Sorti en salle le 26 octobre dernier en France et le 4 novembre au Québec, le film d’action et d’aventure Doctor Strange réalisé par Scott Derrickson avait conquis les critiques avec ses personnages intrigants et son humour excentrique comme en témoigne la critique réalisée sur le site de Geeks and Com’. Comme pour toutes les grandes productions cinématographiques, le premier film du Docteur Stephen Strange a le droit à une sortie physique accompagnée de quelques bonus. Toutefois, est-ce que ces bonus justifient l’achat lorsque l’on a déjà visionné le film en salle ? Geeks and Com’ tentera de répondre à cette question à l’aide de cette critique du coffret Blu-ray de Doctor Strange. 

Fiche technique

  • Date de sortie : 28 février 2017
  • Titre original : Doctor Strange
  • Style :  Action/Fantastique/Science-Fiction
  • Classification : Général/Tout public
  • Distributeur : The Walt Disney Pictures et Marvel Studios
  • Langue d’exploitation : Français et Anglais
  • Disponible sur DVD et Blu-ray
  • Évalué sur Blu-Ray
  • Prix lors du test : 18,99 $ CAD (DVD)/24,99 $ CAD (Blu-Ray)
  • Version physique envoyée par le distributeur

Attention, avant de lire cette critique, il est conseillé d’avoir regardé le long métrage, car certains éléments de l’intrigue peuvent être dévoilés.

Synopsis

Le film Doctor Strange raconte l’histoire du neurochirurgien Stephen Strange (Benedict Cumbrtbatch). À la suite d’un accident de voiture, le célèbre docteur se retrouve mal en point en plus de perdre sa dextérité qui a fait sa renommée dans le monde médical. Après quelques mois à obtenir des soins traditionnels, il se rend dans le Kamar-tar à la recherche d’un traitement. Il se retrouvera plutôt à apprendre les rudiments des pratiques mystiques et à apprendre les secrets d’un monde caché, ce qui fera de lui un redoutable sorcier capable de jouer les intermédiaires entre cette dimension alternative et le monde réel.

Bonus offerts dans le coffret Blu-ray

En plus du long-métrage, le coffret Blu-ray regorge de nombreux bonus qui permettent d’en apprendre plus sur l’univers de Stephen Strange, mais aussi sur d’autres projets de Marvel. Il y a facilement plus de deux heures de contenus supplémentaires.

L’univers du Docteur Stephen Strange

La majeure partie de ces suppléments consiste en cinq courts-métrages d’une dizaine de minutes qui permettent de bien comprendre comment l’univers du Docteur Strange a été adapté au grand écran. Pour garder l’essentiel du message des interlocuteurs, comme c’est souvent le cas dans des vidéos comme celle-ci, leurs paroles n’ont pas été traduites en français. Cependant, tout est sous-titré dans la langue de molière!

Tout au long de ces courts-métrages dans les coulisses du film, les images alternent entre les scènes finales du film et ce qui a été tourné par les acteurs avec les fonds verts, ce qui nous permet d’avoir une tout autre perspective sur l’important travail des gens responsables des effets spéciaux.

Une étrange transformation

La pochette du coffret nous présente ce court-métrage comme une découverte d’une nouvelle dimension de l’univers cinématographique de Marvel qui nous permettra de voir comment les cinéastes ont adapté au grand écran le personnage issu de la bande dessinée. Toutefois, les passages qui font référence à ce passé sont très rares. Par contre, cette vidéo permet de voir comment plusieurs des scènes les plus impressionnantes du film ont été produites, comme l’accident de voiture qui aura changé la vie du Docteur Strange.

De plus, plusieurs personnes, dont le réalisateur du film, Scott Derrickson, le producteur délégué Stephen Broussard, et l’acteur principal, Benedict Cumberbatch, interviennent pour nous en dire plus sur les décisions artistiques liées à certaines scènes et sur le choix de Cumberbatch pour interpréter le personnage principal. Un choix qui aura eu quelques impacts fort importants sur le tournage du film.

Étrange compagnie

Étrange compagnie met l’accent sur l’impressionnante distribution du film composé d’excellents acteurs comme Benedict Cumberbatch, Chiwetel Ejiofor, Rachel McAdams, Benedict Wong et Mads Mikkelsen. On y apprend aussi pourquoi les réalisateurs ont choisi Tilda Swinton pour jouer le rôle de l’Ancien, elle qui n’est clairement pas « un vieux sage tibétain » comme on en a l’habitude lorsqu’il est question d’un personnage semblable. Toutefois, une grande partie est accordée à la justification du choix du réalisateur Scott Derrickson pour diriger le film. Aux dires des acteurs et de ses collègues sur le plateau, il a réalisé son travail avec brio.

C’est dans cette partie qu’il y a le plus de parallèles  entre les personnages du film et ceux de la série de bandes dessinées. D’ailleurs, quelques-uns des acteurs principaux expliquent comment ils ont fait pour tenter d’être fidèles au personnage de bande dessinée dans leurs rôles, preuve qu’ils s’intéressent aux personnages et à la série.

