Le constructeur chinois ZTE, devenant de plus en plus populaire grâce à des appareils d’entrée ou milieu de gamme à prix très attractif, continue ses démarches pour pénétrer plus efficacement le marché canadien. Cela passe ainsi, entre autres, par la sortie du ZTE Grand X Plus, premier téléphone de la marque à être designé au Canada.

Après quelques semaines de tests, de nous proposons un résumé de notre expérience avec l’appareil.

Caractéristiques techniques du ZTE Grand X Plus

Affichage
  • 5 pouces en 1280 x 720 pixels
  • Densité de pixels: 294 ppi
Dimensions144.6 X 73.9 X 9.6 mm (Hauteur x Largeur x Épaisseur)
Poids150 grammes
ProcesseurProcesseur Qualcomm quad-core Snapdragon 400 1,2 GHz
Mémoire
  • 2 Go de RAM
  • 8 Go de mémoire interne
  • Emplacement pour carte micro-SD jusqu’à 32 Go
Système d’exploitationAndroid 4.4.4 (KitKat)
Réseau
  • 2G/2.5G – GSM/GPRS/EDGE : 850/900/1 800/1 900 MHz
  • 3G/3,5G – WCDMA : 850/1 900/2 100 MHz
  • LTE : 700 / 1700 / 2600 MHz
Appareil photo / vidéo
  • Appareil photo principal : 8 Mégapixels
  • Caméra vidéo principale : 1080p
  • Appareil photo en façade : 2 mégapixels
Connectivité
  • micro SIM
  • Connecteur Micro-USB / USB 2.0
  • Bluetooth 4.0
  • Wi-Fi 802.11 b/g/n (2,4 GHz)
  • GPS
Batterie / Autonomie
  • Batterie amovible de 2 300 mAh
    • Autonomie en appel jusqu’à 8 heures – 3G (Données constructeur)
    • Autonomie en veille jusqu’à 12.5 jours – 3G (Données constructeur)

Design

L’analyse du design et de la finition est souvent un sujet délicat sur les appareils d’entrée de gamme, car il s’agit souvent de l’aspect le plus négligé par les manufacturiers. En mettant l’accent sur le fait que son téléphone est designé au Canada, ZTE n’avait pas le droit à l’erreur et ne pouvait se permettre de proposer une mauvaise finition.

Reste que le design du ZTE Grand X Plus ne marquera pas les mémoires. L’appareil n’est pas laid, bien au contraire, mais n’a rien de réellement original, ressemblant beaucoup à ce que l’on a pu voir dans le passé avec des bords arrondis, dans un plastique mat. Il est donc un peu dommage que le constructeur mette en avant quelque chose qui ne met finalement pas en valeur l’appareil.

La prise en main et la finition sont, en revanche, très agréables pour un appareil dans cette gamme de prix. Les plastiques utilisés sont agréables en main, et la taille de l’appareil, équipé tout de même d’un écran de 5 pouces, permet de le tenir confortablement. On est très proches en termes de dimensions, d’un Moto G 2014, qui fait 3mm de moins en hauteur et en largeur, mais 1mm de plus en épaisseur.

Écran

Avoir un écran de 5 pouces en 720p peut paraître très limité quand on vient d’appareils plus haut de gamme en 1080p voire maintenant QuadHD. En effet, les pixels sont plus visibles, avec une densité de pixels de 294ppi contre plus de 500 pour les plus haut de gamme. Pour autant, il faut regarder certains appareils concurrents dans la même gamme de prix pour se rendre compte que des densités de 200 environ, comme sur le HTC Desire 510 par exemple, est plutôt la norme.

L’écran du ZTE Grand X Plus est plutôt agréable à l’usage, avec des angles de vision corrects et une résolution permettant une lecture des textes toujours agréable. J’ai été en revanche déçu de la perte de luminosité rapide de l’écran lorsqu’on l’incline : il devient très vite sombre, chose que je n’avais pas remarquée sur un Moto G 2014, par exemple. Cela ne sera donc pas gênant pour une utilisation tout seul, mais risque de frustrer lorsque l’on souhaite montrer du contenu à ses amis.

L’écran est donc plutôt bon pour un appareil de cette gamme de prix, et suffira largement à la plupart des utilisations classiques que l’on fait d’un téléphone intelligent. Il risque par contre de décevoir ceux qui souhaiteraient en faire une grosse utilisation multimédia ou photographique, même si généralement ce genre d’utilisation se fait plutôt sur du haut de gamme.

