[MWC 2016] Prise en main du Huawei Matebook, l’arrivée surprise du chinois dans le monde du PC

Le groupe chinois Huawei n’avait pas un smartphone à nous présenter, nous attendions le Huawei P9, mais une tablette hybride : la Huawei Matebook. Bien entendu, nous sommes allés la prendre en main.

Le Huawei Matebook est un PC, même si son allure est celle d’une tablette. Avec son architecture x86, il tourne avec du Windows 10, la version classique.

Lenovo-Matebook-Numerama-DSC09086

Huawei Matebook : une allure de MacBook, la finesse d’un iPhone

Microsoft, Samsung et Apple se sont engouffrés dans la brèche de la tablette Pro. Pro, dans le sens où ces produits proposent une expérience PC avec toutes les fonctions que l’on attend d’une tablette. Un format léger, transportable, des appications dédiées, mais le tout avec un clavier physique détachable. En gros, c’est la définition de la tablette selon Microsoft. Après la Samsung Galaxy TabPro S (annoncée en janvier dernier), la Microsoft Surface Pro 4 ou encore l’iPad Pro (qui tourne sous iOS), la tendance est aux 2-en-1 compact.

Lenovo-Matebook-Numerama-DSC09110

Le MateBook possède véritablement une allure de MacBook. Les finitions sont au rendez-vous, le côté aluminium brossé en gris sidéral avec ses bords d’argent arrondis et blanc, lui donne vraiment une allure premium. Il faut dire que ses 6,9 mm d’épaisseur en font un produit aussi épais que l’iPhone 6.

Lenovo-Matebook-Numerama-DSC09115

Mais c’est l’écran de 12 pouces qui a attiré notre attention, car il domine la face avant du MateBook, en prenant 84 % de l’appareil (selon Huawei). L’écran IPS LCD comporte une définition de 2160 x 1440 pixels, avec un contraste important et des couleurs lumineuses.

Conçue pour la productivité

Le Huawei Matebook a été conçu autour de la productivité, enfin il comporte surtout tout ce qui est nécessaire à un bon 2-en-1. C’est-à-dire : une coque complètement rabattable qui intègre un clavier complet plat, mais confortable, ainsi qu’un large pavé tactile spécialement conçu pour Windows 10.

Lenovo-Matebook-Numerama-DSC09116

Lenovo-Matebook-Numerama-DSC09122

Une batterie annoncée avec 9 heures de lecture vidéo, ou jusqu’à 13 heures d’utilisation « légère » (comprenez, peu de tâches et une luminosité d’écran réduite).

Lenovo-Matebook-Numerama-DSC09094

Un stylet, le MatePen, qui comprend 2048 niveaux de pression, et un laser (toujours utile pour jouer avec votre chat). A l’image du Surface Pen, vous pourrez utiliser cet accessoire pour naviguer dans l’interface Windows, prendre des notes manuscrites et même dessiner. Il peut aussi servir à passer les slides à distance, idéal pour les VRP connectés.

Lenovo-Matebook-Numerama-DSC09109

Lenovo-Matebook-Numerama-DSC09120

Et enfin, un accessoire obligatoire : avec sa seule connectique USB Type-C, façon MacBook 12 pouces, le Matebook est vendu avec un hub qui comprend une sortie HDMI, RJ45, VGA, mais aussi de l’USB 3.0.

Le MateBook fonctionne à la fois avec la version Home et Pro de Windows 10, et les clients auront la possibilité de l’alimenter avec un processeur Intel Core M3, M5 ou M7. Mais la caractéristique la plus cool, c’est le capteur d’empreintes digitales directement intégré.

Les petits bémols

Tout n’est pas parfait chez le géant chinois. Quand on se confronte à Apple, Microsoft ou encore Samsung, il faut être prêt à en découdre. Le Matebook possède une coque en similicuir très agréable au toucher, mais qui possède une seule position – c’est peu, surtout face à la Microsoft Surface.

Lenovo-Matebook-Numerama-DSC09101

Les processeurs en Core M peuvent également être trop légers, pour certaines tâches gourmandes. Ce qui limite bien évidemment l’usage de ce produit à de la bureautique simple.

Pour un tarif entre 700 dollars à 1600 dollars, un clavier payant (130 dollars), un stylet payant (60 dollars) également et le boîtier pour les connectiques (90 dollars), la note sera sûrement trop salée.

Print Friendly, PDF & Email