Critique du film Les Nouveaux Héros (Big Hero 6) des studios Disney

Après des mois d’attente, le film Les Nouveaux Héros (Big Hero 6) pointait le bout de son nez ce 25 janvier en avant-première dans plusieurs cinémas français, au plus grand plaisir des fans des studios Disney. Et le défi à relever était de taille : succéder au plus gros succès des studios à savoir La Reine Des Neiges.

Pari réussi pour ce film mêlant à la fois humour et tendresse et qui signe vraisemblablement la continuité du nouvel âge d’or des studios. Voici donc notre critique du film.

Le film conte l’histoire de Hiro Hamada, un génie de la robotique, qui va apprendre à maîtriser et exploiter son talent grâce à son frère, le brillant Tadashi, et à leurs amis GoGo Tamago, accro à l’adrénaline, Wasabi, un maniaque de la propreté, Honey Lemon, une chimiste surdouée, et Fred, un fanboy convaincu. Lorsqu’ils se retrouvent embarqués dans un complot criminel qui menace de détruire la ville de San Fransokyo (une ville hybride entre San Francisco et de Tokyo), Hiro se tourne vers son plus proche compagnon, le robot Baymax, et transforme la petite bande en un groupe de superhéros high-tech déterminés à résoudre le mystère et à sauver San Fransokyo.

Personnages SAN FRANSOKYO Les nouveaux hero Big Hero 6 Disney

San Fransokyo : un monde futuriste subjuguant pour Les Nouveaux Héros

L’atmosphère futuriste nous plonge dès les premiers instants dans l’univers du film. Les décors sont somptueux et ne manquent pas de nous rappeler que ce sont les sciences et la robotique qui sont au cœur du récit. La ville de San Fransokyo est incroyablement dynamique et vaste, si bien qu’on ne sait plus où poser ses yeux pour contempler celle-ci. Sorte de mélange culturel entre Japon et États-Unis, la ville nous interpelle dès le premier coup d’œil et c’est un véritable plaisir de la découvrir un peu plus au fil de l’histoire, avec notamment de fabuleux plans sur l’ensemble de la ville de nuit, de jour ou même lorsque le soleil se couche.

BIG HERO 6

Des personnages attachants

Les personnages sont travaillés et absolument tous attachants à leur façon. La relation fraternelle qui unit Hiro et Tadashi est parfaitement juste. Contrairement à ce que l’on avait pu voir avec La Reine des Neiges où la relation entre sœurs était beaucoup trop laissée de côté, ici les deux frères se chamaillent, se soutiennent et tous ces éléments font que l’on sent l’amour fraternel que ces deux-là entretiennent l’un pour l’autre. Il y a un réel attachement et c’est très agréable de voir que Tadashi et Hiro travaillent ensemble, sans animosité aucune, main dans la main.

Le personnage de Baymax est quant à lui une véritable révélation. Il est à la fois simple, drôle et investi dans sa mission qui consiste à soigner les blessures des personnes qui l’entourent, pas seulement physiques, mais aussi morales. Parfois un peu naïf dans ses réactions, son intelligence artificielle apprend à évoluer par elle-même au fil du film, si bien qu’on en oublierait presque qu’il est un robot tant il est aimé par Hiro et ses amis. Baymax et Hiro partagent ainsi une relation qui n’est pas sans nous rappeler celle de Krokmou et Harold dans Dragons, et plusieurs scènes du film ne manqueront pas de forcer un rapprochement entre les deux duos.

Le reste du groupe est également une très bonne surprise. Chacun a sa propre personnalité : Gogo Tomago est la rebelle du groupe, Honey Lemon quant à elle a un côté plus excentrique, Wasabi est le maniaque des règles et a toujours des réactions assez spéciales face aux événements, et enfin nous avons Fred, toujours prêt à foncer tête baissée dans des aventures de superhéros avec un humour décalé. Il est cependant regrettable de ne pas en savoir beaucoup sur leur histoire, c’est-à-dire la manière dont ils se sont rencontrés, comment ils ont intégré cette université remplie de génies de la robotique…Ils semblent ainsi légèrement en retrait par rapport à Hiro et Baymax, ce qui reste dommage. Toutefois, la relation d’amitié qui les unit est elle aussi bien construite et on trouve plaisir à voir qu’ils se soutiennent malgré les aléas de la vie.

L’ennemi de nos héros quant à lui a fière allure. Son design de personnage reste simple, mais efficace. Armé d’une technologie puissante, il se déplace à l’aide de celle-ci et reste masqué, laissant le suspense sur sa véritable identité, qui reste cependant aisée à deviner.

BIG HERO 6

Une histoire à la fois sombre et emplie d’espoir

Si l’histoire semble classique et basique, elle n’en porte pas moins un thème assez sérieux et grave, qui se met en place peu après le début du film où on découvre notamment les réelles intentions de Hiro et de ses compagnons, mais aussi celles du combattant adverse. Ce scénario ne présente donc pas un héros sans failles, mais un être qui doute du chemin à suivre du fait de ses émotions et sa colère. Il en est de même pour leur ennemi, qui lui non plus n’est pas mauvais dans la seule intention de l’être.

Baymax Les Nouveaux Heros Big Hero 6 Disney

Conclusion

Les Nouveaux Héros est un film que l’on prend plaisir à regarder et qui nous fait rire et pleurer à la fois. Digne de la lignée des derniers Disney en CGI, ce film a en plus la particularité d’être le premier film d’animation des studios tiré d’un comics Marvel, Disney ayant racheté les droits en 2009.

Critique du film Les Nouveaux Héros (Big Hero 6) des studios Disney
"
    Les points positifs :
  • Des relations entre personnages parfaitement développées
  • Le respect de l'univers Marvel
  • Le caméo de Stan Lee en animation
  • De superbes décors
    Les points négatifs :
  • L'histoire des autres "héros" n'est pas assez approfondie
"
8.5
Print Friendly, PDF & Email