce intéressant ? Et bien oui, complètement ! Il faut comprendre que le concert peut être vécu de différentes manières. Vous pouvez ressentir de la nostalgie et de l’excitation de redécouvrir vos jeux et morceaux favoris mais, vous pouvez aussi apprécier un superbe concert symphonique. Tommy Tallarico explique que le jeu-vidéo est un art et qu’en créant ce type de concert, il voulait le démontrer. Il a voulu reconnecter les joueur.euse.s à la musique symphonique et faire comprendre aux non initié.e.s qu’il.elle.s peuvent venir écouter un orchestre symphonique basé sur les jeux-vidéo.

N’ayez donc aucune crainte d’y aller avec un parent ou un.e ami.e non connaisseur.seuse Non seulement il.elle.s apprécieront la musique mais en plus il.elle.s ne s’ennuieront pas ! Le spectacle est, en effet, très bien rythmé. Les morceaux sont parfois entrecoupés d’interventions de la part de Tommy qui utilise humour et anecdotes pour faire passer ses messages mais, aussi, de différentes vidéos humoristiques. Si, en plus de tout cela, vous prenez en compte l’entracte de vingt minutes, les 2H30 passent à une vitesse folle !

Video-Games-Live-Tommy-Tallarico-Bryan-Deans

Une setlist inégale mais plaisante

Alors, justement, parlons concrètement du contenu des ces 2H30. Bien entendu, comme toutes les impressions, il s’agit uniquement d’un avis personnel et je vais éviter de tout dévoiler.

Une chose est sûre, le concert a démarré avec énergie ! En effet, après que le chef d’orchestre Bryan Deans se soit installé, Tommy est arrivé sur scène avec une magnifique guitare Spiderman et c’était parti pour un medley Castlevania ! Autant vous dire que la salle était bien en forme après ce passage. La suite du spectacle était un peu plus inégale à mon sens. Je vous rappelle que le Video Games Live existe depuis 16 ans et chaque tournée fait disparaître certains morceaux joués lors des tournées précédentes pour en ajouter de nouveaux. Alors cela ne veut pas dire qu’il n’y a que des jeux récents, bien au contraire !

Je suis ravi d’avoir eu des classiques comme Mario ou The Legend of Zelda et enchanté d’avoir pu entendre du Kingdom Hearts et du Chrono Trigger. Mais j’ai été un peu plus surpris par des choix comme Uncharted 2 ou l’extension Mists of Pandaria de World of Warcraft. Les musiques étaient belles, cela ne fait aucun doute mais, je ne m’y attendais vraiment pas. J’aurais préféré avoir d’autres grosses licences à la place comme Halo ou The Elder Scrolls. Au-delà de cela, sans tout dévoiler, il y en a vraiment pour tous les goûts. Que ce soit en termes de genres de jeux-vidéo ou au niveau du rythme musical, je pense que tout le monde a été servi. Nous avons aussi eu l’occasion de découvrir le groupe montréalais Tri-Fantasy qui est venu interpréter deux morceaux. Et bien entendu, le clou du spectacle de cette tournée 2018, c’était Pokémon ! Après avoir déchaîné la salle avec les musiques des jeux, l’orchestre, Bryan et Tommy ont accueilli Jason Paige sur scène. Le chanteur du générique du premier dessin animé Pokémon nous a tous ravi.e.s et fait chanter en cœur.

L’avis de François

Comme Luc vous le mentionnait précédemment, Video Games Live est une expérience pouvant rejoindre un auditoire assez large du moment que ce dernier apprécie la musique (notamment classique). Il est certain que la plupart des spectateurs étaient des joueurs ou joueuses qui étaient vendus au départ par le genre musical présenté. Toutefois, le public qui s’est présenté au Théâtre Saint-Denis de Montréal était plus varié que je ne le croyais. Ayant personnellement déjà assisté à une représentation de VGL dans la métropole québécoise il y a quelques années, mes souvenirs face à la clientèle présente par le passé  ont été trahis par ce que j’ai pu percevoir hier soir.

Une fois la première pièce terminée, la foule a commencé à se réchauffer. Notamment après la première allocution de Tommy Tallarico qui a déridé l’audience. Encouragé par ce dernier, les interactions avec l’orchestre ont monté en crescendo tout le long de la soirée allant jusqu’au point que des cris de joie pouvaient être entendus au début de chaque pièce. Tout comme avec la prestation de Québec, je dirais que le répertoire de morceaux exécuté pendant le spectacle était quelque peu inégal. En effet, la plupart des grands classiques ont été joués mais certains ajouts ne semblaient pas faire l’unanimité. J’ai senti un peu le même sentiment que Luc avec la pièce de Mists of Pandaria mais, surtout sur la musique de Undertale qui ne semblait rejoindre qu’une partie spécifique de l’auditoire.

Ceci étant dit, la soirée a passé extrêmement vite et au final, je crois l’avoir préféré à ma première expérience. En effet, même avec l’inégalité des pièces, elles s’enchaînaient très bien. De plus, comme Luc, j’ai adoré la présence du trio Tri Fantasy qui montre que nous avons une relève dans la région de Montréal. Finalement, le clou de la soirée a été, pour moi aussi, la présence de Jason Paige, le chanteur de la série télé Pokémon. Il a tout simplement survolté la foule et mis un terme à une super belle soirée! Mention honorable aussi au fait qu’il ait placé quelques mots de français dans son interprétation.

Au final, j’ai vraiment apprécié le spectacle du Video Games Live à Québec ! C’était la première fois pour moi et j’en suis ressorti avec la voix cassée. Ce qui est bon signe. C’est un concert où tout le monde peut apprécier quelque chose, où les joueur.euse.s redécouvrent leurs jeux favoris et où personne n’a le temps de s’ennuyer. Le seul désavantage d’avoir une foule de passionné.e.s, c’est que vous n’entendrez jamais les premières notes des morceaux. Mais c’est ce qui fait le charme d’un événement où les gens sont connectés par la même passion. Longue vie aux jeux-vidéo, à leurs musiques et aux expériences comme celle proposée par le VGL !

PARTAGER
Éternel rêveur bercé par la culture geek depuis des années, je me laisse surtout porter par le cinéma, la littérature, les séries et les jeux-vidéo. Curieux de nature, j'aime découvrir de nouvelles choses et les partager avec les autres. Dans un registre plus large, je suis un grand fan d'Histoire, je pratique la photographie, je suis un Disney fan et je reste toujours en admiration devant l'art au sens large.