Alors que de nombreux amoureux des jeux de gestion attendent avec impatience le prochain opus de la célèbre série Tropico, l’éditeur Kalypso Media propose Railway Empire. Un jeu, comme son nom l’indique, qui permet de créer sa propre compagnie ferroviaire et de découvrir à nouveau les premiers pas de cette immense industrie. Le titre est disponible dès maintenant sur PC, PS4 et Xbox One. L’équipe de Geeks and Com’ vous propose le test complet de Railway Empire et tente de devenir le plus grand gestionnaire que l’industrie ferroviaire virtuelle a connu ! Bon, j’avoue ce n’est pas une mince affaire…

Fiche technique

  • Date de sortie : 26 janvier 2018
  • Style : Jeu de gestion et simulation
  • Classement ESRB/PEGI ESRB E / PEGI 7
  • Développeur : Gaming Minds Studios
  • Éditeur : Kalypso Media
  • Langue d’exploitation : Français et anglais
  • Disponible sur Xbox One, PS4 et PC
  • Testé sur PC
  • Prix lors du test : 59,99 $ CA / 57,49 €
  • Site officiel
  • Version offerte par l’éditeur

Prêt à conquérir le Nouveau Monde !

Railway Empire n’est pas qu’un simple jeu de gestion et de simulation ferroviaire. Le titre reprend les bases de l’évolution et du développement de cette importante industrie. C’est dans les années 1830 que l’empire ferroviaire est devenu extrêmement puissant aux États-Unis alors que les avancées technologiques telles que l’utilisation des moteurs à vapeur à permis la création de machines extrêmement puissante et rapide pour l’époque afin de transporter marchandises et citoyens. C’est à l’aide d’un didacticiel assez long, mais nécessaire si l’on souhaite maîtriser l’ensemble des fonctionnalités qu’offre Railway Empire, que le joueur débute son voyage dans le passé.

Un didacticiel pour apprendre les subtilités

Dès le début de notre première partie, les développeurs nous racontent, avec l’aide d’un narrateur, comment l’industrie ferroviaire est devenue l’une des plus importantes industries des États-Unis dans ces années-là. Nous sommes, donc, amenés à diriger une entreprise qui est responsable de développer le réseau ferroviaire et de permettre le développement des différentes villes qui était alors presque coupé des autres régions du pays. Votre objectif est alors très simple : construire des lignes et acheter des trains pour transporter des ressources d’une ville à l’autre ou encore permettre aux citoyens de voyager. À mon grand étonnement, les contrôles pour créer les chemins de fers sont très efficaces tout en permettant une grande flexibilité de notre imagination. À l’aide d’un simple clic et d’un mouvement de notre souris, il est possible de créer une ligne fonctionnelle en quelques minutes seulement. Attention à bien utiliser vos outils afin de ne pas toujours prendre le chemin suggéré par le jeu. Ce dernier à une fâcheuse tendance à ne pas prendre en compte les dénivelés du terrain et il m’est arrivé à quelques reprises que ma locomotive reste coincée sur une piste sans pouvoir bouger. Un aspect qui m’a fortement déçu, mais qui peut être facilement contourné avec les bons outils.

Des trains en santés = un réseau qui fonctionne

Dans Railway Empire, il est essentiel de bien entretenir nos chemins de fers, mais aussi nos locomotives. En effet, nous devons placer différentes stations afin d’alimenter le moteur de nos trains, mais aussi d’assurer un entretien impeccable. Si vous décidez de passer outre, votre locomotive sera sans doute bloquée en pleins milieux d’une voie ferroviaire sans aucun autre moyen pour s’en sortir. Afin de pallier à ce problème, les développeurs mettent à notre disposition des garages, mais aussi des stations que l’on peut installer le long de nos chemins de fers pour ravitailler nos locomotives et s’assurer de leur bon fonctionnement. Aussi, il est possible d’utiliser des voies de contournement pour permettre à deux trains de voyager sur la même ligne sans entrer en collision. Il est même possible d’ajouter des panneaux de signalisation afin de contrôler la circulation comme nous le souhaitons. Ces petits objets semblent peut-être obsolètes, mais selon moi ils sont essentiels à Railway Empire pour qu’il se démarque des autres jeux du genre et pour offrir une expérience vidéoludique unique. Le seul bémol à mon avis est que l’argent à tendance à se dépenser très rapidement alors que nous débutons à peine la création de notre première ligne ferroviaire. Il est, donc, essentiel de bien réfléchir avant d’investir !

