Test du Nexus 5X de LG, on ne change pas une recette gagnante pour Google ?

Google Nexus 5X LG Test Geeks and Com 8

Le Nexus 5 de LG a marqué les esprits comme un appareil abordable aux caractéristiques intéressantes, sans pour autant représenter ce qui se faisait de mieux dans le domaine : un appareil destiné au grand public en somme, avec un grand succès. Le Nexus 6 de Motorola avait pris une direction totalement différente avec un appareil hors normes aussi bien au niveau de la taille, que du prix  qui n’avait plus rien à voir avec le modèle précédent.

Cette année, Google a décidé d’essayer de contenter le plus de monde possible, avec le LG Nexus 5X, modèle plus abordable et des spécificités moyen-haut de gamme, tandis que le Nexus 6P s’occupe de combler le haut de gamme. Nous avons pu prendre en mains durant quelques jours les deux modèles et vous proposons ci-dessous le test du modèle de LG, le Nexus 5X.

Caractéristiques techniques du Nexus 5X de LG

Affichage  LCD 1080 x 1920 de 5,2 pouces (424 ppi)
Dimensions  147 x 72.6 x 7.9 mm
Poids  136 g
Processeur  Qualcomm MSM8992 Snapdragon 808
Mémoire  16/32 Go
Système d’exploitation Android 6.0 Marshmallow
Réseau  GSM/HSPA/LTE Cat 6
Appareil photo / vidéo
  • Arrière : 12.3 MP, laser autofocus, dual-LED (dual tone) flash
  • Avant : 5 MP
Connectivité
  • Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac double bande
  • Bluetooth 4.2 avec AD2P
  • NFC
  • USB Type C
Batterie / Autonomie  Batterie non amovible de 2700 mAh

Design

Le Nexus 5X, tout comme le Nexus 5 d’ailleurs, n’adopte pas un design premium avec des matériaux classieux. On retrouve ainsi une coque en plastique mat à l’arrière, tandis que l’avant est recouvert de verre Corning Gorilla Glass 3. Les boutons de volume ont changé de place et viennent rejoindre celui d’allumage sur la tranche droite de l’appareil, tandis que le logement de carte nano-sim se trouve désormais sur la gauche. Sur le bas, on retrouve le nouveau port USB-C ainsi que la prise pour les écouteurs.

Pour être honnête, le design du Nexus 5X est vraiment passe-partout et ne fera pas tourner les têtes, si ce n’est peut-être dans sa couleur bleue claire. Qu’il s’agisse du modèle noir ou blanc, on se retrouve avec un boîtier tout ce qu’il y a de plus classique. Le capteur photo ressort de la coque à l’arrière, ce qui fait en sorte que l’appareil repose sur celui-ci lorsqu’il est posé à plat et peut laisser craindre une usure avec le temps.

Au niveau des dimensions, le Nexus 5X prend de l’embonpoint pour accommoder un écran légèrement plus grand. On retrouve ainsi des dimensions de 147 x 72.6 x 7.9 mm pour un poids de 136 grammes, soit 6 de plus que le Nexus 5.

La nouveauté principale vient en fait de la présence du capteur d’empreintes digitales situé à l’arrière du téléphone. Nous reviendrons plus tard sur son efficacité, mais le positionnement ne conviendra pas à toutes les tailles de mains, et il faudra souvent ajuster la façon dont on tient l’appareil pour pouvoir y accéder. On appréciera également l’ajout d’une diode de notification qui se retrouve en bas de l’écran dans la grille du haut-parleur, un emplacement original et qui est plutôt réussi.

Écran

Après avoir étonné tout le monde en sortant l’an dernier un Nexus équipé d’un écran de 6 pouces, le Nexus 5X revient à une taille d’écran plus raisonnable, avec 5,2 pouces et une résolution de 1920 x 1080 soit une densité de 424ppi. Cela ne représente donc pas ce qui se fait de mieux actuellement, ni en termes de résolution ni de densité et ceux qui veulent un écran plus performant se dirigeront plutôt vers le Nexus 6P s’ils souhaitent reste sur du Nexus ou vers les Galaxy S6 s’ils souhaitent rester dans des appareils au format similaire.

À l’utilisation, l’écran LCD du Nexus 5X est agréable et offre des couleurs fidèles et une bonne visibilité en forte luminosité. Les angles de vision sont également plutôt bons. Tous les contenus sont agréables à visualiser, qu’il s’agisse de texte ou de vidéos. Bien entendu, on ne parle pas ici d’une qualité comparable à celle d’appareils plus haut de gamme, offrant des dalles QHD et des densités bien supérieures, mais quand on garde en tête qu’il s’agit d’un appareil situé plutôt dans le milieu de gamme en raison de son prix, le Nexus 5X se défend plutôt bien à ce niveau.

