L’année 2017 a été marquée par les jeux LEGO. Après la fin de LEGO Dimensions et les sorties de LEGO Worlds, LEGO City Undercover sur Switch et LEGO Ninjago : le film, les développeurs de TT Games sont revenus aux bases des jeux LEGO avec un jeu licencié, LEGO Marvel Super Heroes 2, la suite du jeu de 2013. Est-ce que la nouvelle aventure saura redonner ses ailes aux jeux LEGO après quelques jeux en dents de scie ? La réponse dans le test.

Fiche technique

  • Date de sortie : 14 novembre 2017 
  • Style : Jeu de plateforme
  • Classement ESRB/PEGI : ESRB E/PEGI 7
  • Développeur : TT Games
  • Éditeur : Warner Bros interactive
  • Langue d’exploitation : Anglais et français
  • Disponible sur PlayStation 4, Xbox One, PC, Nintendo Switch 
  • Testé sur Nintendo Switch
  • Prix lors du test : 79,99 $ CA/59,99 €
  • Site officiel
  • Version envoyée par l’éditeur

Une aventure fidèle à l’univers Marvel

Pour cette nouvelle aventure, les développeurs ont fait appel à Kurt Busiek, l’auteur de l’arc historique des Avengers « Kang Dynasty » afin de coécrire l’histoire. Et ça fait du bien ! Les auteurs ont imaginé une histoire qui paraît farfelue à première vue, mais qui, au final, rend honneur aux nombreuses licences de Marvel. L’histoire débute alors que les Gardiens de la Galaxie sont attaqués par l’armée de Kang le Conquérant, qui veut fusionner différentes Terres en une seule pour la diriger comme un vrai tyran.

Comme Kang peut se promener dans le temps et dans l’espace, on se retrouve à passer d’un univers à l’autre tout en voyageant dans le temps. Au cours de l’aventure d’une durée d’un peu plus de 10 heures, il faudra parcourir pas moins de 18 destinations, du Manhattan de Spider-Man à l’Angleterre médiévale, en passant par l’univers du Dr. Strange. Les différents univers sont reliés par un très grand monde ouvert qui permet de se balader dans l’univers et de rencontrer les nombreux personnages non jouables de l’Univers.

Une panoplie de personnages

D’ailleurs, comme dans le temps avec les jeux Harry Potter et le Pirate des Caraïbes, les développeurs ont accordé une très grande place aux personnages, qui sont plus d’une centaine de héros déblocables dans l’aventure, en comptant toutes les variations des personnages, comme Peter Parker et les nombreuses versions de Spider-Man.

De plus, contrairement aux derniers jeux LEGO que j’ai eu l’occasion de tester sur ce site, on sent vraiment la différence entre les personnages. Les développeurs sont sortis du corps du personnage type avec une tête, un torse et des jambes. Ils ont des manières de marcher, de voler et même de tirer différentes. L’aventure nous oblige à utiliser la majorité de ceux-ci au cours des missions, puisque les personnages sont souvent séparés en équipes de trois héros, qui n’ont a priori aucun lien ensemble, afin de terminer les missions. Cependant, outre ces moments, on se retrouve souvent à utiliser les trois mêmes personnages en raison d’une jouabilité trop souvent limitée.

Le problème de la jouabilité toujours présent

Les anti-Assassin’s Creed ou Call of Duty ont souvent reproché aux développeurs de ne jamais régler les problèmes de ces séries en raison de la sortie rapprochée des différents opus. Dans le cas des jeux LEGO, avec quatre sorties au cours de la dernière année, c’est effectivement le cas et cela nuit encore à l’expérience de jeu. Les niveaux sont toujours dans le même moule, à savoir détruire des briques, voler, actionner des interrupteurs et se battre contre des ennemis.

Qui plus est, le jeu manque cruellement d’informations sur la direction à prendre ou les missions à réaliser, sauf dans le monde ouvert. Il n’y a aucune indication dans le jeu. Il m’est parfois arrivé de tourner en rond pendant de nombreuses minutes avant de trouver quoi faire pour terminer le niveau, alors imaginez un enfant !

Heureusement, avec les nombreux univers et le monde ouvert énormément riche, on retrouve plus de missions annexes, de mini-jeux et de phases d’exploration qu’à l’habitude. Cependant, il faut passer au travers des phases répétitives avant de commencer à s’amuser. Une fois que c’est fait, LEGO Marvel Super Heroes 2 est probablement le jeu LEGO le plus amusant que j’ai pu tester dans les dernières années.

Surtout que les développeurs ont réglé les nombreux problèmes techniques qui se trouvaient dans LEGO Ninjago : le film. Les ralentissements sont bien moins nombreux et les décors sont beaucoup plus soignés, notamment au niveau de l’eau et du feu. La caméra reste toutefois un très gros problème, elle qui ne suit pas toujours les personnages.

Conclusion

En conclusion, les amateurs de jeux LEGO Marvel Super Heroes 2 trouveront leur compte dans ce retour aux sources après quelques jeux qui sortent des sentiers battus. Cette nouvelle mouture rend honneur aux différents univers de Marvel en mélangeant les personnages et les destinations d’une manière satisfaisante. Même si les niveaux sont parfois répétitifs, les nombreux problèmes techniques des précédents opus étant en partie réglés, la panoplie de personnages et d’univers permettront aux plus jeunes comme aux plus vieux d’avoir plusieurs heures de plaisir.

NOTES
Score global
8
PARTAGER
Passionné de jeux vidéo et de sports, j'étudie présentement en Communication publique à l'Université Laval. Je suis aussi journaliste sportif pour le journal Impact Campus.