Performances

Si le ZTE Grand X Plus ne fait pas de miracles au niveau du processeur, avec un Snapdragon 400 quad-core de 1,2GHz, il est très intéressant de voir que le manufacturier a fait le choix d’intégrer 2 Go de RAM contre 1 sur la quasi-totalité de ses compétiteurs.

Dans les faits, cela aide vraiment lorsque l’on utilise plusieurs applications en même temps et évite ainsi la fermeture de certaines applications gourmandes de manière automatique par le système. L’appareil se comporte également de manière plus fluide dans son utilisation quotidienne, même si le processeur montre ses limites dans certaines grosses applications.

La partie graphique est également très limitée, avec des saccades régulières dans certains jeux gourmands. Heureusement ainsi que l’écran est limité à 720p, sinon cela aurait pu être bien pire. Ainsi, ce n’est pas Candy Crush qui mettra à mal l’appareil, mais il ne faut pas s’attendre à accéder à la meilleure expérience de jeu, ce qui est tout à fait acceptable sur un appareil à moins de 200 dollars.

Au niveau des performances brutes, on se retrouve très proche d’un Moto G 2014, ce qui est logique étant donné qu’ils partagent quasiment la même fiche technique. On obtient ainsi respectivement 341 et 1119 dans les tests simples et multicore, contre 340 et 1144 pour le Motorola. Pour les amateurs de chiffres, vous pouvez d’ailleurs retrouver les résultats des différents tests ci-dessous.

Connectivité

L’appareil supporte LTE, et c’est un gros avantage étant donné que le Moto G 2014, son principal compétiteur, a supprimé cette connectivité. Il est ainsi possible de profiter d’excellents débits en mobilité. Dans les faits, j’ai toujours obtenu des débits de plus de 30mbps sur le réseau de Vidéotron, ce qui est largement suffisant pour une navigation et visionnement de vidéos confortablement.

Le reste de la connectivité de l’appareil est assez classique, avec le support du Bluetooth 4.0 ainsi que du Wi-Fi b/g/n. On ne retrouve par contre pas de puce NFC, ce qui est dommage, car on les retrouve sur certains appareils plus bas de gamme.

Le téléphone fait donc ici dans le minimum, mais a comme avantage d’avoir une connectivité réseau rapide. Les appels ont toujours été agréables et je n’ai remarqué aucun problème de réception. Mes correspondants ne se sont jamais plaints d’une mauvaise qualité lors des conversations.

Système d’exploitation et logiciels

Ayant jusqu’à présent utilisé assez peu d’appareils ZTE, je n’étais pas familier avec l’interface du constructeur. Il est toujours agréable de voir que plutôt que de risquer de faire des modifications peu appréciées, ZTE a fait le choix de modifier de manière très minimale l’interface d’origine d’Android. À tel point que l’on en vient à se demander pourquoi le constructeur n’a tout simplement pas choisi d’utiliser Android stock, comme Motorola.

Car si les modifications sont minimes, celles qui sont faites sont malheureusement très mal traduites en français. Si ce point n’affecte pas du tout les utilisateurs anglophones du téléphone, il est toujours frustrant de voir que certaines traductions n’ont tout simplement pas été relues avant la sortie de l’appareil. La boîte en est d’ailleurs un très bon exemple, sur laquelle on peut ainsi lire « en boîte contenu » (in box content), « charger de voyage » au lieu de chargeur, ou encore « télé phone » au lieu de « téléphone ». Dans l’appareil, on peut par exemple lire « déverrouiller les raccourcis » au lieu de « raccourcis de l’écran de verrouillage », entre autres erreurs. Il ne s’agit donc pas de gros problèmes qui empêcheraient l’utilisation de l’appareil, mais cela fait tache et donne une impression de téléphone importé à la va-vite.

Pour en revenir à la personnalisation de l’interface, celle-ci se résume principalement à la modification de certaines icônes d’origine, ainsi qu’au changement de place de certaines fonctions. Le menu d’applications est ainsi en bas à droite par défaut, au lieu de la place centrale qu’il a habituellement. Heureusement, il est possible par la suite de remettre cela comme on le souhaite. On appréciera également la possibilité de masquer certaines applications si l’on n’en a pas l’utilité, ce qui n’est pas toujours possible chez d’autres manufacturiers.