Le petit regret concernant cet appareil en revanche constitue l’espace perdu autour de l’écran. Si l’on n’espérait pas avoir un affichage sans bords, on ne peut que regretter que le ratio écran / taille de l’appareil soit inférieur sur le Nexus 5X par rapport au Nexus 5! Deux ans se sont écoulés et nous effectuons ici un retour en arrière. Les plus positifs diront que cela évitera d’appuyer par erreur sur l’écran lorsqu’on a le téléphone en mains.

Google Nexus 5X LG Test Geeks and Com 1

Performances du Nexus 5X

Avec un Snapdragon 808, 2GB de RAM et un écran moins gourmand en 1080p, on peut s’attendre à un appareil très réactif. Il s’agit par exemple d’une fiche technique très proche du LG G4 qui représente actuellement le haut de gamme du manufacturier.

Dans les faits, l’utilisation est effectivement très fluide dans la plupart des usages, et l’appareil éprouve des difficultés uniquement lorsque l’on installe plusieurs applications en même temps, ce qui est souvent caractéristique des appareils Android. J’ai remarqué quelques ralentissements occasionnels dans la navigation dans les menus, ce qui ne m’est pas arrivé sur le Nexus 6P, mais que j’avais déjà remarqué sur le LG G4. Il faudra donc voir si c’est quelque chose qui peut être corrigé par une mise à jour logicielle, mais cela n’a dans tous les cas rien de bien gênant en utilisation quotidienne, et pour un appareil proposé à ce prix, c’est vraiment un très bon résultat.

Pour les amateurs de chiffres, il est possible de retrouver ci-dessous les captures d’écrans des outils de benchmark les plus populaires. On y remarquera par exemple que le LG Nexus 5X fait bien mieux que le Nexus 5 dans tous les domaines, bien que cela n’ait rien de surprenant. On passe ainsi de 860 et 2487 en tests simples et multicoeurs dans Geekbench sur le modèle plus ancien à 1236 et 3475 sur le Nexus 5X, ce qui positionne l’appareil devant le LG G4 et le HTC One M9 sur le même test, mais derrière les haut de gamme actuels de Samsung équipés du Exynos 7420.

Connectivité

Avec une connectivité LTE de catégorie 6 permettant d’obtenir un maximum théorique de 300 Mbps sur les réseaux compatibles, le Nexus 5X devrait répondre à la plupart des besoins. Au niveau du Wi-Fi, on retrouve ce qui se fait de mieux avec du 802.11 ac en 2×2 MIMO double bande, mais également du Bluetooth 4.2, du NFC, le GPS / GLONASS.

La nouveauté vient évidemment de la présence en bas de l’appareil d’un port au standard USB-C qui, s’il devrait devenir de plus en plus répandu dans les prochains mois, reste pour le moment assez nouveau et peu disponible sur les machines actuelles, en dehors du nouveau MacBook et du Chromebook Pixel. Ce port a pour avantage de permettre de plus grands débits de transfert et d’avoir des câbles totalement réversibles.

Mauvaise nouvelle à ce niveau, alors qu’avec le Nexus 6P Huawei fournit aussi bien un chargeur USB-C qu’un câble de transfert USB-C vers USB au format plus classique, LG se limite au chargement. Il faudra donc passer à la caisse pour acheter un câble séparément, qui se trouve autour de 15 dollars, si l’on souhaite effectuer du transfert de données câblé vers son ordinateur.

Autonomie

La faible autonomie était l’une des plus grosses critiques faites au Nexus 5 à son lancement. Avec une batterie de 2700 mAh, sur le papier le Nexus 5X se situe dans la moyenne, sans pour autant laisser espérer une autonomie extraordinaire. Et c’est effectivement ce que l’on constate en utilisation réelle : j’ai réussi à tenir environ une journée et demie en utilisation moyenne et il m’a fallu recharger l’appareil vers 19h après une journée plutôt intensive débutée à 7h du matin.

L’appareil n’est donc pas extraordinaire à ce niveau, mais devrait cependant convenir à la plupart des utilisateurs faisant une utilisation « normale » de leur appareil. Le benchmark de Geekbench pour la batterie affiche un score plutôt bon à ce niveau, qui révèle une bonne optimisation de l’appareil. Il a ainsi fallu 7h42 pour que l’appareil s’éteigne lors de ce test, alors qu’il a fallu 6h32 à un LG G4 ou 6h34 au Nexus 6P avant de s’éteindre. Bien évidemment ces tests ne représentent pas une utilisation normale, mais donnent une bonne indication sur ce dont est capable l’appareil.

