Test du LG G3 sous Android 4.4 KitKat

6

LG G3 - Test Geeks and Com -2

Après avoir eu une phase difficile et avoir déçu les utilisateurs par des appareils jamais mis à jour, LG avait surpris avec un G2 très intéressant et que nous avions bien noté l’année dernière. Présenté il y a quelques mois déjà, le LG G3 se propose de reprendre le flambeau d’appareil phare de LG, tout en « simplifiant le quotidien » de ses utilisateurs.

Nous allons donc voir si le nouveau haut de gamme du constructeur coréen peut sortir la tête haute face aux autres haut de gamme actuels.

Caractéristiques techniques du LG G3

Affichage
  • 5,2″ IPS Quad HD (2 560 x 1 440)
  • Densité de pixels: 538 ppi
Dimensions146.3 x 74.6 x 8.9 mm (Hauteur x Largeur x Épaisseur)
Poids149 grammes
ProcesseurProcesseur Qualcomm Snapdragon 801 quadricœur 2,5 GHz Krait 400, Adreno 330
Mémoire
  • 2 ou 3 Go de RAM (version testée 3 Go de RAM)
  • 16 ou 32 Go de mémoire interne (version testée 32 Go)
  • Mémoire extensible avec carte de mémoire MicroSD (128 Go maximum)
Système d’exploitationAndroid 4.4 KitKat- La version Android testée est la 4.4.2
Appareil photo / vidéo
  • Appareil photo principal : 13 Mégapixels, OIS +, Autofocus / Flash Dual LED / Zoom (Numérique)
  • Caméra vidéo principale : 4K Ultra HD @ 30 fps
  • Appareil photo secondaire : 2,1 mégapixels
Codecs supportés
  • Audio : MP3, M4A, WAV, AMR, WMA, MKA, FLAC, OGG, MID, XMF, VORBIS
  • Vidéo : MP4, AVI, DIVX, 3GP, WMV, ASF, MKV, WebM, TS, K3G, SKM, FLV, OGM
Connectivité
  • Connecteur Micro-USB / USB 2.0
  • Bluetooth 4.0 LE (APT-x)
  • NFC
  • WiFi : 802.11 a/b/g/n/ac
  • Radio FM sur certaines versions (pas la version testée au Canada)
  • Infrarouge
  • 4G LTE catégorie 4m à 150 Mbps
BatterieBatterie de 3 000 mAh amovible

Design et finition

Le LG G3 reprend dans les grandes lignes ce qui a fait la force de son prédécesseur, en cherchant à améliorer ce qui était possible suite aux commentaires des utilisateurs.

Par exemple, les boutons arrières qui sont désormais le signe distinctif des appareils LG, sont plus gros et plus fermes, et donc beaucoup plus agréables et faciles à utiliser. J’ai eu par exemple beaucoup moins d’erreurs en cherchant à monter le son dans une vidéo, alors que j’avais tendance à éteindre l’écran dans la même situation avec le G2.

Le fait de positionner les boutons de commande à l’arrière permet à LG de conserver un excellent ratio taille d’écran / dimensions de l’appareil, avec un écran 5,5 pouces dans un encombrement relativement faible. Il est clair que l’on n’est pas face à un petit téléphone, mais je trouve qu’il reste très agréable à utiliser, même à une seule main.

Alors que certains s’attendaient à un boîtier en métal, ce n’est finalement pas le cas. LG a fait de beaux progrès et offre un boîtier très bien fini avec un aspect métallique. Cela permet donc d’obtenir un aspect premium, sans pour autant alourdir trop l’appareil.

A noter enfin que la batterie est amovible, ce qui est une belle amélioration par rapport au LG G2. L’arrière de l’appareil s’ouvre pour laisser accès à la batterie, au port micro SIM et à la carte micro SD.

