Réalisé par Edgar Wright et écrit par Edgar Wright et Simon Pegg, la trilogie Cornetto comprend les films Shaun of the Dead (Shaun et les Zombies), Hot Fuzz (Super Flic) et The World’s End (Le dernier pub avant la fin du monde). Les trois films sont parus en 2004, 2007 et 2013.

J’ai vu les trois films lors du Flashback Film Fest (Festival Rétromania) de Cineplex qui a lieu du 2 au 8 février dans les cinémas Cineplex participants. Avant d’entrer dans le vif de ma critique, je dois préciser que j’ai vu les trois films doublés en français. Et, ça a surement influencé mon appréciation des trois films.

Fiche technique

  • Titre original : Blood and Ice Cream Trilogy | The Three Flavours Cornetto Trilogy
  • Date de sortie : 2004 – 2007 – 2013
  • Réalisé par : Edgar Wright
  • Scénario par : Edgar Wright, Simon Pegg
  • Acteurs : Simon Pegg, Nick Frost
  • Distributeur : Universal Pictures
  • Genre : Zombies – Action – Science-fiction
  • Durée : 95 min – 121 min – 109 min
  • Classement : 18A – 14A – 14A
  • Pays d’origine : Royaume-Uni
  • Langue : Anglais (aussi en doublé en français)

Shaun et les Zombies (2004)

Ce premier film de la trilogie est une comédie romantique de zombies. Simon Pegg joue le rôle de Shaun, un jeune homme sans ambition et qui a une relation de coupe houleuse. Son meilleur ami Ed (Nick Frost) est pire que Shaun… Parasseux et sans emploi, il joue à des jeux vidéo toute la journée. Mais, ils aiment bien aller prendre un verre ou deux au Winchester, un pub près de chez eux. Après la rupture entre Shaun et sa copine, un terrible virus se répand sur la ville. Shaun tente de sauver son ex-petite amie, sa mère et son beau-père qui se transforme en zombie. Le plan de Shaun : se réfugier au Winchester!

Super Flic (2007)

Ce deuxième volet nous plonge dans un tout autre univers, celui de la comédie et du « buddy cop movie ». Cette fois, Simon Pegg joue le rôle du super flic. Il déborde d’excellence et ces collègues n’en peuvent plus. Alors, il est donc muté comme sergent dans un petit village. Il est l’étranger du village et il dérange par son excellence, ce qui ne fait pas vraiment l’affaire de ceux qui dirigent le village. Frost est un policier un peu bébête qui suit les directives. Ensemble, ils démasqueront le grand secret du village

Le dernier pub avant la fin du monde (2013)

Ce dernier film propose une comédie de science-fiction apocalyptique. Un groupe d’amis de jeunesse se réunit afin de faire et de compléter un bar-a-thon… douze bars et une pinte chaque fois. Après avoir fait plusieurs établissements, Gary (Simon Pegg) et ses compagnons s’aperçoivent que la ville est dirigée par des extraterrestres qui remplacent les humains par des robots. Gary n’a qu’un but, celui de finir la tournée des douze bars, peu importe ce qu’il arrivera.

Une trilogie de genre

Ce que j’ai bien aimé de la trilogie Cornetto, c’est le fait que chacune des comédies propose des genres différents : un film de zombies, un d’action et un autre de science-fiction! Par contre, le dernier film est peut-être le plus faible en matière de genre. La science-fiction est assez légère.

Un autre point qui est bien, les trois ont les mêmes acteurs qui jouent chaque fois des rôles différents. Dans les deux premiers films, il est plus facile de faire des analogies entre les personnages. Pegg joue deux rôles opposés qui se ressemblent et Frost a sensiblement le même genre de personnage. Les autres acteurs sont récurrents dans les trois films, mais ils ne tiennent pas toujours des rôles importants.

Il y a seulement le troisième film (The World’s End) que j’ai un peu plus de difficulté à rattacher aux autres films. Je crois que le fait qu’il y ait eu 6 ans entre celui-ci et Hot Fuzz a fait qu’Edgar Wright et Simon Pegg se sont perdus ou écartés de l’idée originale de la trilogie. Il faut dire qu’Edard Wright a fait plusieurs superproductions américaines comme Scott Pilgrim.

Trois comédies, toujours des pubs

Comme je le mentionnais au début de mon texte, j’ai vu les trois films en version doublée française. J’ai trouvé que l’aspect comique s’est totalement perdu dans le doublage. En 2013, j’avais vu The World’s End au Festival Fantasia et je me rappelle d’avoir beaucoup ri. Mais ce ne fut pas le cas quand je l’ai vu il y a quelques jours.

Les trois films jouent sur des clichés des différents genres et c’est sans doute ce qui devait faire la force de ces comédies. Avec le doublage, ça s’est complètement évaporé! Peut-être que les films ont mal vieilli. Je ne suis pas sûr étant donné que je voyais pour la première fois Shaun of the Dead et Hot Fuzz.

Mon appréciation générale

Ce manque flagrant d’humour est sans doute une des raisons que je n’ai pas tellement apprécié les trois films. Si je devais classer les trois films par préférences :

3) The World’s End : Je trouve que ce film se tient tout seul et qu’il n’a pas tellement sa place dans la trilogie.

2) Hot Fuzz : Ce film aurait pu être mon favori si ce n’était que l’histoire m’a ennuyé jusqu’au moment de la scène d’action finale.

1) Shaun of the Dead : Bien que l’histoire ne soit pas si originale, c’est celle qui m’a le plus diverti de la soirée, même si je n’ai pas ri. Les personnages sont amusants pour le contexte du film.

NOTES
La réalisation
6
Le scénario et l’histoire
6
Le jeu des acteurs
7
Les effets spéciaux
7
Le plaisir durant le visionnement
4
PARTAGER
Designer UX/UI et amateur de la pop-culture et de la culture asiatique (surtout la Corée du Sud avec sa K-Pop et ses K-Drama et le Japon), je suis l’un des fondateurs du site web la Zone TechnoCulturelle et maintenant, je suis rédacteur en chef de la section Culture Geek du site web Geeks and Com'. Je produis du contenu de tout type sur ce qui me passionne. C’est majoritairement des critiques écrites, mais de temps en temps, j’aime bien faire des vidéos unboxing et des critiques vidéo (Entrer dans la Zone) ou encore des baladodiffusions (Entre les cases de 2013 à 2015).