On pourra regretter, au niveau des possibilités de recharge, que les nouveaux Nexus ne soient pas compatibles avec le rechargement sans fil, alors que Google a fait partie des premiers à pousser cette technologie. Si lorsque la question leur est posée la réponse est que l’USB-C est tellement pratique que le chargement sans fil n’est plus nécessaire, on aurait aimé que le choix soit laissé à l’utilisateur.

Pour finir, petite nouveauté pratique qui sera réellement utile une fois que l’USB-C sera plus répandu, il est possible de recharger un Nexus en le branchant à un autre appareil USB-C compatible. J’ai ainsi pu recharger le Nexus 5X avec le Nexus 6P et inversement, grâce au câble USB-C des deux côtés. Il sera ainsi possible de dépanner facilement un ami en manque de batterie si l’on a un câble sur soi.

Appareil photo et vidéo

Le capteur photo présent sur le Nexus 5X est exactement le même que celui du Nexus 6P. Offrant une capture d’images en 12.2 mégapixels et l’enregistrement vidéo en 4K UHD, celui-ci devrait répondre à la plupart des besoins. La différence entre les deux appareils à ce niveau se limite d’ailleurs à la fonctionnalité de ralenti, qui peut atteindre les 120 images par seconde sur le Nexus 5X et les 240 images par seconde sur son grand frère. La caméra avant est ici de 5 mégapixels contre 8 mégapixels sur le Nexus 6P, ce qui devrait tout de même parvenir à rassasier les plus grandes soifs de selfies.

Appareil photo

Enfin! Les Nexus ont toujours pêché au niveau de leur qualité photo, même si le Nexus 6 était venu améliorer un peu la situation. Les photos prises avec le Nexus 5X, tout comme le Nexus 6P d’ailleurs, sont vraiment superbes. Avec un grand nombre de détails, des couleurs légèrement saturées, mais restant très proches de la réalité, tout en offrant une capture d’image très rapide, l’appareil photo est une vraie réussite.

Au niveau de l’interface, on retrouve l’application classique de Google, très limitée en fonctionnalités. En dehors du réglage du flash, du HDR ou de la résolution, il n’est pas possible de régler grand-chose. Les classiques modes Panorama, objectif flou et photosphère sont présents, mais si l’on souhaite accéder à des options avancées il faudra passer par des applications tierces. Cependant, pour quelqu’un qui aime prendre des photos sans changer les réglages, ce qui a été le cas pour les photos publiées dans ce test, le résultat sera souvent très satisfaisant.

J’ai remarqué une lenteur au niveau du traitement du rendu HDR, qui est fait après la prise de photo dans la galerie, et pour lequel il arrive souvent de devoir patienter quelques secondes. Cela n’est pas dramatique, mais risque d’ennuyer ceux qui regardent souvent une image après l’avoir capturée.

[flickr_set id= »72157659908826739″]

Caméra vidéo

Les vidéos saisies avec le Nexus 5X sont également très jolies, mais on ressent dans cette utilisation le manque de stabilisation optique : le moindre mouvement brusque lors de la capture de séquences ne sera pas pardonné et risque de donner mal au coeur à la personne qui les visionnera. Cela dit, les séquences sont là aussi très détaillées lorsque l’on utilise le mode 4K UHD, avec un ajustement de la luminosité suffisamment rapide et une pixellisation très limitée, sauf lors des mouvements très rapides.

Les nouveaux modes de ralenti, permettant de capturer en 120 images par secondes en échange d’une diminution de la résolution, sont très amusants et pratiques. Le résultat est vraiment joli, même si l’on remarque tout de suite la baisse de résolution par rapport à une séquence 4K. Le son est également capturé dans ce mode, ce qui est assez pratique.

J’ai donc été véritablement convaincu par les fonctionnalités photo et vidéo du Nexus 5X et l’on ne peut qu’être contents que Google ait choisi d’équiper ses deux modèles du même très bon capteur, bien que ceux-ci soient proposés à des prix différents. L’utilisateur pourra ainsi se concentrer sur d’autres aspects pour faire son choix, tout en étant rassuré que les résultats photos seront similaires sur les deux appareils.

Multimédia

Je l’avoue, j’y ai cru! Avec une grille en haut et en bas de l’appareil, et après un Nexus 6 à deux hauts parleurs et un Nexus 6P qui suit cette tendance, j’espérais avoir un son stéréo sur le Nexus 5X de LG. Malheureusement, cette symétrie entre le haut et le bas de l’appareil est purement esthétique et ce Nexus ne dispose que d’un haut-parleur.

L’expérience sonore est donc bien en deçà de ce que l’on peut retrouver sur le Nexus 6P, plus haut de gamme, mais reste correcte pour une utilisation occasionnelle. On est très proche à ce niveau de ce qu’offrent le Samsung Galaxy S6 ou l’iPhone 6 par exemple.