LG G3 vs LG G2 - Test Geeks and Com -4

Connectivité

Le LG G3 offre exactement les mêmes possibilités que le G2 en termes de connectivité. Cela est loin d’être négatif, car ce dernier était déjà excellent à l’époque : on retrouve donc LTE jusqu’à 150mbps, du NFC, du Bluetooth 4.0, du Wifi 802.11ac et même de l’infrarouge. Seul l’USB 3 est absent, mais quand on voit la taille des connecteurs des appareils Samsung, cela n’est pas forcément un mal.

Je n’ai constaté aucun problème de réception ni de qualité d’appel. Le LG G3 a toujours eu une réception très semblable au Lumia 1020 que j’avais en même temps et j’ai pu régulièrement obtenir des débits de 30mbps au centre-ville de Montréal sur le réseau de Rogers, ce qui est largement suffisant pour une utilisation agréable de l’internet.

Malheureusement, le chargement sans fil au standard QI n’est pas disponible au Canada, le modèle canadien étant basé sur la variante de AT&T qui supporte la norme PMA. De plus, pour que le G3 soit compatible avec le chargement sans fil, il faut s’équiper d’une coque spécifique, en plus du chargeur de LG.

Écran

L’écran du LG G2 était déjà l’un des principaux points positifs et c’est vraiment un argument déterminant sur le LG G3. Il s’agit actuellement du premier cellulaire disponible au Canada disposant d’une résolution Quad-HD (2560 x 1440) et si l’on peut se demander en premier lieu à quoi cela sert d’avoir une telle densité de pixels, lors de la visualisation de contenus multimédias ou de la lecture de textes, on se rend rapidement compte des apports.

LG indique avoir mis en place de nouvelles fonctions sur son écran afin de réduire sa consommation énergétique et ménager la batterie de l’appareil. Par exemple, le rafraîchissement de l’écran s’ajuste suivant le contenu affiché, ce qui permet par exemple de consommer moins lorsque l’on affiche une image fixe qu’une vidéo.

Les angles de vision sont très bons avec la possibilité de regarder facilement une vidéo à plusieurs sans avoir besoin d’être réellement en face de l’appareil. J’ai remarqué également une progression au niveau de la luminosité, avec dans l’ensemble un écran plus lumineux au niveau maximum.

Enfin, la partie protection de l’écran est assurée par le verre Corning Gorilla 3, ce qui devrait lui permettre de résister à la plupart des petites rayures de la vie quotidienne.

Il s’agit à mon avis du plus bel écran disponible actuellement sur le marché, à moins que l’on préfère l’effet plus saturé des écrans Super AMOLED. J’ai eu en tout cas beaucoup de plaisir à regarder des séries sur cet écran durant plusieurs heures.

Performances du LG G3

Le LG G3 a une fiche technique très intéressante, avec un processeur Qualcomm Snapdragon 801 quadricœurs à 2,5 GHz, ainsi qu’un GPU Adreno 330, le tout accompagné par 3GB de RAM.

Dans les faits, l’appareil est très fluide et ne ralentit quasiment jamais. Même les jeux les plus gourmands se sont révélés fluides, même si la plupart n’utilisent pas la très haute résolution du G3 et pourraient donc se révéler moins réactifs en résolution native.

Pour les plus curieux au niveau de la puissance brute, voici les résultats des tests dans Antutu et Geekbench 3. On remarquera que certains tests placent le G3 en dessous d’autres appareils haut de gamme. La forte résolution de l’écran nécessitant une plus grande puissance de calcul est ici en cause.

Système d’exploitation et applications propres au LG G3

LG, tout comme la plupart des constructeurs Android a décidé de personnaliser l’interface d’Android. On retrouve par exemple la vision de LG du multitâches ou encore la possibilité de personnaliser de nombreux aspects de l’appareil. Reste que par rapport au LG G2, un énorme chemin a été parcouru par le constructeur : l’interface est beaucoup plus sobre et agréable, et beaucoup moins de logiciels sont préinstallés.

Au contraire, lors du premier allumage, l’appareil demande à l’utilisateur quelles sont les fonctions qui l’intéressent, et seules celles-ci sont installées, libérant de la mémoire pour le reste. On pourra cependant regretter la nécessité de réinitialiser l’appareil si on change d’avis.

