Plus de six mois après sa sortie initiale sur PlayStation 4, Xbox One et PC, voilà qu’apparaît le jeu South Park : The Fractured But Whole sur Nintendo Switch. Notre collègue François en avait fait une critique très positive. Mais que vaut le jeu sur la console si particulière de Nintendo ? Est-ce que le portage mérite que l’on s’y intéresse ou bien est-il préférable de passer son tour ? C’est à cette question fatidique que nous allons tenter de répondre à travers ce test !

Fiche Technique

  • Date de sortie : 17 octobre 2017 (24 avril 2018 sur Nintendo Switch)
  • Style : Jeu de rôle
  • Classement ESRB/PEGI : M /PEGI 18
  • Développeur : Ubisoft San Francisco
  • Éditeur : Ubisoft
  • Langue d’exploitation : Anglais et Français
  • Disponible sur Nintendo Switch, PS4, Xbox One et PC
  • Test effectué sur Nintendo Switch
  • Prix lors du test : 79,99 $ / 54,99 €
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur

South Park : RPG style !

On peut mettre quelque chose au clair immédiatement : on se retrouve exactement devant le jeu que nous avions testé au mois d’octobre passé. Il n’y a pas de missions supplémentaires ou quoi que ce soit d’autre. Donc si vous possédez déjà le jeu, c’est l’aspect portatif qui devrait pencher dans la balance pour l’acquérir. Nous allons tout de même faire un résumé rapide du jeu, mais c’est principalement sur ce point que nous allons nous attarder. Si vous désirez une vue plus complète, nous vous conseillons fortement notre critique parue lors de la première sortie.

Ayant joué au premier opus, j’aurais grandement apprécié que celui-ci se voit également porté sur la console de Nintendo, mais nous allons devoir nous contenter du second titre. N’ayez crainte, c’est loin d’être essentiel pour la compréhension de l’histoire. Loin des histoires de chevaliers et de magie, cette fois-ci on utilise l’univers des super-héros. Eric Cartman et ses amis (ou ennemis) disposent de caractéristiques bien particulières pour sévir contre la criminalité à South Park, Colorado. Et pas n’importe laquelle : un chat disparu, avec une récompense à la clé de 100$. C’est alors que le Coon et ses amis se lancent dans une aventure beaucoup plus grande que celle qui était prévue au départ.

La réalisation est tout simplement sublime. Honnêtement, on a l’impression, peu importe la phase de jeu, que l’on se trouve dans la série. À travers le Nouveau, votre personnage, vous venez en aide aux habitants de la ville. Très orienté « jeu de rôle », on y trouve tous les aspects relatifs au genre : attaque au tour par tour, pouvoirs surnaturels, fabrication d’articles, fiches du personnage, etc. Bien sûr, le tout est enrobé de la couche South Park comme on la connaît, soit une bonne dose de vulgarité. C’est pourquoi on s’adresse principalement aux amateurs de la série. Pour les autres, le jeu s’apprécie pour ce qu’il est, mais perd de son charme si l’on ne comprend pas les références.

Nos héros en mode portable

 Donc, comme mentionné plus tôt, c’est définitivement le côté portable du jeu qui suscite notre intérêt. Comment le jeu se comporte-t-il sur ce point ? Premièrement, en terme graphique, le jeu tient très bien la route. Que ce soit sur notre téléviseur ou sur le petit écran de la console, le rendu graphique de la série est respecté dans sa totalité, ce qui est très encourageant. Que ce soit pour une cinématique ou un combat, on garde toujours l’impression d’être dans un épisode, ce qui augmente l’immersion. Sur ce point, c’est un très bon travail effectué par le studio.

On ne peut cependant pas dire que le tout roule parfaitement. Au départ, il existe déjà plusieurs temps de chargement dans le jeu. Sur cette version, il arrive que ceux-ci soient légèrement plus longs que sur les autres versions. Ce n’est pas extrême au point de créer une énorme frustration. Et l’on en vient même à se dire qu’il s’agit du prix à payer pour avoir le jeu sur cette plateforme.

Sinon, il existe aussi un point qui prouve que le jeu n’a pas été pensé pour la Nintendo Switch dès le départ. Les différents mini-jeux qui s’y trouvent nous demandent d’effectuer des gestes sur les sticks ou boutons qui sont beaucoup plus ardus lorsque la console est en mode portable. On semble même un peu handicapé et je n’ose même pas croire à quoi l’on ressemble quand on y joue dans les transports en commun. Il aurait peut-être fallu que les développeurs repensent certaines phases pour nous faciliter la vie.

En dehors de ces petites critiques, le jeu fait le boulot sur la Nintendo Switch et mérite que l’on s’y intéresse.

Conclusion

À moins que vous ne désiriez transporter le jeu partout, il est difficile de justifier cet achat si vous possédez déjà South Park : The Fractured But Whole sur une autre plateforme. Mais si ce n’est pas le cas, alors le verdict est très différent ! Complètement loufoque et très bien réalisé, le jeu emprunte aux plus célèbres jeux de rôle avec succès. Pour les amateurs de la série, il s’agit d’un achat fortement suggéré.

NOTES
Note d'enthousiasme
8.5
PARTAGER
Planificateur numérique de jour, amateurs de jeux vidéo le soir, j'aime pas mal tous les genres et je peux en parler durant des heures, tant que cela se fait dans le respect. Ce n'est pas parce qu'un jeu est mauvais qu'il l'est pour tous. Sauf E.T. sur Atari. Ça, c'est mauvais.