Quand les opérateurs se découvrent un réseau « 4G »

1

Le consommateur découvre ces derniers temps de nombreuses publicités pour les réseaux 4G développés par les opérateurs. Chacun y va de ses annonces de débits importants, de sa couverture la plus grande ou encore des nouvelles opportunités apportées par ce type de service.Telus-4G

On peut alors se demander comment certains opérateurs peuvent, du jour au lendemain, annoncer avoir déployé un réseau 4G immense, ou bien encore comment certains clients profitaient déja du réseau 4G sans même le savoir!

De la 3G+ à la 4G : parfois une simple prouesse marketing

La prouesse n’est en fait qu’une simple transformation marketing. Alors qu’aux États-Unis par exemple, Verizon annonce son réseau 4G LTE comme « le réseau 4G le plus avancé et le plus rapide en Amérique », T-Mobile se vante d’avoir le plus grand réseau 4G d’Amérique. La différence ? Le terme LTE n’apparait aucunement sur le site de ce dernier.bell-4g

Cette mention n’est pourtant pas un détail. Alors que la technologie LTE, au départ présentée comme la 3,9G et communément admise comme 4G, permet d’atteindre des débits dépassant les 100 megabits par seconde, la « 4G » utilisée par T-Mobile et de plus en plus d’opérateurs ne permet pas de dépasser les 42 mégabits par seconde pour ne parler que de vitesse. Mais les technologiques diffèrent également sur d’autres caractéristiques techniques (temps de latence…).

Une situation rendue possible par l’Union Internationale des Télécommunications

Cette nouvelle appellation a été rendue possible par l’Union Internationale des Télécommunications (ITU), qui a assoupli en décembre dernier sa définition de 4G en incluant les réseaux LTE, Wimax et HSPA+. Ce dernier était jusqu’à présent présenté comme de la 3G+.bell-amcr

Au Canada, le consommateur se retrouve donc avec des publicités comme celle ci-dessus, lui expliquant qu’il utilisait en fait depuis 2009 un réseau 4G sans même le savoir! Ce type de campagne est actuellement déployé par les opérateurs Bell et Telus.

Alors que ce type d’annonces ne peut que contribuer à la confusion chez le consommateur, on peut se demander comment les opérateurs vont axer leurs campagnes de publicité lorsque les réseaux LTE et Wimax seront réellement déployés à grande échelle. Verra-t-on fleurir des mentions « 5G » à ce moment la ?

Pour aller plus loin, je vous conseille la lecture des billets de Maxime Johnson sur son blog :

(Mise à jour 2 mars 2011)Rogers-LTE-RedBoard

 

Pour sa part, Rogers précise dans l’article Rogers confirms LTE deployment; invests in Canada’s “Digital Fast Lane” publié sur son blog que le terme 4G ne sera utilisé par Rogers que pour un réseau au moins en LTE. Cela doit éviter la confusion dans la tête du consommateur… même si je ne suis pas sûr que les annonces des autres opérateurs rendent l’offre mobile claire.

Finally, a note on 4G: While there is confusion about what constitutes 4G technology, we won’t use that term to refer to the HSPA+ technology that Rogers first introduced in North America in 2009. When Rogers says 4G, we mean LTE.

(Mise à jour 9 mars 2011)Videotron-4G-Communique-de-presse

Videotron vient tout juste de publier un communiqué de presse (cf. Le réseau 4G de Vidéotron : le plus interconnecté à la fibre optique au Québec) pour annoncer la 4G sur son réseau… qui utilise le HSPA +. L’opérateur précise cependant que « ces évolutions technologiques s’inscrivent dans la démarche évolutive que préconise l’International Telecommunications Union (ITU) pour attribuer une norme 4G à un réseau mobile ».

Vidéotron a déjà mis en place la technologie du Direct Tunnel, qui permet aux données mobiles d’emprunter la voie la plus directe au sein du réseau. Le recours à cette technologie réduit le délai de latence du réseau et améliore, du coup, l’efficacité des transmissions. Par ailleurs, l’entreprise conduit actuellement des tests en vue de l’implantation de la technologie HSPA+ à double canaux (Dual Carrier), qui lui permettra d’offrir des vitesses mobiles allant jusqu’à 42 Mbit/s. Un premier appareil intelligent HSPA+ et une première clé Internet pouvant atteindre des vitesses de 42 Mbit/s seront d’ailleurs offerts au printemps 2011. Ces appareils permettront aux entreprises et consommateurs de profiter du plein potentiel du réseau mobile 4G de Vidéotron.

(Mise à jour – Octobre 2011)

Isolé dans sa position, Rogers a finalement décidé de céder lui aussi et d’appeler son réseau 4G à partir du HSPA+… Malheureusement compréhensif d’un point de vue commercial pour « ne pas perdre » les consommateurs mais cela reste malheureusement dommage d’un point de vue technologique.

PARTAGER
Féru de nouvelles technologies,constamment à la recherche de nouveaux produits à essayer et analyser. Qu'il s'agisse de téléphones, de tablettes ou autres gadgets électroniques, je me passionne pour tout ce qui est innovant et qu'il saura se distinguer de ce qui est actuellement sur le marché. Trouver le produit parfait, un jour? Peut être, mais après les avoir tous essayés!