On regrettera par contre que certaines traductions approximatives, voire sans aucun sens, subsistent dans certaines langues. En francais du Canada par exemple, « steps » pour le compteur de pas a été traduit par « étapes », et une capture d’écran donnera lieu à un message incompréhensible « copié dans plateau clip », alors que le français de France est traduit correctement par « Copié dans le presse papier ». Cela reste frustrant pour un appareil haut de gamme comme le G3.

Déverrouillage

Le fait que les boutons soient à l’arrière de l’appareil a forcé LG a trouver une manière de déverrouiller l’écran sans avoir besoin de retourner le téléphone. On procède donc à la manière de certains Nokia, et comme sur le G2, en tapant rapidement deux fois sur l’écran pour le déverrouiller. On peut également utiliser le bouton à l’arrière de l’appareil évidemment.

LG a fortement amélioré la réactivité de cette fonction, et je l’ai beaucoup plus utilisée que sur le G2. Par ailleurs, il est désormais possible de déverrouiller le téléphone en faisant un schéma à quatre points directement sur l’écran éteint. C’est très pratique et permet de garder une sécurité en place sans trop perdre de temps.

Clavier personnalisable

Si cela peut sembler surprenant de parler du clavier comme une nouveauté, c’est surtout l’attention qui a été portée à la personnalisation qui est appréciable. LG a fait un gros travail pour permettre à l’utilisateur de choisir la taille de ses touches, la taille du clavier en lui-même ou même la disposition des caractères spéciaux qu’il utilise le plus.

Cela permet réellement de s’approprier le clavier sans avoir besoin d’en télécharger un supplémentaire, et on gagne donc du temps en s’habituant plus facilement aux raccourcis.

QuickMemo

Comme sur les appareils précédents de la marque, l’utilisateur peut lancer à tout moment la fonction QuickMemo grâce à un bouton dédié dans la barre de notifications. Celle-ci lui permet de dessiner ou d’écrire en surimpression avec la possibilité de partager le résultat ou de le sauvegarder. Lorsque l’on en prend l’habitude, cette fonction est vraiment très pratique pour une prise de note rapide.

Cela ne remplace bien évidemment pas un véritable logiciel de prise de notes, mais cette solution a pour avantage d’être très rapide à activer.

Boutons de navigation

Il est possible sur le LG G3, comme sur son prédécesseur, de personnaliser la barre de navigation. Au-delà de la possibilité de choisir la couleur entre noir et blanc, il est également possible de choisir l’ordre des boutons et même d’en ajouter un quatrième pour la fonction QuickMemo ou la barre de notifications.

Laisser le choix à l’utilisateur sur ce point est vraiment bien vu de la part de LG, car passer d’un appareil à l’autre nécessite souvent de réapprendre ses réflexes, les constructeurs ne s’étant pas tous mis d’accord sur la position du bouton retour ou menu par exemple.

Personnalisation des icônes

Depuis le G2, LG laisse la possibilité à l’utilisateur de modifier la taille et l’icône des applications sur les écrans d’accueil de l’appareil. C’est très pratique si on veut mettre en avant une application ou que l’on souhaite personnaliser plus en profondeur l’interface. Il est par contre dommage que cette fonctionnalité ne soit pas étendue au menu d’applications en lui même.

Smart Bulletin et Smart Notice

En cherchant à simplifier la vie de ses utilisateurs, LG a mis en place deux nouveaux endroits où l’on pourra consulter des informations jugées pertinentes par LG. Une page du bureau, située tout à gauche, affiche par exemple les informations de « G Health », l’application chargée de compter les pas effectués dans la journée, ou encore des astuces d’utilisation de l’appareil.

Smart Notice est un menu déroulant présent sur le principal widget de l’écran d’accueil et qui affiche également des informations tout au cours de la journée, par exemple que vous n’avez toujours pas rappelé un appel manqué ou encore que votre batterie est bientôt vide et qu’il faudrait peut être activer le mode d’économie d’énergie.

