Test de la Samsung Galaxy Tab S2, des choix plus classiques pour une meilleure tablette ?

Samsung Galaxy Tab S2 Test Geeks and Com

Il y a une certitude dans le monde de l’informatique: les tablettes semblent perdre tranquillement de leur popularité et ce, probablement parce que les téléphones intelligents deviennent de plus en plus gros et rendent floues les limites entre les deux types d’appareils. Malgré cette chute de popularité, deux constructeurs ne semblent pas lâcher le morceau dans le marché des tablettes: Samsung et Apple.

La firme coréenne a relancé une offensive sur le marché tout récemment avec la Samsung Galaxy Tab S2, qui vise à remplacer le précédent modèle mais également à augmenter les ventes et la notoriété de Samsung sur ce marché. Ayant la version 9,7″ de la Tab S2 depuis maintenant un peu plus d’une semaine, j’ai suffisamment de recul pour pouvoir vous donner mon avis sur le produit.

Design et finition

Si vous avez déjà vu un iPad Air, vous avez déjà vu la Tab S2, car cette dernière emploie la même philosophie de « look and feel » que la tablette de Cupertino. Le design général est le même, l’emplacement du bouton « home » (qui, dans le cas de la tablette de Samsung, est flanqué d’un bouton multitâche et d’un bouton retour), le ratio d’écran et la résolution sont identiques.

Pour quelqu’un qui n’appréciait pas du tout la finition et le look de la précédente version de la tablette de Samsung, il n’était pas difficile pour Samsung de faire mieux à mes yeux, car mes attentes étaient plutôt basses. Malgré la forte inspiration sur les modèles concurrents, j’ai beaucoup plus apprécié ce nouveau modèle.

La tablette a un design et une construction appréciables : elle est très fine et légère. Au niveau de la finition, elle n’est pas de taille face au iPad Air 2, selon mes standards. Ce plastique (dans le cas présent, il s’agit d’un plastique de meilleure qualité que celle des précédentes Galaxy Tab, disons le), bien qu’ayant des avantages au niveau du poids et de la flexibilité/endurance, la qualité de la prise en main est bien loin de celle du produit d’Apple. Ainsi, c’est une meilleure expérience de prise en main que certains précédent produits de Samsung, mais cela manque de l’aspect premium, bien que cela permette à la tablette de gagner des points par sa légèreté et sa facilité de transport. Oh, ai-je mentionné qu’elle a un emplacement pour une carte Micro SD? C’est pas tous les jours que l’on voit ça chez un appareil phare de Samsung.

Prendre exemple sur une tablette d’Apple pour le design n’a pas que des avantages: l’emplacement des haut-parleurs se trouve maintenant de chaque côté du port Micro USB, ce qui fait que lorsqu’on tient la tablette en mode paysage, on peut facilement bloquer la sortie du son. Pour ce qui est du lecteur d’empreintes digitales, tout comme les produits mobiles de Samsung depuis maintenant plus d’un an, celui-ci se trouve dans le bouton « home ». Maintenant activable simplement en appuyant le doigt désiré sur le capteur, je dois dire qu’il est des années lumières supérieur à l’ancien mécanisme sur lequel il fallait glisser le doigt. Même si je trouve que Touch ID a encore de l’avance au niveau de la précision de la reconnaissance et de la vitesse, il s’agit là d’une amélioration considérable versus l’ancien processus. Un des points qui m’a le plus dérangé avec le capteur dans cette tablette est le fait que lorsqu’une empreinte n’est pas reconnue, il faut attendre quelques secondes, qui paraissent alors interminables, pour faire une autre tentative.

Écran

Avec un nouvel écran de 9,7″ ayant un aspect ratio 4:3 et une résolution 2048×1536 identique à l’iPad Air, la nouvelle tablette de Samsung s’attaque maintenant à un usage autre que le visionnement de contenu vidéo. La qualité de l’écran joue aussi en sa faveur: bien que je ne sois pas un fan des écrans AMOLED, souvent trop lumineux et aux couleurs artificielles, cet écran Super AMOLED est très agréable.