Enfin, quelques petites fonctionnalités ont été ajoutées, par exemple la sauvegarde et la restauration des principales données de l’appareil par le biais de la carte SD

Autonomie

Avec une batterie de 2300 mAh, dans un appareil qui utilise un processeur assez peu gourmand, le ZTE Grand X Plus promet une autonomie très correcte. Dans les faits, cela se vérifie effectivement. J’ai ainsi pu tenir deux journées en utilisation moyenne, ou une journée en utilisation plutôt intensive, ce qui est très bon pour un appareil de cette taille.

Ceux qui n’utiliseraient pas la technologie LTE pourront également gagner quelques heures en se limitant à du 3G, ce qui reste malgré tout confortable pour de la navigation sur internet sans trop de contenus multimédias. Le Grand X Plus n’est donc pas un appareil hors normes dans cette catégorie, mais ne décevra pas ceux qui sont à la recherche d’un appareil que ne devra pas être rechargé au cours de la journée.

Multimédia

Comme souvent, le support des formats audio est limité et les trames Dolby Digital (DD) et Dolby Theater Sound (DTS) ne sont pas décodées par l’appareil. Les fichiers de type MKV sont lus. Il est certain que les gens qui souhaiteront tout de même regarder des films ou séries télé devront installer une application comme VLC ou MX Player pour maximiser leur expérience.

Le haut-parleur intégré à l’appareil est pour sa part correct, sans être extraordinaire. Il servira donc à regarder une vidéo ou faire écouter un morceau à des amis, mais ne permettra pas de jouer le rôle de haut-parleur d’appoint dans une petite pièce, à la différence de certains appareils plus haut de gamme avec deux haut-parleurs (ou de son concurrent le Moto G 2014).

Le peu d’espace de stockage interne est aussi handicapant, les gens qui aiment la musique ou qui souhaitent profiter de vidéo en résolution native de l’écran, soit 720p, devront systématiquement ajouter une carte MicroSD pour être confortables.

Appareil photo et vidéo

L’appareil photo du ZTE Grand X Plus est un 8 mégapixels avec flash, ce qui est intéressant à l’heure où la plupart des appareils de cette gamme de prix sont équipés de 5 mégapixels sans flash.

Il est ainsi possible d’obtenir des photos exploitables, lorsque prises en conditions idéales, même si l’on obtient rapidement du bruit lors des faibles luminosités, en plus de la tendance à faire du flou si l’on est pas parfaitement immobile. Cela est en effet accentué par l’absence de stabilisation optique de l’image.

Les photos sont dans l’ensemble assez jolies, et souvent meilleures que ce que l’on trouve sur des appareils dans la même gamme de prix. Je trouve cependant que la balance des couleurs ainsi que la gestion de la luminosité, en particulier lors des photos prises par temps très lumineux, neigeux par exemple, pourraient être améliorées.

Au niveau de la vidéo, là aussi on remarque rapidement que les images ne sont pas stabilisées et le moindre mouvement de la personne qui filme risque de donner le mal de mer à ceux qui visionnent le contenu. Pour autant, les changements de luminosité sont gérés assez bien et le détail est plutôt bon. La vidéo est également très fluide en 1080p, sans saccades visibles lors du visionnement.

Conclusion

Le ZTE Grand X Plus est un très bon appareil, avec une fiche technique très intéressante pour un prix en dessous des 200 dollars sans contrat. Son principal concurrent, le Moto G 2014, se trouve pour généralement 50 dollars de plus, mais ne bénéficie pas de la connectivité LTE. Certes, les différences entre les deux appareils sont plus nombreuses et nous vous invitons à lire également son test, mais on peut saluer la performance du manufacturier qui est sur la bonne voie pour proposer de très bons appareils à prix très intéressants.

ZTE Grand X Plus - Test Geeks and Com -7

Quelques défauts de jeunesse viennent limiter l’intérêt pour les francophones, notamment, et il faudra travailler encore sur l’aspect différenciateur si ZTE veut s’identifier comme ayant des appareils avec une identité canadienne, cependant le Grand X Plus est un appareil que l’on peut recommander sans aucun problème à ceux qui recherchent un appareil à budget limité et offrant de bonnes performances.

NOTES
Design
8
Connectivité
8
Performances
7.5
Écran
8
Système d'exploitation et partie logicielle
8
Autonomie
8.5
Multimédia
8.5
Finition
8
Qualité vidéo
7
Qualité photo
6
PARTAGER
Éditeur de Geeks and Com', je suis un passionné de nouvelles technologies, de sport et de tout ce qui touche au monde des communications/marketing. Je suis également consultant en communication numérique pour Signature sur le Saint-Laurent (construction du nouveau pont Champlain à Montréal).