L’idée est bonne, mais sur la durée je me suis assez peu servi de cette fonction, en particulier car les informations n’étaient pas assez nombreuses. Il y a fort à parier que LG va ajouter différents types de notifications plus pertinentes dans le futur.

QSlide

LG a pris une approche différente à celle de Samsung en ce qui concerne le multitâches. Par exemple, à tout moment l’utilisateur peut ouvrir une mini application « Q Slide » en surimpression sur son écran, sans quitter ce qu’il est en train de faire. Le système permet de gérer la transparence de ces fenêtres très facilement. Il est d’ailleurs possible d’afficher plusieurs de ces applications en même temps et de retrouver la sensation d’un ordinateur avec du multifenêtre.

Émetteur infra-rouge

Comme la plupart des haut de gamme actuels, le LG G3 intègre un émetteur infrarouge lui permettant de servir de télécommande universelle. Son utilisation est très facile, il suffit par exemple de choisir la marque et le type d’appareils afin de pouvoir chercher la bonne fréquence. Je n’ai eu aucun problème à paramétrer plusieurs appareils tels que TV, terminal cable, amplificateur hifi.

Petit ajout fait par LG et que j’ai trouvé très pratique à l’utilisation : vous pouvez définir quel est votre réseau wifi à la maison et le téléphone affichera automatiquement la télécommande dans la barre de notifications lorsque vous y serez connecté. Cela fait gagner beaucoup de temps et incite à utiliser plus souvent la télécommande.

Mode invité

L’approche prise par LG pour le mode invité sur l’appareil est très intéressante : selon le code ou schéma de déverrouillage que l’utilisateur utilise, l’appareil sait s’il doit ouvrir le bureau complet ou seulement le compte invité. Cela simplifie donc la manipulation pour les personnes qui passent souvent leur appareil à leurs enfants par exemple.

LG a d’ailleurs éliminé le principal problème du G2 à ce niveau : il n’est désormais plus nécessaire d’utiliser un schéma, on peut également utiliser la fonction Knock On ou un simple mot de passe pour activer le compte invité.

Enfin, il faut tout de même faire attention lorsque l’on choisit les applications accessibles dans le mode invité, car il ne s’agit pas d’un compte distinct comme on pourrait le voir sur une tablette. Les utilisateurs du mode invité auront donc accès aux mêmes informations que l’utilisateur principal si on donne accès à des applications de réseaux sociaux ou de courriels par exemple.

Autonomie

Le LG G2 était un excellent élève au niveau de l’autonomie. Il était équipé d’une batterie de 3000 mAh, pour un écran de 5,2 pouces. Le constructeur a fait le choix de conserver la même capacité de batterie, tout en intégrant un écran 0,3 pouce plus grand, ainsi qu’une résolution bien supérieure.

Malgré la meilleure efficacité énergétique du Snapdragon 801 et l’ajustement automatique de la fréquence de rafraîchissement, le LG G3 est un peu moins bon sur cet aspect.

Concrètement, je n’ai jamais eu de mal à finir mes longues journées, même en utilisation intensive. Il m’a été en revanche plus difficile de tenir deux jours, même en utilisation moyenne, alors que je n’avais pas ce problème avec le G2. Le nouvel appareil de LG est donc loin d’être mauvais, mais impressionne moins sur cet aspect.

LG G3 vs LG G2 - Test Geeks and Com -6

Appareil Photo et Vidéo du LG G2

Appareil Photo

LG a décidé de suivra la même logique que pour le reste de son interface : simplifier le tout le plus possible. On retrouve par exemple la possibilité d’appuyer n’importe où sur l’écran pour prendre un cliché. C’est très facile et pratique. On retrouve également dans les réglages la possibilité de choisir des modes de prise de vue si on le souhaite, mais ceux-ci ne viennent pas encombrer l’écran en tout temps.

On peut par exemple prendre des photos en utilisant deux caméras en même temps, comme le propose Samsung, ou encore prendre une photo avec différents focus afin de choisir par la suite lequel on préfère. J’apprécie d’ailleurs l’approche prise par LG ici : au lieu de faire un traitement logiciel, souvent très approximatif, des différents focus, le LG G3 prend cinq photos différentes, ce qui prend plus de temps, mais offre de bien meilleurs résultats si l’on ne bouge pas entre les prises de vue.