On retrouve de bons angles de vue ainsi une grande palette de couleur et, comme à l’habitude des écrans AMOLED, des noirs parfaits qui feront envie aux habitués et même aux fans d’écrans LCD. Par dessus tout, la haute résolution dans un écran de 9,7″ permet à la tablette d’avoir une densité de pixels de 264 pixels par pouces, rendant ainsi les détails des les images et la typographie très clairs. Cependant, à densité équivalente, l’arrangement des sous pixels fait en sorte que la clarté est supérieure sur le LCD par rapport au Super AMOLED.

Performances

Pour des raisons que j’ignore, Samsung a décidé de ne pas intégrer son tout dernier processeur Exynos 7420 dans la Samsung Galaxy Tab S2, comme dans ses Galaxy S6, mais bien un processeur de l’année dernière: le Exynos 5433. Ce dernier, si vous vous rappelez bien, était présent dans l’édition internationale du Galaxy Note 4. Je dois dire que c’est une déception car ce processeur n’est pas plus de taille face aux concurrents récents.

Par exemple, la A8X du iPad Air 2, datant de l’an dernier, bat l’Exynos 5433 sur toute la ligne: un avantage massif voire même écrasant dans le CPU et des graphiques plus de 2 fois plus rapides. Il est juste étonnant que cette tablette soit la tablette phare de l’entreprise coréenne avec ce genre de processeur plutôt âgé. Au niveau des benchmarks, la tablette se situe au même niveau que le Snapdragon 810 dans Geekbench (benchmark de CPU et de mémoire vive) mais au niveau des graphiques dans le benchmark graphique GFX Bench et dans Epic Citadel, la tablette plonge en chute libre et se fait facilement éclipser par tout ce qui a été annoncé depuis un bon moment. Il en est d’ailleurs de même dans le benchmark plus général AnTuTu.

À l’utilisation, cela peut se refléter à quelques endroits. Par exemple, Chrome peut avoir des ralentissements lors du défilement sur certaines pages web et l’interface du menu Briefing a aussi de la difficulté a offrir un défilement et un chargement rapide. Il arrive d’ailleurs parfois que celle-ci gèle brièvement lorsqu’on va à gauche de l’écran d’accueil pour y accéder.

Malgré les améliorations au logiciel de Samsung sur la tablette, avec analyse, je remarque que le système-même (sans aucune application en arrière plan ou quoi que ce soit) prend grosso modo 49% des 3Go de mémoire vive de la tablette, ce qui peut avoir une influence négative au niveau des performances du multitâche. On note donc un problème d’optimisation de la mémoire vive dans la tablette alors qu’un iPhone 6 Plus est très fonctionnel au niveau du multitâche avec seulement un maigre Go de mémoire vive. Cela dit, les applications s’ouvrent avec une vitesse très raisonnable et le multi-fenêtres fonctionne bien dans l’ensemble.

À propos des performances de jeu, le fait que la tablette ait moins de pixels que la précédente version l’aide considérablement au niveau du gaming. Sur Asphalt 8 et Modern Combat 5, par exemple, la Galaxy Tab S2 était relativement performante malgré les occasionnelles saccades. Par contre, lorsque j’ai lancé Epic Citadel, les graphismes de très haute qualité de l’application ont donné du fil à retordre à la tablette, faisant descendre son framerate dans les 20 ou 10 frames par secondes à certains endroits, alors que la moyenne se situait dans les 30, ce qui est loin d’être exceptionnel et fluide.

Autonomie

Durant ma période de test, j’ai pu mettre à l’épreuve l’autonomie de la Tab S2 dans plusieurs types de scénarios: autant en utilisation régulière qu’en utilisation intensive.

En moyenne, elle pouvait durer entre une et deux journées mais si on pousse l’utilisation de jeu, de montage vidéo ou de toute autre activité intensive, la tablette risque d’avoir de la difficulté à atteindre la journée d’autonomie, surtout si on mêle cette utilisation intensive à une utilisation ordinaire (navigation web, consommation de médias, réseaux sociaux, etc.).

La Galaxy Tab S2 a donc une bonne autonomie, mais on reste à ce niveau en dessous de ce que propose l’iPad, qui reste encore aujourd’hui une référence dans le domaine.

