Wikipedia ferme son site pour protester contre les lois PIPA / SOPA

0
Crédits : Gary Cameron/REUTERS

L’encyclopédie participative en ligne Wikipedia, sixième site le plus visité du monde, va fermer son site internet en langue anglaise pendant 24 heures ce mercredi dans le monde entier pour protester contre deux propositions de loi aux États-unis : le Stop Online Piracy Act (SOPA) présentée à la Chambre des représentants et le PROTECT IP Act (PIPA) au Sénat. Celles-ci visent à renforcer la lutte contre le téléchargement illégal en obligeant notamment un site tiers à bloquer l’accès à d’autres sites dont les offres violent les lois américaines sur le droit d’auteur.

Selon Wikimedia, la fondation derrière l’encyclopédie, si elles étaient votées, ces lois endommageraient gravement l’Internet libre et ouvert, dont Wikipedia. Ainsi elles feraient du tort à la gratuité de l’internet et auraient pour effet de produire de nouveaux outils de censure de sites Web internationaux à l’intérieur des États-Unis.

Nous dépendons d’une infrastructure légale qui nous permet de publier nos sites. Et nous dépendons d’une infrastructure légale qui permet aussi à d’autres sites d’héberger du contenu produit par les utilisateurs, qu’il s’agisse d’information ou d’avis personnels. Le rôle principal des projets Wikimedia consiste à organiser et rassembler le savoir mondial. Nous l’intégrons dans son contexte et permettons à nos visiteurs de le comprendre.

Mais ce savoir doit être publié à un endroit où tout un chacun peut y accéder et l’utiliser. Si ce contenu pouvait être censuré sans autre forme de procès, cela serait néfaste pour qui veut exprimer son opinion, pour le public, et pour Wikimedia. Si l’on ne peut s’exprimer que si l’on a les moyens d’affronter des défis juridiques, ou si une opinion doit être approuvée au préalable par quelqu’un qui les a, on ne trouvera plus sur internet qu’un même ensemble d’idées consensuelles.

Kat Walsh, qui appartient au conseil d’administration de la Wikimedia Foundation

Je nourris l’espoir que, lorsque Wikipedia fermera le 18 janvier, les internautes comprendront que nous le faisons pour nos lecteurs. Nous soutenons le droit de chacun à la liberté d’opinion et à la liberté d’expression. Nous estimons que tout le monde devrait avoir accès à du matériel éducatif pour un large éventail de sujets, même s’ils ne peuvent pas le payer. Nous croyons à un internet libre et ouvert où l’information peut être partagée sans entrave. Nous croyons que des propositions de loi telles que SOPA ou PIPA, ou d’autres lois similaires en cours de discussion à l’intérieur ou à l’extérieur des États-Unis, ne font pas avancer les intérêts du grand public. Vous pourrez prendre connaissance ici d’une liste de très bonnes raisons de vous opposer à SOPA et PIPA, proposée par l’Electronic Frontier Foundation.

Sue Gardner, Directrice générale de la Wikimedia Foundation

L’encyclopédie en ligne n’est pas le seul gros joueur Internet à se battre contre ces projets. Google, Facebook, Yahoo!, eBay, AOL, Twitter, LinkedIn, Mozilla Foundation et Zynga ont tous cosigné une lettre contre le SOPA (PDF).

D’autres également vont également prendre des mesures pour marquer leur opposition à ces lois. C’est le cas notamment de Reddit, Mozilla, WordPress et BoingBoing.

Vous pouvez retrouver une liste des sites/entreprises participants à cette journée de protestation ainsi qu’une liste des entreprises qui supportent la SOPA / PIPA.

Wordpres-PIPA-SOPA-2012

Voici une vidéo pour mieux comprendre les lois PIPA / SOPA :

Source : English Wikipedia anti-SOPA blackout/fr – Wikipedia

Pour aller plus loin :

PARTAGER
Éditeur de Geeks and Com', je suis un passionné de nouvelles technologies, de sport et de tout ce qui touche au monde des communications/marketing. Je suis également consultant en communication numérique pour Signature sur le Saint-Laurent (construction du nouveau pont Champlain à Montréal).