Alors que son concurrent direct, Gran Turismo, demeure de plus en plus discret ces temps-ci, la série Forza continue son envolée spectaculaire du côté de chez Microsoft, avec les licences Forza Motorsport et Forza Horizon. Playground Games a officialisé la mise en presse de son Forza Horizon 3 voilà une dizaine de jours, ce qui nous a permis de prendre en main la version définitive du jeu, celle que vous pourrez vous procurer lors de la vente du titre.

Conditions de prise en main sur Forza Horizon 3

La version essayée pour les impressions de cette preview concerne le jeu définitif, tournant sur Xbox One S.

Sweet Home Australia

Pendant 2 heures, nous avons joué au mode scénarisé de Forza Horizon 3, dont le temps correspond plus ou moins au tutoriel du titre. Vous êtes le patron de l’Horizon Festival, et devrez développer vos installations afin de débloquer de nouveaux tracés pour y accueillir un maximum de fans : du lieu endroit de l’expansion au type d’événement, en passant par la musique, tout est personnalisable… ou presque.

La mécanique fonctionne très bien et vous accompagne tout au long de votre périple, mais reste assez dirigiste, vous laissant peu de choix dans les courses. Dans un premier temps, du moins, puisque plus avancerez, plus vous découvrirez de nouvelles routes et spot d’Australie, dans un monde ouvert deux fois plus grand que celui de Forza Horizon 2, selon les dires des développeurs. Ce qui suite à un coup d’œil jeté à la carte est certifié.

Mais puisque nous parlons du pays des Kangourous, attardons-nous sur ses décors. Les ambiances visitées étaient diverses et variées, aussi bien désertiques qu’urbaines, passant par des versants de colline verdoyants. Si les environnements sont très bien modélisés et semblent très beaux et crédibles pour un monde ouvert, le plus intéressant reste encore les effets de lumières, que ce soit à l’approche des surfaces à reflets, ou lors des transitions jour/nuits. Les actions météo quant à eux sont, comme à leurs habitudes dans une production Forza, au point et influencent toujours la prise en main de vos véhicules.

Forza Horizon 3 Crossing StreamDes véhicules toujours aussi imposants et puissants

Au nombre de 350, vous serez amené à contrôler des bolides de rêves, tels que la Lamborghini Centenario, la toute première voiture de course vous appartenant (ce n’est pas une blague). Une situation onirique sur circuit automobile. Mais sur piste ouverte, qui mélange sable chaud et terre humide, vous remarquerez très vite que la belle Italienne vous sera d’une utilité très limitée. Il vous faudra rapidement alterner avec un véhicule plus adapté (et voire moins classe) pour améliorer votre adhérence à la route, et pour une véritable place sur le podium lors de vos victoires. Toujours divisés en catégories — représentant une lettre et un niveau de puissance —, vous pourrez choisir à loisir parmi les bolides proposés, aussi bien coupé, berline et muscle que tout-terrain et buggys, les nouveaux arrivants dans ce Forza Horizon 3.

La personnalisation n’est pas limitée qu’à l’aspect festival : vos véhicules sont dépendants des améliorations ou changements. Cela peut concerner certaines choses anecdotiques comme votre plaque d’immatriculation, ou plus utiles comme les kits de modifications (carrosseries, pare-chocs, suspensions, etc.). Il faudrait plus de temps pour juger de leur véritable impact, mais l’aperçu nous a montré une influence assez sensible des différentes mécaniques.

On regrettera tout de même l’absence du multijoueur pendant la preview, et tout ce qui en découle (modes de courses, groupes, Drivatars, etc.). Cela étant, l’expérience se voudra drop-in drop-out, et cela se ressent assez facilement même en solo. Les Drivatars prédéfinis ne sont cependant pas très convaincants, mais ne reflètent que les deux seules et premières petites heures sur le jeu. À voir sur le long terme si c’est toujours le cas.

Forza Horizon 3 Forzavista Engine

Conclusion

Après 2 h de jeu sur cette version Gold, force est de constater que nous avons pu profiter d’une expérience très propre : aucun — ou très minimes, presque imperceptibles — ralentissement, pas de freezes, et pas de soucis de maniabilité. Le titre, sur Xbox One S, n’a pas grand-chose à envier à la version PC surboostée, que nous avons pu voir tourné en 4 K quelques minutes auparavant (hormis les effets visuels plus impressionnants). Espérons que Forza Horizon 3 soit aussi réussi techniquement lors de sortie officielle, pendant toute l’expérience vidéoludique du joueur.

Xbox Booth at E3 2016

NOTES
Impressions
75 %
PARTAGER
Rédacteur en Chef de la section Jeu Vidéo, administrateur d'une association sur la thématique du Jeu, et grand aficionado du domaine numérique. Passionné de Cinéma, de musique, de dessin, de jeu, de littérature, de NBA, et de la vie en général.