Le premier ministre canadien Justin Trudeau était présent hier à l’Institut Périmètre de Waterloo afin d’annoncer une subvention de 50 millions sur cinq ans « pour lui permettre de poursuivre ses recherches de calibre mondial en physique théorique ».

Lors de la séance de questions après cette annonce, Justin Trudeau a surpris de nombreux observateurs alors qu’il s’est lancé dans une explication sur les bases de l’informatique quantique. En effet, un journaliste lui demandait en rigolant ce qu’était l’informatique quantique, avant de poser sa vraie question sur la mission canadienne contre l’État islamique.Justin Trudeau a alors commencé sa réponse sur le premier sujet ce qui a fait rire l’audience dans la salle. Mais il a alors continué « Non, non, ne m’interrompez pas. Quand vous allez sortir d’ici, vous allez en savoir plus ». « Non, en fait, certains en sauront moins sur l’informatique quantique » a-t-il ajouté en se tournant vers les scientifiques qui l’entouraient.

Puis il s’est lancé dans l’explication des bases de l’informatique quantique : « Un bit d’un ordinateur régulier est soit à 1 ou à 0, allumé ou éteint. (…) L’état quantique pourrait être beaucoup plus complexe que cela, parce que, comme on le sait, les choses peuvent être à la fois particule et onde, et l’incertitude qui entoure les états quantiques nous permet d’encoder plus d’informations en information plus petite. Voilà ce qui est excitant à propos de l’informatique quantique ». Justin Trudeau a, par la suite, continué sa conférence de presse en répondant à la deuxième question du journaliste.

PARTAGER
Éditeur de Geeks and Com', je suis un passionné de nouvelles technologies, de sport et de tout ce qui touche au monde des communications/marketing. Je suis également consultant en communication numérique pour Signature sur le Saint-Laurent (construction du nouveau pont Champlain à Montréal).