Connectivité

La Samsung Galaxy Tab S2 contient toutes les connections réseaux modernes: Wi-Fi 802.11a/b/g/n/ac avec MIMO (2.4GHz/5GHz), Wi-Fi Direct, Bluetooth 4.1 LE. Une version connectée de la tablette devrait arriver prochainement sur le marché, mais nous n’avons pas de date confirmée pour le moment.

Il y a aussi la présence d’une puce GPS (avec GLONASS) dans la tablette, un petit plus bien appréciable. Deux omissions de la part de Samsung sont le NFC, qui semble avoir disparu des tablettes de Samsung depuis un moment, ainsi que le port infrarouge qui permettait de contrôler la télévision, par exemple. C’est particulièrement dommage pour ceux qui utilisent souvent leur tablette dans le salon.

En utilisation générale, rien de négatif n’est à déclarer au niveau de la performance des réseaux, et je n’ai détecté aucune différence majeure avec mon iPad Air 2.

Système d’exploitation

Au niveau du système d’exploitation, vous avons droit à une version d’Android 5.1.1 modifiée de la même façon que le Galaxy S6 ou le Note 5, avec la surcouche TouchWiz. L’interface a été retravaillée depuis l’ancienne génération avec des changements visuels. Ainsi, contrairement aux années précédentes, la surcouche est beaucoup plus légère et beaucoup moins d’applications/fonctions inutiles de Samsung sont présentes. Malgré tout, comme je l’ai mentionné précédemment, la consommation de mémoire vive reste très élevée sans raison valable et même avec aucune application ouverte.

TouchWiz embarque plusieurs fonctions utiles dont le multi-fenêtres, qui permet d’avoir deux applications ouvertes simultanément pour faire du multitâche avec une meilleure productivité. Il est à noter que Samsung offre cette fonctionnalité depuis plusieurs générations d’appareils alors qu’elle arrive sur iPad uniquement avec iOS 9 cette année.

Malgré l’utilité de cette fonction, j’ai rencontré plusieurs bugs d’interface empêchant carrément l’utilisation de certaines apps, comme Facebook par exemple. Avec d’autres applications comme YouTube ou Chrome, tout était fonctionnel. Il est même possible d’avoir une application en fenêtre flottante par dessus les deux applications déjà présentes à l’écran. Autre chose que plusieurs apprécieront est le support pour les multiusagers, rendant le partage de la tablette possible sans mélanger les informations et les comptes d’utilisateur et que beaucoup d’utilisateurs d’iPad souhaiteraient avoir, ne le cachons pas.

Malgré ces quelques fonctions pratiques, une autre ne l’est pas: le Briefing. Ce flux d’actualité présent à l’extrême gauche de l’écran d’accueil et propulsé par Flipboard et représente, tant qu’à moi, un indésirable dont je ne me suis jamais servi. Heureusement, il est possible de désactiver l’application dans le gestionnaire d’applications, afin d’éviter que celui-ci n’utilise des ressources.

Il est intéressant de noter la présence de raccourcis menant à la boutique Galaxy Apps pour télécharger divers apps la suite Office, alors que Skype, OneDrive et OneNote étaient déjà préinstallés dans la tablette à l’origine, sans possibilité de désinstallation. Si l’on peut comprendre qu’il y a un contrat derrière la réinstallation d’applications, on se retrouve avec la situation où Samsung inclut sa propre application de prise de notes alors que OneNote est préinstallé et non-effaçable. De même, la boutique Galaxy Apps est toujours présente et cohabite avec le Google Play Store Je pourrais continuer pendant un moment mais pour résumer il est frustrant de ne pouvoir désinstaller certaines applications.

Pour résumer le logiciel, c’est un bon pas en avant qu’à fait Samsung au niveau de l’interface et du bloatware en ayant gardé certaines fonctions utiles présentes dans les précédentes itérations de ses tablettes. L’interface et la navigation dans le logiciel sont beaucoup plus fluides que dans l’ancienne génération et beaucoup de crédit de cette amélioration va au logiciel qui performe mieux. Cependant, des optimisations restent à faire: le logiciel est gourmand en ressources et beaucoup d’applications en doublons sont présentes.