L’étoffe de la réalité 

L’étoffe de la réalité met l’accent sur tout ce qui entoure les personnages, c’est-à-dire les costumes, les plateaux de tournage, les accessoires, et sur ceux qui les ont créés. Comme il s’agit d’un nouvel univers cinématographique, tout cela a dû être fait de A à Z, ce qui leur a rendu la tâche encore plus difficile. De plus, certaines scènes à Hong Kong et au Népal ont été tournées sur place, alors que d’autres l’ont été en studio. Des rues entières ont donc dû être construites à l’intérieur. La plus grande qualité de cette vidéo reste toutefois les coulisses du tournage sur le terrain, qui nous permet d’apprécier certaines subtilités du film, notamment au Népal, mais aussi à New York, où les réalisateurs ont réservé une petite surprise aux New Yorkais.

Défier le temps et l’espace 

Défier le temps et l’espace permet de voir des aspects cachés du film qui sont tout aussi importants que le jeu des acteurs pour apprécier le film. D’abord, l’équipe de production montre tout le travail que les acteurs ont dû faire avant le tournage pour être crédible. On les voit donc suivre des cours de danse et d’arts martiaux pour ensuite se pratiquer de nombreuses fois. Ensuite, la deuxième partie de cette vidéo met l’accent sur quelque chose d’omniprésent dans les films d’aujourd’hui, les effets spéciaux. C’est assez impressionnant de voir, non seulement comment ils ont travaillé certaines scènes à l’ordinateur, mais surtout comment ils ont planifié les effets spéciaux en filmant d’une manière différente des autres scènes, comme c’est le cas avec les poussées astrales, c’est-à-dire les moments où l’esprit de Strange sort de son corps.

Le sorcier suprême

Dans une production cinématographie, la musique est très importante pour amener des émotions chez le spectateur. On y voit donc tout le travail qu’a dû faire Michael Giacchino, le compositeur de la musique du film, pour arriver à un produit final à ne partir de rien, puisqu’aucune musique n’avait été faite en lien avec l’univers de Doctor Strange.

Commentaire audio

Il est possible d’écouter le film avec les commentaires du réalisateur Scott Derrickson, ce qui permet une meilleure compréhension du film et de l’univers lors de son visionnement.

Scènes supprimées et prolongées 

Comme dans la plupart des coffrets Blu-ray aujourd’hui, celui de Docteur Strange propose de découvrir pendant une dizaine de minutes certaines scènes qui ont été supprimées ou raccourcies lors du montage final.

Bêtisier

On retrouve dans cette section cinq minutes d’erreurs et de blagues faites par les acteurs lors du tournage. On peut facilement voir la complicité entre les acteurs qui n’hésitaient pas à se faire des mauvais coups pendant certaines scènes émotives du film.

L’univers cinématographique de Marvel

Aperçu exclusif de la phase 3 de Marvel Studios

Cette section présente les prochains films de la phase 3 de Marvel Studios qui a débuté en 2008 avec le premier Iron Man. Alors que je m’attendais personnellement à des bandes-annonces, je me suis plutôt retrouvé avec des commentaires des réalisateurs de Marvel, ainsi qu’avec des images du tournage de leurs prochains films comme Thor, Ragnarok, Gardiens de la Galaxie 2, la Panthère noire et Avengers Infinity War.

Équipe Thor : 2e partie

Équipe Thor : 2e partie est un court-métrage parodique réalisé par Taika Waititi (Thor : Ragnarok) qui raconte la relation entre Thor et son colocataire Darryl. Il s’agit de la suite de Civil War : Team Thor, un court-métrage présent dans le coffret Blu-ray de Captain America : Civil War. Personnellement, n’ayant pas vu la première partie, j’ai eu de la difficulté à me familiariser avec l’histoire. Cependant, je dois avouer que l’humour est très présent et très accrocheur.

Conclusion

Le coffret Blu-ray de Doctor Strange propose près de deux heures de suppléments. Un contenu additionnel très varié qui nous permet d’en apprendre plus sur la production d’un film à aussi gros déploiement et sur l’adaptation d’une série de bandes dessinées en production cinématographique. Le contenu supplémentaire vaut amplement l’achat du coffret Blu-ray, tant pour les admirateurs des films de Marvel, que pour les simples admirateurs du travail de Benedict Cumberbatch.

Le coffret Blu-ray du film de Marvel Docteur Strange propose énormément de suppléments qui nous en apprennent plus sur le film et l’univers de Stephen Strange. Les admirateurs de l’univers de Marvel et ceux de Benedict Cumberbatch trouveront leur compte facilement dans ce coffret.

NOTES
Note d'enthousiasme
9
PARTAGER
Passionné de jeux vidéo et de sports, j'étudie présentement en Communication publique à l'Université Laval. Je suis aussi journaliste sportif pour le journal Impact Campus.