Certains pourront cependant être déçus du manque d’options qui découle de la simplification effectuée par LG sur son interface. On est donc pas mal limité dans ce que l’on peut faire, si jamais on décide de ne pas utiliser le mode automatique.

La qualité des photos est très bonne, le capteur de 13 mégapixels offrant des clichés détaillés et des couleurs réalistes. La mise au point est par ailleurs très rapide, et le laser mis en avant par LG dans ses publicités y est sans doute pour beaucoup.

De nuit, l’appareil s’en sort clairement moins bien qu’un HTC One ou un Nokia Lumia 1020, ce qui est logique. Il se débrouille par contre plutôt bien en mode automatique, en faisant des photos assez peu bruitées. Il améliore légèrement les performances du G2 a ce niveau, qui était déjà plutôt bon.

Dans l’ensemble, cela reste un très bon appareil pour dépanner et il se situe parmi les meilleurs de sa catégorie (Samsung Galaxy S5, Sony Xperia Z2…)

Voici le diaporama avec nos différentes photos de test. Vous pouvez également les retrouver dans notre galerie Flickr consacrée au LG G3 :

Caméra vidéo

Rien à redire sur la qualité des vidéos en 1080p, avec un ajustement de la luminosité rapide et une stabilisation optique qui se débrouille très bien sans entraîner de saccades dans l’image. Les séquences filmées en 4K sont pour leur part limitées à 5 minutes, comme sur la plupart des appareils de la compétition. Avec un débit d’environ 30MB par seconde pour le 4K contre 20 pour le 1080P, il faudra prévoir beaucoup d’espace de stockage. Le rendu est là aussi très bon.

Un mode slow motion, absent du G2, a également fait son apparition, même si l’on est toujours loin de l’intégration très pratique du iPhone 5S, qui permet de choisir après coup la partie de la scène que l’on souhaite afficher au ralenti.

Multimédia

LG a fait de gros efforts pour que son lecteur d’origine lise la plupart des formats. J’ai été agréablement surpris de pouvoir lire des MKV 720p 1080p et même du 2160p avec du 5.1 sans ralentissements. Les sous-titres externes et intégrés dans un MKV sont également lus sans problème, seul le DTS a fait en sorte que j’ai eu un message de format audio non pris en charge. Ce dernier point peut évidemment être contourné par l’utilisation d’un lecteur tiers tel que VLC, qui accepte tous les formats les plus courants.

Le haut-parleur mono intégré au téléphone est mis en avant par LG pour sa puissance de 1 Watt. Il est vrai que celui-ci est puissant et permet de servir de dépannage pour faire écouter de la musique ou une courte vidéo à des amis. J’ai été par contre un peu déçu de la qualité du son délivré par l’appareil. Celui-ci est loin d’être mauvais et est même au-dessus de la plupart de ses concurrents, mais on reste encore en dessous d’un HTC One M8, par exemple.

Conclusion

LG poursuit avec le LG G3 sa tendance de grande amélioration et offre aux consommateurs un superbe appareil. Il reste encore des possibilités d’amélioration, notamment au niveau du design avec des matériaux plus haut de gamme, mais le LG G3 est à mon sens le meilleur téléphone intelligent actuellement disponible sur le marché.

Il offre une excellente balance entre performances, design et simplicité d’utilisation, le tout à un prix sans contrat inférieur à ses principaux compétiteurs. Il s’agit d’un appareil que j’ai grandement pris plaisir à utiliser et que je verrais très bien devenir mon appareil de tous les jours pour une plus longue durée.

PARTAGER
Éditeur de Geeks and Com', je suis un passionné de nouvelles technologies, de sport et de tout ce qui touche au monde des communications/marketing. Je suis également consultant en communication numérique pour Signature sur le Saint-Laurent (construction du nouveau pont Champlain à Montréal).