Au niveau de la vidéo, l’écran du Nexus 5X est très agréable pour la consultation de contenus, même si on aura tendance à préférer des appareils à plus grands écrans pour regarder des films, par exemple. Le système d’exploitation est toujours aussi intolérant par rapport aux conteneurs incluant du son en 5.1 ou les codecs les plus exotiques, mais on continuera à utiliser un lecteur de type VLC pour contourner ce problème.

Capteur d’empreintes digitales

Je le disais plus haut, positionner le capteur d’empreintes au dos de l’appareil n’est pas selon moi l’emplacement optimal sur un appareil. Si certains ont de la chance en ayant un doigt qui passera exactement au bon endroit à chaque coup, j’ai souvent dû ajuster la façon dont je tiens le téléphone pour pouvoir le déverrouiller.

Je ne suis pas en train de dire que le capteur n’est pas pratique, loin de là. Il reste plus rapide à utiliser qu’un code ou un schéma. Par ailleurs, je peux comprendre que l’absence de bouton physique sous l’écran ait poussé Google à opter pour cet emplacement, mais avec autant d’espace perdu à l’avant de l’appareil, une solution du type OnePlus 2 aurait pu être intéressante.

Une fois la question de l’emplacement écartée, le capteur d’empreintes sur le Nexus 5X est un vrai plaisir à utiliser : la détection est très rapide, même lorsque les doigts sont légèrement mouillés, ce qui me posait souvent problème sur un iPhone ou un Samsung récents. Par ailleurs, la possibilité de poser le doigt et de déverrouiller l’écran sans avoir à appuyer préalablement sur le bouton d’allumage est vraiment très pratique et fait gagner du temps.

Système d’exploitation Android 6.0 Marshmallow

Je ne détaillerai pas ici l’ensemble des changements apportés par le système d’exploitation, étant donné que nous avons déjà réalisé un article sur le sujet, mais certaines modifications amenées par cette nouvelle version sont tout de même appréciables, bien que non limitées à cet appareil.

Le changement cosmétique qui perturbera sans doute le plus les utilisateurs habitués à Android est le passage à un menu d’applications à déroulement vertical au lieu de pages horizontales. Cela ne change pas la vie, mais demande de se réhabituer au début. On appréciera par ailleurs le fait que le système propose en haut de la liste les 4 applications utilisées le plus fréquemment, afin d’éviter de devoir les chercher à chaque fois.

Google « On Tap », par ailleurs, disponible uniquement en anglais pour le moment, se révèle assez pertinent sur la plupart des sujets communs, en affichant des résultats contextuels en fonction du contenu affiché à l’écran. Cela évite de devoir rechercher un terme précis dans Google et fait ainsi gagner du temps. Certains risquent en revanche de ne pas apprécier de devoir effectuer un appui supplémentaire pour accéder à Google Now, qui est désormais remplacé par On Tap lorsque l’on effectue un appui continu sur le bouton principal.

Enfin, l’une des grosses nouveautés du système concerne la gestion des cartes micro-SD, bien plus efficace et qui assimile désormais celles-ci à de la mémoire interne. On a donc d’autant plus de mal à comprendre que Google n’ait pas demandé à intégrer un emplacement pour ces cartes sur ces deux nouveaux Nexus. Bien que cela n’ait pas été le cas dans le passé, cela pourrait être assimilé à un aveu de faible confiance en cette nouvelle fonctionnalité.

Conclusion

Google revient donc, avec le Nexus 5X de LG, à la recette qui avait fait le succès du Nexus 5 : un appareil proposant un bon rapport qualité-prix, une grande simplicité d’utilisation, et comble l’un des plus gros défauts des précédents modèles avec une caméra efficace.

Proposé au Canada à 499$ pour la version 16 Go et 559$ pour la version 32 Go, l’appareil qui s’en rapproche le plus serait finalement le OnePlus 2, bien plus difficile à obtenir et ayant un format plus imposant.

Le Nexus 5X est donc un appareil que l’on recommanderait sans hésiter au plus grand nombre, car il saura satisfaire sans trop de difficultés la plupart des besoins. On aurait simplement aimé un design un peu plus élaboré, quitte à offrir deux prix différents en fonction de la finition, Google ayant ici décidé de réserver la meilleure finition à son appareil le plus grand.

Test du Nexus 5X de LG, on ne change pas une recette gagnante pour Google ?
"Le Nexus 5X de LG rappelle beaucoup le Nexus 5, en faisant beaucoup de choses bien, tout en offrant un design classique. Malheureusement la concurrence s'est intensifiée et les taux de change ne laissent pas toujours l'appareil briller comme son prédécesseur."
7.5
Print Friendly, PDF & Email