Quand le premier volet de la série Injustice est sorti, en 2013, j’ai tout de suite accroché à l’histoire. Superman, héros parfait au dossier sans tache, est devenu le pire des dictateurs après le meurtre de sa femme et son enfant à naître. Version améliorée d’un Mortal Kombat vs DC Universe à la qualité discutable, le jeu Injustice : Gods Among Us m’a fait connaître à la fois l’univers des jeux de combat à la sauce DC et celui des bandes dessinées. Quatre ans plus tard, NetherRealm Studios nous revient avec une suite très attendue tout simplement intitulée Injustice 2.

Fiche technique

  • Date de sortie : 16 mai 2017 
  • Style : Combat
  • Classement ESRB / PEGI ESRB T / PEGI Adolescent
  • Développeur : NetherRealm Studios
  • Éditeur : Warner Bros. Interactive Entertainment, Inc.
  • Langue d’exploitation : Voix et sous-titres français et anglais
  • Disponible sur Xbox One et PlayStation 4
  • Testé sur PlayStation 4
  • Prix lors du test : 79,99 $ CA / 69,99 €
  • Site officiel

Une solide suite au premier volet

Plusieurs années après la défaite de Superman et son emprisonnement, un nouvel ennemi fait surface. Brainiac, responsable de l’attaque et de la destruction de Krypton, la planète d’origine de Superman, attaque la terre à la recherche de ce dernier.

Batman et le peu de héros restants, suite à la purge de Superman, doivent s’unir afin de repousser l’invasion de Brainiac. Ce dernier reçoit l’aide d’une mystérieuse organisation criminelle appelée « La société ». Celle-ci est dirigée par le gorille télépathe dénommé Grodd.

Plusieurs personnages font leur retour, dont Flash et Green Latern. Tous les deux sont à la recherche de rédemptions suite à leurs actes passés alors qu’ils étaient au service de Superman. D’autres font leur apparition pour la première fois comme Supergirl, Blue Beetle et Capitain Cold.

L’histoire est dans la même veine que celle présentée dans le précédent Injustice ou dans les derniers Mortal Kombat. Chaque acte nous présente une partie de l’histoire et chacun d’entre eux oppose un ou plusieurs personnage(s) différent(s). Les répercussions suite au premier volet demeurent présentes et seront la cause de plusieurs affrontements. Par contre, une grande place est laissée à la nouvelle histoire et au combat afin de sauver la terre.

Je n’ai jamais été un grand amateur des films sortis ces dernières années sous la bannière de D.C. Par contre, je suis, plus que jamais, persuadé que la série Injustice ferait un excellent film si l’histoire devait être portée au grand écran.

Autant pour les amateurs que pour les experts du genre

Chaque personnage possède ses propres capacités, bien que certaines se ressemblent un peu. Vous devrez donc adapter votre façon de vous battre selon le type de personnage que vous aurez choisi. Les combats sont beaucoup plus fluides que dans la version précédente et vous pourrez enchaîner différentes combinaisons parmi les dizaines disponibles.

Pour les joueurs qui sont moins doués, les attaques de base devraient vous permettre de vous en sortir. Pour les experts, le jeu offre une réelle profondeur dans ses mécaniques qui vont vous permettre d’exploiter au maximum les forces et faiblesses de chaque personnage.

Une excellente durée de vie

J’aurais aimé qu’ils offrent quelques chapitres supplémentaires dans le mode histoire. Plusieurs nouveaux héros font leur entrée dans l’histoire, mais ne font qu’une apparition soporifique. Ils auraient pu accorder un peu plus de temps à chacun d’eux pour faire un lien solide entre les événements du premier jeu et ceux du second.

Cela dit, on n’achète pas un jeu de combat uniquement pour son mode histoire. Les développeurs chez NetherRealms ont inclus tout ce qu’il faut pour en faire un jeu de combat complet. Bien entendu, vous aurez droit à un mode multijoueur en ligne et hors-ligne pour affronter d’autres joueurs. Ajoutez à cela un système de guilde ainsi que d’autres modes comme celui du multivers. Le mode multivers ressemble un peu à la tour de guerre de Mortal Kombat. Vous y affronterez différents ennemis et pourrez récupérer des équipements en plus de gagner des niveaux.

Le jeu offre 28 personnages de base et d’autres viendront s’ajouter durant les prochains mois.

Que c’est joli !

Le jeu est merveilleusement beau, autant dans la modélisation de chaque personnage que dans la création des décors. Ces derniers sont interactifs et peuvent nous servir à lancer des attaques brutales. Ajouter à cela des effets d’ombres, de lumières et de sublimes d’explosions. De plus, les séquences animées entre chacun des chapitres sont de très bonnes qualités et nous donnent l’impression d’écouter un film d’animation à grand budget. La cerise sur le gâteau est très certainement les attaques spéciales, uniques à chaque personnage, qui est du bonbon pour les yeux.

Un petit air de déjà-vu….

En tant que jeu de combat, on ne peut pas reprocher bien des choses à Injustice 2. Mon principal reproche demeure cette impression de déjà-vu. L’équipe chez NetherRealm Studios a gardé les mêmes standards très élevés que ceux de Mortal Kombat X, mais, malheureusement, aussi presque toutes les facettes de son autre titre phare.

Nous y retrouvons la même façon d’aborder les scénarios et la même approche dans les attaques principales et les combinaisons. Même chose pour les modes de jeux qui ne sont pas si différents de ce qui est offert dans Mortal Kombat X. Tout est très bien réalisé, mais le jeu ne se distingue pas particulièrement par rapport à Mortal Kombat. On dirait simplement le même jeu, mais à une autre saveur.

NOTES
Note d'enthousiasme
8.5
PARTAGER
Je me considère avant tout comme un passionné de tout ce qui touche l’univers geek et otaku. Développeur web et logiciel de profession, je m’intéresse autant à la conception des jeux qu’aux produits finis. J’affectionne tout particulièrement les MMORPG, mais je demeure un touche-à-tout qui s’intéresse à presque tous les genres.