Caméra

Comme sur pratiquement toutes les tablettes, la caméra reste un point faible dans le produit. Avec une résolution de 8 mégapixels pour sa caméra arrière et 2.1 pour celle à l’avant, la Samsung Galaxy Tab S2 ne fait pas exception: ses caméras produisent des clichés bien faibles en qualité, notamment au niveau des couleurs et de la netteté, qui semblent être correctes ou mauvaises de manière aléatoire.

Malgré un focus raisonnablement rapide, certaines photos ne semblent pas avoir eu de mise au point, après observation post-séance. Dans certaines scènes, une sur-exposition est frappante, alors que la caméra ne semble pas capable de gérer la scène. Il ne faut également pas espérer faire des photos de nuit.

J’ai cependant été agréablement surpris d’une photo que j’ai pris du chien de ma colocataire, j’ai beaucoup aimé le résultat. En bref, la caméra n’est pas la meilleure mais en cas d’extrême nécessité, elle peut dépanner. Il ne s’agira en revanche pas de l’appareil photo qui vous permettra de commencer une carrière professionnelle sur Flickr.

[flickr_set id= »72157657619784668″]

La caméra arrière procure un enregistrement vidéo en 1920×1080. Encore une fois, rien ne va éblouir personne au niveau de la qualité mais pourra dépanner en cas de besoin.

Multimédia

Si vous êtes fans de multimédia, la Tab S2, bien que très polyvalente, a quelques lacunes en la matière. Premièrement, l’écran en aspect ration 4:3 n’est pas idéal pour la consommation de contenu vidéo car un cadrage noir sera présent pour adapter l’écran au format du vidéo lu. Deuxièmement, le fait que les deux haut-parleurs soient désormais sur le même côté est un désavantage car il est très facile de les couvrir et de pratiquement rendre la tablette muette. Si vous pensiez vous débarrasser du problème des haut-parleurs en branchant simplement des écouteurs, sachez ceci: le port jack 3,5mm se situe directement à proximité d’un des haut parleurs alors le fil risque d’être encombrant si vous tenez la tablette en écoutant quelques médias. Des écouteurs Bluetooth sont donc recommandés.

La tablette vient avec 32 ou 64 Go de stockage interne mais supporte heureusement des cartes Micro SD jusqu’à 128Go donc il est relativement facile de transporter sa bibliothèque de divertissement avec la tablette.

On peut donc regretter que, comme l’iPad ou d’autres tablettes concurrentes, le focus ait été mis sur le design au détriment des fonctionnalités multimédia. Si l’on peut comprendre le choix du ratio d’écran afin de convenir à la plupart des usages, le retour en arrière au niveau des haut parleurs est décevant.

Conclusion

Je trouve que nous sommes dans une situation intéressante en ce moment, où Samsung décide de changer complètement le look de ses tablettes pour se rapprocher de ce que font ses concurrents. Pour être honnête, je trouve que c’est une bonne chose, j’ai toujours préféré les tablettes en 4:3 plutôt que celles en 16:10 ou 16:9.

Au niveau de la prise en main et de l’utilisation générale, tout est globalement mieux et seule la consommation de vidéo est moins agréable. Nous avons là, ne le cachons pas, un bon produit de Samsung mais qui aurait pu être meilleur si il avait eu quelques améliorations, comme un processeur plus récent et puissant, une finition plus haut de gamme ainsi que des haut parleurs frontaux ou latéraux de chaque côté de la tablette.

Pour finir ce test, je pense pouvoir affirmer que cette tablette est une bonne base pour le futur des tablettes de Samsung, et constitue une belle alternative aux tablettes d’Apple. Malheureusement pour Samsung, le prix de son produit est très similaire à ceux de son principal compétiteur, ce qui risque de ne pas aider, les consommateurs préférant souvent se tourner vers un produit à plus grande notoriété, le produit n’ayant pas suffisamment d’éléments différenciateurs. Le choix se fera donc, comme souvent, principalement au niveau de l’OS utilisé.

Test de la Samsung Galaxy Tab S2, des choix plus classiques pour une meilleure tablette ?
"La Galaxy Tab S2 de Samsung est un produit fin et léger, très agréable à utiliser et avec un capteur d'empreintes très pratique. Elle aurait cependant pu bénéficier d'un processeur plus puissant, tandis que la finition reste encore en retrait par rapport à certains produits concurrents."
8.5
Print Friendly, PDF & Email