Des trains, des trains et encore des trains

L’un des points forts de Railway Empire est son vaste catalogue de locomotive et de son arbre technologique bien construit. Au niveau des trains, on retrouve plus de 40 locomotives différentes et très bien reproduites dans le jeu. J’ai notamment été surpris par la qualité visuelle du titre en générale qui est bien supérieur à ce que nous sommes habituée sur ce genre de jeu. En passant par les effets de lumières ou même encore les décors de la carte, Railway Empire est sans doute très jolie et n’a pas à être jaloux de la concurrence. Toujours dans l’optique d’offrir une expérience plus réaliste, le jeu propose un arbre technologique qui permet d’améliorer au maximum son empire ferroviaire. Au fil du temps et des missions accomplies, nous pouvons acheter et développer de nouveaux objets, de nouvelle tactique ou encore simplement de nouvelles locomotives. Au total, plus de 300 avancées technologiques sont disponibles dans Railway Empire. Selon moi, le tout est bien suffisant pour permettre aux joueurs d’avoir un sentiment de progression au fil de sa partie.

Que la meilleure compagnie l’emporte !

Là où selon moi Railway Empire devance les autres jeux du genre c’est avec son intelligence artificielle très bien programmée. En dehors du didacticiel et dans l’ensemble de vos parties, vous êtes confrontés à d’autres compagnies ferroviaires qui tentent elles aussi de devenir la plus importante puissance industrielle des États-Unis. C’est à ce moment que j’ai commencé à réfléchir de plus en plus lors de mes parties et à découvrir réellement ce que les développeurs tentent de proposer. À ce moment plus rien n’est interdit et vous pouvez espionner ou même encore saboter vos adversaires pour créer un chemin vers la victoire. Heureusement, l’intelligence artificielle est aussi utile de notre côté alors qu’après avoir créer mes routes et y apposer les différentes structures nécessaires à leur fonctionnement, je n’ai plus rien à faire. Je n’ai pas besoin de me soucier des collisions ou encore des réparations. Tout ce fait automatiquement ! Certes c’est peut-être à ce niveau que les joueurs les plus expérimentés seront déçus, néanmoins le tout permet au titre d’être plus accessible que bien d’autres expériences vidéoludiques de gestion disponible sur le marché.

Conclusion

Railway Empire est un bon jeu de gestion surtout si on le compare avec les autres titres du même genre. Kalypso Media a peut-être tenté un pari risqué, mais je dois admettre que le défi est réussi. Le jeu ne passera pas à l’histoire, mais pourrait bel et bien faire patienter les joueurs jusqu’à la sortie de Tropico 6. Une nouvelle fois dans une production de l’éditeur, le doublage et la traduction française est réussie tout comme sa difficulté modérée qui rend le jeu accessible sans pour autant être dénuée d’intérêt et de défis. Railway Empire propose un aspect visuel fort agréable à l’œil avec ses animations et sa direction artistique bien maîtrisé tout en offrant des éléments de gestion un peu plus complexe. Il va sans dire que j’ai été surpris par la qualité générale du jeu et que je ne peux féliciter le travail des développeurs de proposer une expérience vidéoludique amusante et accessible. Bien entendu, Railway Empire n’est pas parfait. On y retrouve un manque d’option de microgestion ou encore la possibilité de faire des parties en ligne. L’intégration du Steam Workshop permettra peut-être à l’avenir de rendre le jeu encore plus complet en ajoutant de nouveaux trains ou même de nouvelles cartes. Je laisse votre imagination traverser les États-Unis à bord de votre locomotive favorite !

NOTES
Note
8
PARTAGER
Passionné de technologie, de musique, de jeux vidéo, de cinéma et de sports, je suis diplômé en communication. Depuis 2014, j'ai eu l'occasion d'écrire pour de nombreux sites tels que Game-Focus, l'Épée Légendaire et bien évidemment Geeks and Com'. J'ai également animé plusieurs émissions sur le web que ce soit des podcasts et des diffusions en direct notamment sur Gaming Live, l'ancienne Web-Tv de jeuxvideo.com. Je continue d'explorer ma passion pour la vidéo en ayant une chaîne YouTube connue sous le nom d'HypnoticMarc.